SAISON 2015 / 2016

Dimanche 15 mai

Équipe 1: 16ème de finale du Championnat de France 1ère Série à Ychoux contre le RC Cestas. 

AS Montfort   28      RC Cestas   30

 

Lieu : Ychoux

Spectateurs : nombreux

Temps : beau avec vent

Terrain : bon

Arbitre : Alain Couyoupétrou (Béarn)

mi-temps : 20 – 13

 

Pour AS Montfort :

3 essais : Hontans (14’), Lacoste (37’), Aumailley (78’)

3 pénalités (4’, 10’, 51’) et 2 transformations (14’, 37’) : Vicédo

 

l’équipe :

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Napias, Desclaux L, Sarrès, Monblanc (cap), Desclaux M, Landalle (m), Dubecq (o), Lacoste, Dartiguelongue, Laborde, Vénérozy, Vicédo.

Entrés en jeu : Morlaes, Soula, Berdoyes, Laplace, Darrigan, Aumailley

 

Pour RC Cestas :

3 essais : Perdou (19’), Lataste (42’), Forgues (53’)

3 pénalités (31’, 39’, 65’) et 3 transformations : Fourton

 

l’équipe :

Chabot, Perdou, Rigal, Pocq O, Pocq D, Seysset, Lataste, Dubreuilh, Bonnefond (m), Fourton (cap) (o), Pazdyka, Pourtuguez, Forgues, Boucherat, Barriuso

Entrés en jeu : Raffard N, N’ Dong, Chassaing, Bourhes, Vieillefon, Raffard G, Valentini

Pour la deuxième fois consécutive, le rugby montfortois a pris la direction d’ Ychoux pour ce 16ème de finale. L’adversaire du jour, le RC Cestas, est annoncé redoutable car il n’a perdu qu’un seul match depuis le début de la saison. Les informations recueillies nous disent que c’est une équipe qui pratique le jeu de mouvement et possède une ligne de trois quarts rapide et efficace. En fait, nous allons rencontrer une équipe qui a les mêmes caractéristiques que nous. Autour du terrain il y a du monde, surtout du orange et noir car les supporters montfortois sont bien plus nombreux que les girondins. Les tangos débutent vent dans le dos et vont faire un premier quart d’heure de grande qualité. Dés la 2ème mn une belle attaque montfortoise met la panique dans le camp cestadais. Thibaut Vicédo intercalé navigue mais n’arrive pas à trouver Didier Vénérozy un peu en retard. Première attaque et première occasion d’essai. Les tangos vont continuer sur cette lancée et dominer outrageusement. Les avants avancent et les arrières se régalent. Cestas souffre. Ce superbe début de rencontre est concrétisé par deux pénalités de Thibaut Vicédo (4’ et 10’) dont l’une 25m en coin. 6 à 0. Le jeu au pied avec le vent est bon et Cestas a du mal à se dégager. Et sur une touche dans les 15m des girondins les tangos tentent le ballon porté. La « cocotte » est parfaite et Sylvain Hontans s’écroule dans l’en-but (14’). Thibaut Vicédo transforme et porte le score à 13 à 0. Tout ce passe bien. Malheureusement, une touche non trouvée sur pénalité amorce la relance de l’arrière adverse. La contre attaque balais le terrain sur 60m et Montfort se met à la faute. Cestas décide de se rapprocher pour jouer la pénaltouche. Le pack adverse montre alors sa qualité et marque en moyenne position (19’). Le capitaine Fourton transforme et réduit le score à 13 à 7. Une touche manquée et immédiatement Cestas en a profité ! Les girondins vont alors prendre le jeu à leur compte et montrer leur qualité de vitesse en alternant jeu au prés et jeu au large. C’est au tour de Montfort de souffrir mais la défense tient le choc. Cette domination sera récompensée par une pénalité de Fourton à la 30ème mn. 13 à 10, l’avantage se réduit. Heureusement, les jeunes tangos vont continuer à se montrer dangereux notamment sur ce petit coup de pied à suivre pour Yann Lacoste repris in extremis par son adversaire. Sur la touche qui suit dans les 22 de Cestas, les bleus et blancs cafouillent et sont contrés. Le ballon est récupéré et envoyé rapidement derrière. Yann Lacoste, vraiment très bon cet après-midi, se retrouve au centre. Il prend l’intervalle et s’arrache pour marquer le second essai de son équipe. Thibaut Vicédo convertit la transformation pourtant difficile et donne un peu d’air. 20 à 10. Hélas, la réception du coup d’envoi est loupée et Cestas en profite pour lancer une nouvelle attaque sur laquelle Montfort se met à la faute. Ce qui donne trois points supplémentaires à Cestas. Nouvelle erreur et nouvelle punition ! Les cestadais reviennent à 20 à 13, score qui sera celui de la mi-temps. Après un superbe début, les montfortois ont semblé se relâcher au lieu de continuer sur la lancée pour enfoncer le clou. Cestas en a bien profité montrant au passage que sa réputation d‘équipe rapide et joueuse n’était pas usurpée. La seconde période face au vent ne s’annonce pas facile mais c’est largement jouable. Malheureusement, elle va mal commencée pour nos couleurs. Une faute au sol évitable est sanctionnée au 50m. Cestas, d’un superbe coup de pied trouve une touche dans les 22m. La touche est gagnée  et Cestas progresse au ras. Un regroupement se forme sous les poteaux. Le pack girondin prend le dessus et s’écroule dans l’en-but (42’). La transformation facile est marquée par Fourton et Cestas égalise à 20 partout. Les jeunes montfortois sont piqués au vif et vont poursuivre dans leur volonté de faire du jeu pour mettre en difficulté l’adversaire. Cette bonne période sera récompensée par une nouvelle pénalité de Thibaut Vicédo (51’) des 25m en face. Montfort repasse devant au score 23 à 20. Le renvoi qui suit est une nouvelle fois mal réceptionné et l’en avant  donne une bonne mélée pour Cestas. L’attaque est lancée et une belle combinaison envoie le puissant centre Forgues entre les barres. C’est bien joué, l’essai punit une nouvelle bévue évitable sur la réception du renvoi. C’est maintenant Cestas qui est devant pour la première fois du match 27 à 23. Après une tentative de pénalité ratée de chaque côté ce sont encore les girondins qui vont aggraver le score par l’inévitable Fourton (65’) 30 à 23. Entre temps, une pénalité en bonne position avait été sifflée pour les tangos alors que le score était encore à 27 à 23. La décision de jouer la pénaltouche à la place de tenter les trois points est contestable d’autant plus que la touche ne donnera rien. On ne va pas blâmer ces jeunes pour leur envie de jouer mais quand à la fin on voit que l’on a perdu de deux points, c’est trois points auraient fait du bien…... Le dernier quart d’heure sera tout à l’avantage des tangos qui lanceront toutes leurs forces dans la bataille. Cestas sentant la qualification proche défendra avec beaucoup d’agressivité et d’efficacité. Les montfortois seront très proches de marquer plusieurs fois notamment sur cette pénaltouche ou Louis Monblanc rentrera dans l’en-but avec le ballon sans que l’arbitre n’accorde cet essai qui semblait pourtant valable. L’espoir surviendra à la 78’ par un essai en coin de Pierre Aumailley en conclusion d’une longue et superbe action ou avants et trois quarts ont participé. Malheureusement Thibaut Vicédo, le buteur, en réussite depuis le début du match se blesse sur l’action. Et c’est Jean-Baptiste Dubecq qui se charge de tenter la transformation en coin synonyme d’égalisation et de prolongation. Le coup de pied difficile est raté et le score reste à 30 à 28 pour les girondins. Les dernières minutes seront bien gérées par Cestas qui se qualifient donc pour le tour suivant. C’est ainsi que ce termine cette très belle saison des séniors ponctuée par un titre de Champion de Côte Basque Landes. La déception est grande car il y avait moyen de gagner. Ce match s’est joué sur des détails, des fautes évitables qui ont été à chaque fois punies par des points. C’est dommage car Cestas possède une belle équipe, bien organisée, rapide et dynamique mais qui ne nous était pas supérieure. L’expérience supérieure des girondins a fait la différence sur ce match. Mais les jeunes ont tout donné et n’ont pas grand chose à se reprocher et ont quand même régalé leurs supporters sur cette belle rencontre et tout au long de la saison.

 

Dimanche 8 mai:   Equipe 1: 32ème de finale du Championnat de France de 1ère Série

AS MONTFORT  18    LAVARDAC BARBASTE  7

Lieux: Ychoux

temps: gris - quelques gouttes

terrain: beau

spectateurs: bonne chambrée

arbitre: Florian Capelle (MPY)

(mi-temps: 10 à 7)

 

Pour l'AS Montfort:

2 essais: Desclaux M (29'), Desclaux L (45')

2 pénalités (25'; 73') et 1 transformation (29'): Vicédo

carton jaune: Lacoste (3')

 

l'équipe:

Marquet, Hontans, Morlaès, Napias, Desclaux L, Sarrès, Monblanc (cap), Desclaux M, Landalle (m), Dubecq (o), Lacoste, Dartiguelongue, Laborde, Taormina, Vicédo

entrés en jeu: Bernadet, Darriné, Soula, Berdoyes, Benetoux, Vénérosy, Aumailley

 

pour Lavardac Barbaste:

1 essai: Montcouilloux (35')

1 transformation: Maradenes (35')

cartons jaunes: Cavillac (14'), Duprat Y (38'), El Bannadi (47'), Porcheron (74')

 

l'équipe:

Cavillac, Duprat Y, Saci, Porcheron, Gourgues, Zanese, Le Fur, Besse (cap), Royo (m), Duprat C (o), El Bannadi, Moussaîd, Montcouilloux, Sciers, Maradenes

entrés en jeu: Paillex, Rossi, Jouellar, Ronan de Matteï, Hourgues, Conquet, Javadora

 

La jeune phalange montfortoise avait rendez-vous avec Lavardac Barbaste à Ychoux pour cette entrée dans le championnat de France de 1ère Série avec l'envie de faire honneur à son récent titre de Champion du Comité Côte Basque/Landes. Par rapport à la finale, il y a quelques changements dus essentiellement à des blessures ou des absences. En effet, les deux Guillaume, Labrouquaire et Felter sont blessés et Arnaud Laplace est absent. Mais le groupe est étoffé et Julien Bernadet, Baptiste Soula et Lucas Berdoyes sont morts de faim et ne demandent qu’à participer. L'adversaire présente une équipe très expérimentée et solide avec plusieurs trentenaires et même des quadragénaires. Si on compare la moyenne d’âge des deux packs par exemple, celui de Montfort n’atteint pas 21 ans alors que celui des lot et garonnais émerge à 32 ans. La différence est énorme ! Et si on compare les 22 joueurs, Lavardac mène facilement 29 à 21. Mais cela n’est pas grave, les jeunots ne manquent pas d’arguments ! Les rouges et bleus débutent vent dans le dos mais c’est Montfort qui d’entrée lance les premières attaques. Malheureusement, Yann Lacoste veut rentre la justice après un plaquage trop haut et rugueux et récolte un carton jaune (2 ‘). Lavardac va alors prendre le jeu à son compte et se montrer dangereux par des mouvements bien menés. Les jeunes chalossais sont surpris par l’engagement et l’agressivité des adversaires, ça pique dans les rucks et dans les points de rencontre ! Les tangos vont avoir un peu de mal à mettre leur jeu en place car gênés par l'expérience du pack adverse mais aussi par une pointe de fébrilité. Mais ils n'hésitent pas à envoyer du jeu même depuis leur en-but. Plusieurs belles attaques d'envergure mettent la panique dans le camp lot et garonnais et Thibaut Vicédo ouvre le score sur pénalité (25'). Quatre minutes plus tard, une maladresse des 3/4 de Lavardac pressés dans leurs 22m est mise à profit par Taormina qui envoie Mathieu Desclaux à l'essai (29') en moyenne position. Thibaut Vicédo ajoute sa contribution et  Montfort mène 10 à 0. Malheureusement, les montfortois vont se mettre le feu tout seul. Un coup franc juste devant la ligne des 22 montfortois est cafouillé et le ballon tombe.  Sur la mêlée qui suit, le centre Montcouilloux, bien lancé dans le trou par son ouvreur Duprat, perce et marque en force sous les poteaux (34'). Petite cause, grande conséquence ! 10 à 7 sera le score à la pause. Avec l'appui du vent, les montfortois vont parfaitement maitriser la seconde période par un bon jeu au pied et une agressivité en défense remarquable. Le jeune paquet tango, par Lucas Desclaux, marquera même un essai sur pénaltouche au nez et à la barbe de son rugueux et expérimenté adversaire (44'). Thibaut Vicédo touche du bois et les tangos mènent 15 à 7. Cela oblige Lavardac à faire le jeu. Ceux-ci vont essayer mais sans vraiment inquiéter la vaillante défense des montfortois, faute à un manque de vitesse et d’imagination. Seuls quelques rushs en puissance seront difficilement stoppé, notamment une action  à la 53’ ou les lot et garonnais seront stoppés sur la ligne. Mais ce sera la seule occasion de marquer de Lavardac de toute la seconde mi-temps. Les tangos pour leur part vont se régaler par un pressing de tous les instants. Lavardac ne sait plus quoi faire. Et à chaque occasion, les jeunes montfortois vont se faire un plaisir de porter le danger dans les lignes adverses. Plusieurs occasions d'aggraver le score seront manquées jusqu'à cette dernière pénalité de Vicédo (73') qui cloturera le score à 18 à 7. Montfort méritent cette victoire face à cette équipe roublarde, puissante mais manquant de rythme et trop indisciplinée (quatre cartons jaunes). Mais rien n’a été facile face à cette équipe qui n'a jamais baissé les bras. La vivacité et la vitesse des jeunes tangos ont prévalu sur l'expérience et la puissance des lot et garonnais. L'aventure continue donc pour ce groupe méritant et qui ne manque pas de talent. Le prochain adversaire sera le RC Cestas, une équipe redoutable qui n’a perdu qu’un seul match depuis le début de la saison : la finale du Comité Côte d’Argent. Attention, il faudra est à 100% pour espérer poursuivre l’aventure.

 

 

Dimanche 24 Avril:  CHAMPION DE 1ère SERIE !!!!!!!!!!

 

AS MONTFORT   15      SAULT DE NAVAILLES   5

 

Lieu: Salies de Béarn (Fête du Rugby)

arbitre: B. Caballero (CBL) assisté de L. Massabeau et A. Etchebest (CBL)

(mi-temps 7 - 5)

 

Pour Montfort:

2 essais: Hontans (24'), Taormina (78')

1 transformation: Vicédo (14')

1 pénalité: Vicédo (73') 

Carton jaune: Monblanc (13')

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Desclaux L, Napias, Laplace, Monblanc (cap), Desclaux M, (m) Landalle , (o) Dubecq, Lacoste, Laborde, Dartiguelongue, Aumailley, Vicédo

entrés en jeu: Morlaes, Darriné, Felter, Sarrès, Darrigan, Taormina, Venerozy

 

Pour Sault de Navailles:

1 essai: Courtiade (19')

carton blanc: Lupiet (61') 

 

L'équipe

Larrezet, Labadie, Courtiade, Castetbon J, Poirier, Maysonnave, Boy, Jandric, (m) Breillot (cap), (o) Junca, Darracq, Castetbon B, Labastie, Saint Cricq, Lambert

entrés en jeu: Martins, Lupiet, Morlaas, Poeymidoo, Pedehontaa, Labadesse, Assad

 

Sur la magnifique pelouse de Salies de Béarn et devant une superbe assistance, fête du rugby oblige, les jeunes tangos avaient, une nouvelle fois encore, l’occasion de soulever un bouclier après les deux finales perdues contre Ondres ces deux dernières saisons. Cette fois, ce n’était plus Ondres mais une vieille connaissance Sault de Navailles et son équipe de trentenaires voire même quadragénaire. Les deux équipes se connaissent bien car c’est la cinquième fois qu’elles se rencontrent cette saison ! Chacun connaît les forces et les faiblesses de son adversaire. Pour Sault, on sait que ça va se jouer devant. Ils ont un bon pack bien organisé et un buteur très adroit qui les a qualifié en ½ finale. Le salut pour les jeunes montfortois passera par du jeu, du rythme et de la discipline.

De nombreux supporters ont fait le déplacement ainsi que la banda pour donner de l’entrain à l’équipe.

Dés le coup d’envoi les jaunes et noirs investissent le camp montfortois et mettent la pression.  Sault ne va pas attendre bien longtemps pour mettre en place un premier ballon porté après touche, leur arme principale. Les tangos sont enfoncés et sont pris à la faute le long de la touche. La pénalité est tentée et manquée par Lambert (2’). Ça y est, on est au parfum et on n’est pas surpris. Le premier quart d’heure est à l’avantage des béarnais mais les tangos défendent bien. Malheureusement, un geste d’énervement de Louis Monblanc pourtant peu coutumier du fait, est sanctionné par un carton jaune et laissent ces copains à quatorze (13’). Sault, en équipe expérimentée va en profiter. Un autre ballon porté de Sault est écroulé illicitement au 40m en face des poteaux. Une nouvelle chance pour Lambert qui échoue une nouvelle fois. Ouf ! Mais à la 17’, un placage à retardement de Yann Lacoste est sanctionné.  Sault joue la pénaltouche. Et ce qui devait arriver arriva. Le pack jaune et noir s’écroule dans l’en-but en moyenne position. Lambert, pas en réussite échoue une nouvelle fois. 5 à 0 pour Sault. En deux fautes stupides, les tangos se sont mis en difficulté tout seul. Mais cela va donner du tonus au montfortois qui vont, à partir de là, prendre le dessus et commencer à mettre en place leur jeu favori fait de passes et de vitesse. Les bonnes actions vont s’enchainer et les béarnais vont commencer à souffrir. Hélas des petites fautes, des ballons tombés, des passes mal ajustées vont empêcher des actions superbes de se concrétiser pour le plus grand bonheur de Sault vraiment perturbé par le jeu des jeunes montfortois. Par deux fois des 40m en face Thibaut Vicédo, n’aura pas de réussite sur pénalité. Ce n’est pas le jour des buteurs. Heureusement, qu’à la 24’, Sylvain Hontans, très bon ce jour, aura qu’en même récompensé cette domination par un superbe essai au pied des poteaux. Cet essai faisait suite à plusieurs phases de jeu ou avants et trois quarts auront participés. La transformation de Thibaut Vicédo est réussie et Montfort passe devant 7 à 5. Ce sera le score à la mi-temps. Après un début de rencontre un peu difficile les jeunes se sont bien repris et auraient mérité mieux. La seconde mi-temps va démarrer comme la première. Sault se fait pressant bien aidé par quelques placages manqués. Mais la défense tient quand même le choc et s’en sort sans dommage. Lambert manquera encore une pénalité des 25m en coin (50’). Les tangos vont continuer à faire du jeu et Sault toujours tenter de progresser par son pack. Mais les jeunes ne s’en laisse pas conter bien au contraire. Petit à petit les tangos vont reprendre la domination et les vieux grognards adverses vont commencer à baisser de pied. Une superbe action du pack montfortois va progresser sur une vingtaine de mètres le long de la touche et sera arrêter illicitement à 5m de la ligne de Sault (61’). Carton blanc et pénalité. Le capitaine Louis choisi bizarrement une mélée alors qu’une pénaltouche voire une tentative de but aurait été bien plus judicieuse. L’action ne donne rien, cela aurait pu être le tournant du match ! Les entraineurs s’arrachent les cheveux et espèrent que d’autres situations aussi favorables vont se présenter. La fin du match sera à l’avantage des jeunes tangos qui ne laisseront à aucun moment les adversaires s’organiser grâce à un bon pressing et un replacement défensif efficace. A la 73’, une nouvelle belle action des tangos met à la faute les jaunes et noirs sous les poteaux. Thibaut Vicédo ajoute les trois points de la pénalité qui donne cinq points d’avance à ses couleurs 10 à 5. Ça sent bon, les jeunes y croient. Le titre est à porté de la main, il suffit maintenant d’enfoncer le clou. C’est ce qui va arriver cinq minutes plus tard sur un ballon récupéré dans un regroupement aux cinquante mètres. Le ballon est rapidement expédié vers les trois quarts. Le coup de pied à suivre est judicieux et Alexandre Taormina, tel un TGV, est largement le plus rapide. Il sera le premier dans l’en-but pour marquer en coin l’essai de la délivrance. Thibaut ne convertit pas mais la victoire a choisie son camp. 15 à 5 sera le score final. Quelle belle récompense pour cette équipe ou beaucoup avait déjà perdu quelques finales. Cela aurait été vraiment trop cruel d’en perdre une de plus. Mais cette fois ci, malgré deux débuts de mi-temps difficile, les jeunes méritent largement le titre. Les avants ont dominés leurs expérimentés adversaires et les trois quarts ont joué au diapason. Bien sur, tout n’a pas été parfait. Des fautes de mains et un peu d’indiscipline ont perturbé la continuité du jeu mais peu importe. Le bouclier est en Chalosse ! Et le championnat de France se présente sous les meilleurs auspices !!!!

 

Dimanche 17 avril:

Equipe Première: 1/2 finale retour 1ère Série 

 

AS MONTFORT  13      CAPBRETON/HOSSSEGOR   3

(mi-temps: 3 -3)

Lieu: Stade Guy Boniface Montfort

public: 450

arbitre: Julien Villenave (CBL) assisté de E. Heinrich et S Lopez

 

Pour Montfort:

1 essai: Aumailley (52')

2 pénalités (15', 58') et 1 transformation (52'): Vicédo

carton jaune: Hontans (45')

 

l'équipe:

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Napias, Desclaux L, Laplace, Monblanc (cap), Desclaux M, Landalle (m), Huguet (o), Lacoste, Dartiguelongue, Laborde, Aumailley, Vicédo

entrés en jeu: Bernadet, Morlaes, Darriné, Sarrès, Felter, Dubecq

 

Pour Capbreton:

1 pénalité: Roussy (2')

carton jaune: Mantion (45')

carton blanc: Lasserre (57')

 

l'équipe:

Garcia, Pairaudeau (cap), Jouandou, Vasse, Girardet, Graciet, Mazzer, Mangiarotti, Duckel (m), Dulay (o), Passoni, Bastiat, Daguerre, Mantion, Roussy

entrés en jeu:

Benichou, Paysan, Capdeville, Cazelle, Lasserre, Darrouy, Parachou

 

Neuf points de retard c’est à la fois beaucoup et pas beaucoup. Face à une équipe de Capbreton/Hossegor expérimentée et solide tout le monde était d’accord pour dire que ce serait difficile de se qualifier pour la troisième année consécutive pour la finale de 1ère Série. Les maritimes sont confiants après le match aller, ils sont persuadés de se qualifier. Par rapport à la semaine précédente, il y a quelques changements dans le groupe montfortois. Philippe Marquet et Benoit Dartiguelongue reviennent dans le groupe. Par contre Alexandre Taormina est reparti à Paris et Didier Vénérozy, pas encore rétabli, est remplacé par Pierre Aumailley à l’aile. L’objectif est simple. Il faut faire deux mi-temps de la qualité de la première du match aller. Si c’est le cas, ça peut le faire ! Le public est venu en nombre pour cette belle affiche et les bandas sont venus encourager trois des leurs, Romain Sarrès, Philippe Marquet et Mathieu Darriné. Les maritimes commencent vent dans le dos et dés la 2ème minute, Roussy vient sanctionner la première faute au sol des tangos. Ça ne commence pas très bien ! Mais ce que l’on ne sait pas encore c’est que ce seront les premiers et aussi les derniers points que marqueront les visiteurs. Les montfortois feront une bonne première mi-temps, donnant beaucoup de rythme et de mouvement à la partie. Beaucoup de jeu donc mais aussi beaucoup d’imperfections qui empêcheront les tangos de concrétiser des situations favorables. Les visiteurs, comme à leur habitude, ont un jeu beaucoup plus posé et essayent, par la puissance de leurs avants, de mettre en défaut la défense montfortoise. Ils tenteront la plus part du temps de progresser en ballon porté, hésitant le plus souvent à prendre des risques inutiles. Mais les jeunes tangos ont la rage et défendent comme des lions. Seule une pénalité de Thibaut Vicédo viendra à la 15’mn alimenter le score de cette première période. Les deux buteurs Roussy et Vicédo, ont chacun  manqué des pénalités, pourtant dans leurs cordes, génés qu’ils étaient par un vent capricieux. La pause est donc sifflée sur ce score de 3 partout. Les maritimes ont soufferts dés que les montfortois ont accéléré mais il y a toujours eu un petit quelque chose qui a cloché dans les actions des tangos. Tout reste à faire, il y a toujours ces fameux 9 points à rattraper.

La seconde période débute et assez vite, un accrochage entre Sylvain Hontans et l’ailier adverse arrive. L’arbitre ne fait pas de sentiment et envoie les deux belligérants se reposer 10 minutes. Va alors commencer une excellente période pour les montfortois qui vont vraiment dominer les maritimes. Le jeu est en place, la conquête est propre et le pack avance régulièrement. Les petites imperfections du début ont disparu et Capbreton n’est plus du tout serein. Et ce que l’on présentait va arriver à la 52’ mn, les visiteurs vont craquer. Pierre Aumailley, en bout de ligne, est bien servi et déborde le dernier défenseur. Il a surtout l’intelligence de  faire l’effort de se rapprocher le plus possible du centre afin de rendre la transformation la plus facile possible. Quelle belle action collective et quel bel essai ! Thibaut Vicédo ajoute les deux points qui donnent un avantage de 10 à 3. Les montfortois vont continuer à envoyer du jeu et à presser les maritimes qui n’arrivent pas à prendre le jeu à leur compte. Les seules fois où les visiteurs vont accélérer, ils vont tomber sur une défense de fer qui ne veut rien lâcher. A l’heure de jeu, Thibaut Vicédo rajoutera trois points supplémentaires sur une pénalité bien placée. 13 à 3, Montfort est qualifié mais il reste encore vingt bonnes minutes. Le match sera indécis jusqu’au bout car les tangos ne réussiront pas à conforter cette avance de dix points et resterons à porter de fusil des adversaires. Mais le CHR aura sa chance en toute fin de partie, dans le temps additionnel, sur une pénalité sifflée à 48m en coin. Mais le coup de pied s’avèrera trop difficile et Roussy le manquera. Heureusement car que cela aurait été cruel de perdre la qualification après ce superbe match. La joie des joueurs est immense, ils vont jouer une nouvelle finale. Les bandas mettent l’ambiance et la buvette est prise d’assaut. La qualification est vraiment méritée face pourtant à une belle équipe qui aura défendu jusqu’au bout. Mais l’équipe la plus joueuse a été récompensée et ce n’est que justice. Rendez-vous maintenant dimanche à Salies poue la finale ou nous retrouverons nos amis de Sault, une équipe contre laquelle nous avons toujours eu du mal. Mais la dynamique est bonne …….

 

Dimanche 10 avril: 

Equipe première: 1/2 finale aller 1ère Série

 

CAPBRETON/HOSSEGOR   30     AS MONTFORT  21

(mi-temps: 9 -15)

Lieu: Capbreton

arbitre: Romain Jo assisté de M. Nin et A; Etchebest

 

Pour Capbreton:

3 essais: Passoni (48'), collectif (55'), Pairaudeau (68')

2 transformations (48', 55') et 3 pénalités (2', 10', 17'): Roussy

carton blanc: Mazzer (27')

 

l'équipe:

Garcia, Pairaudeau (cap), Jouandou, Vasse, Girardet, Graciet, Mazzer, Mangiarotti, Dueckel (m), Dulay (o), Passoni, Bastiat, Daguerre, Petriacq, Roussy

entrés en jeu:

Benichou, Paysan, Capdeville, Chantal, Sajous, Darrouy, Parachou

 

Pour Montfort:

2 essais: Lacoste (14'), Vénérozy (22')

1 transformation: Vicédo (14')

2 pénalités: Dubecq (58'), Vicédo (64')

carton blanc: Napias (34')

 

L'équipe:

Labrouquaire, Hontans, Morlaes, Napias, Desclaux L, Laplace, Monblanc (cap), Desclaux M, Landalle (m), Dubecq (o), Taormina, Lacoste, Laborde, Vénérozy, Vicédo

entrés en jeu:

Bernadet, Darriné, Sarrès, Felter, Darrigan, Huguet, Aumailley

 

Sur la superbe  pelouse de Capbreton avait lieu la première manche de cette ½ finale de 1ère Série. Le temps est beau mais un fort vent du sud balaye le terrain dans sa longueur. Cette donnée va avoir une grande importance car aucune des deux équipes n’arrivera à en profiter efficacement. Capbreton passera toute la première mi-temps à hésiter à jouer ou à se servir du vent. Ils ne feront rien de très bon ni à la main ni au pied. Heureusement que leur excellent buteur Roussy parviendra à passer trois pénalités pour garnir le tableau d’affichage (2’, 10’ et 17’). Au contraire les tangos vont réaliser une mi-temps de grande qualité en jouant à la main tous les ballons possibles. Le rythme imposé et le jeu de passe efficace vont complètement perturber les maritimes qui vont encaisser deux superbes essais. Le premier suite à un petit coup de pied à suivre de Jean-Baptiste Dubecq dans le dos de la défense que va reprendre dans l’en-but son centre Yann Lacoste (14’). Une action souvent réalisée lorsqu’ils brillaient en juniors, il n’y a pas encore si longtemps. Le second essai sera conclu par Didier Vénérozy sur son aile suite à une action de grande envergure parfaitement jouée (22’). Comme Thibaut Vicédo avait rajouté une pénalité (5’) et une transformation, Montfort mène 15 à 9. Capbreton ne sait plus quoi faire. Ces actions sont parfaitement maitrisées par une défense féroce et bien en place des jeunes montfortois et le jeu au pied rend le ballon trop facilement à l’arrière garde tango qui se régale de relances. La pause est sifflée sur cette marque de 15 à 9 avec la perspective de jouer la seconde période vent dans le dos. Cela se présente bien et on commence à penser que l’exploit est possible. Mais on va vite déchanter. Les locaux vont démarrer sur les chapeaux de roues. Face au vent, il ne peuvent que porter le ballon à la main et ils ne vont pas s’en priver. Ils choisissent l’option du choc frontal et la ligne droite que ce soit par leurs avants ou leurs trois-quarts. Une première occasion d’essai ratée fait passer des frissons dans le dos des supporteurs montfortois avant que Louis Monblanc ne s’échappe tout seul. Sans soutien immédiat et pressé par le dernier défenseur il décide de poursuivre au pied alors qu’il ne lui reste qu’une vingtaine de mètres à faire. Le coup de pied pris par le vent termine beaucoup trop loin. Cela sera la seule vraie occasion de la seconde période. Capbreton va continuer son travail de sape et sera récompensé par un premier essai en force de son pack sous les poteaux (48’). La transformation qui suit porte le score à 16 à 15 pour les maritimes. Un second essai suivra sept minutes plus tard. Celui-là superbe après une très belle attaque des trois-quarts marqué par le rapide ailier Passoni. La transformation difficile et face au vent est passée par Roussy et Capbreton prend le large 23 à 15. Mais les montfortois ne lâchent pas et vont revenir à deux points grâce à deux pénalités de JB Dubecq de 45m (58’) et T. Vicédo (64’). Mais la puissance des locaux va commencer à peser et la fatigue va commencer à venir. La conquête devient moins précise, les soutiens moins rapides et la défense des maritimes se régale. Une pénaltouche est tentée par les avants de Capbreton. La balle est gagnée et le « monstre à seize pattes » se met en branle. Il terminera son chemin dans l’en-but de Montfort qui n’aura pas réussi à le repousser. Le diable de Roussy transforme et le score enfle à 30 à 21 (68’). Plus rien ne sera marqué malgré les efforts des uns et des autres. Neuf points de retard après la première manche, s’est à la fois beaucoup et pas beaucoup. Mais restons confiant. L’année dernière, à la même époque, nous étions dans une position bien plus délicate …….

 

Dimanche 3 avril

Equipe I:    Capbreton/Hossegor   26      AS Montfort  34

Lieu: Hossegor

public: 250 personnes

arbitre: P. Ubeda (CBL)

 

Résultat: Capbreton Hossegor: 26      AS Montfort  34 (mi-temps 19 - 13)

(réserves: Capbreton Hossegor  34    AS Montfort  10)

 

pour Capbreton:

4 essais: n°2 (5'), n°15 (24'), n°14 (37'), n°6 (42')

3 transformations: n°10 (24', 37', 42')

carton jaune: n°5 (68')

 

Pour Montfort:

4 essais: Taormina (13'), Desclaux M (51'), Laborde (63'), Sarrès (78')

2 pénalités : Vicedo (21'; 32')

4 transformations: Vicedo (13', 51', 63'), Dubecq (78')

carton blanc: Desclaux M (70')

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Desclaux L, Napias, Laplace, Monblanc (cap), Desclaux M, (m) Landalle, (o) Huguet, Taormina, Lacoste, Laborde, Venerozy, Vicedo

entrés en jeu: Morlaes, Darriné, Sarrès, Felter, Darrigan, Dubecq, Dartiguelongue

 

En venant sur le joli stade d’Hossegor, les tangos avaient une petite idée derrière la tête. Déjà qualifiés, ils n’avaient aucune pression mais ils voulaient dans un premier temps faire oublier la défaite à domicile contre Lesperon, se rassurer en vue des ½ finales et pourquoi pas jouer à font la petite chance de terminer à la seconde place, synonyme de match retour à la maison.  Pour ce dernier match de poule, les entraineurs avaient décidé de faire un peu tourner l’effectif et titulariser deux réservistes auteurs de bonnes prestations, Alexandre Taormina à l’aile et le jeune Nicolas Landalle à la mélée pour son baptème du feu en première. Bien aidés par leurs partenaires ils n’ont pas déçus, bien au contraire. De son côté, Capbreton, candidat affiché à la montée et à son effectif pléthorique, vise également la seconde place et est vraiment motivé devant son public. La preuve, ils déclenchent dans les premières minutes une bonne petite bagarre histoire de marquer son territoire. Mais les jeunes, ne vont pas se laisser impressionner. C’est Capbreton qui va ouvrir le score dés la 5èmemn suite a une pénaltouche. C’est le talonneur qui conclut et récompense le bon début de match de son équipe. 5 à 0. Les tangos n’accusent pas le coup et vont faire 20 mn de grande qualité. De nombreux franchissements vont faire passer des frissons dans le dos des maritimes, surpris par le rythme imposé par les jeunes montfortois. Cette bonne période sera bonifiée par un essai après un bon côté fermé joué par Lucas Desclaux et Louis Monblanc. Alexandre Taormina, bien décalé, termine le travail en sprintant et marque en bonne position (13’). Thibaut Vicédo, en réussite ce dimanche, transforme puis passe une belle pénalité sept minutes plus tard (21’). Montfort mène 10 à 5 et les spectateurs se régalent. Malheureusement, le puissant centre local, tel un taureau furieux, casse deux placages et déboulent sur 25m. L’avancée est bonifiée par ses équipiers et l’action se termine par l’essai de l’arrière en moyenne position. Capbreton repasse devant 12 à 10 (24’). Montfort continue à envoyer du jeu et Capbreton privilégie le jeu en puissance par son solide paquet d’avants. Thibaut Vicédo relance le match sur une seconde pénalité (32’) et replace son équipe en tête 13 à 12. Le match est agréable et indécis. A trois minutes de la mi-temps, une mélée est jouée par Capbreton à 25m des poteaux montfortois. Le 8 démarre et deux passes après contact plus loin l’ailier arrive à auteur et punit la défense trop molle des tangos par un essai entre les barres. La transformation est facilement convertie et Capbreton repasse en tête 19 à 13. C’est le score à la mi-temps mais les montfortois méritaient mieux. Malheureusement, les moindres relâchements en défense sont immédiatement punis. La seconde pèriode démarre sur les chapeaux de roues pour les locaux et à peine deux minutes viennent de passer et le troisième ligne aile marque entre les poteaux. 26 à 13, Montfort vient de prendre 14 points en cinq minutes et on commence à avoir peur que les jeunes se démobilisent. Et c’est l’inverse qui va se produire. Capbreton va continuer son jeu en ballon porté que les tangos auront du mal à contrer et essayer d’envoyer du mouvement mais sans être vraiment menaçant. A la 51’,  une superbe action collective des montfortois va balayer le terrain et Mathieu Desclaux, dernier servi, marque en coin. Thibaut Vicedo, parfait dans son rôle de buteur rajoute deux points et redonne de l’espérance . 26 à 20 pour les locaux.  Le pressing est montfortois et la rentrée de Benoit Dartiguelongue fait du bien. Dans son sillage et celui du capitaine Louis Monblanc, encore une fois époustouflant d’activité, le match est en train de changer. Capbreton est sous pression et souffre. Et ce que l’on sentait venir arrive à la 63’. Un nouvelle grande offensive et c’est le jeune centre Paul Laborde, grâce à un dernier superbe raffût se dégage du dernier défenseur et plonge entre les poteaux. Thibaut ne tremble pas et Montfort est de nouveaux devant 27 à 26. Capbreton, vexé, va faire le forcing pour repasser devant mais la défense tango tient le choc face à la puissance des maritimes. Et ce sont même les jeunes montfortois qui auront le dernier mot en marquant le quatrième essai par Romain Sarrès suite à une belle combinaison autour d’une mélée à cinq mètres. 34 à 26, quelle superbe victoire ! Quel match de cette jeune équipe dont 20 des 22 joueurs sont issus de l’école de rugby du club ! Je ne pense pas que cela soit le cas de leur adversaire. Félicitations aux vingt deux joueurs qui ont participé à ce superbe match et ravis les nombreus supporteurs. Montfort finit second et rencontrera en ½ finale ……….Capbreton/Hossegor qui termine troisième. Attention, l’adversaire est vexé et sera encore bien remonté dimanche prochain . Cela sera surement un autre match, tout aussi difficile. Mais la confiance est là.

 

Dimanche 20 mars:

Equipe 1:     AS Montfort   10      Entente Lesperon Onesse   13

 

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 250 personnes

arbitre: M Lasserre (CBL)

(mi-temps 10 - 8)

 

Pour Montfort:

1 essai: Monblanc (40+1')

1 pénalité : Dubecq (22')

1 transformation: Dubecq (40+1')

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Desclaux L, Soula, Sarrès, Monblanc (cap), Baraille, (m) Darrigan , (o) Dubecq, Lacoste, Dartiguelongue, Laborde, Vicedo, Huguet

entrés en jeu: Bernadet, Darriné, Bats, Desclaux M, Venerozy

 

Pour Lesperon Onesse:

2 essais: Benture J (5'), collectif (61')

1 pénalité: Badet A (26')

carton jaune: Lavielle (29')

carton blanc: Roques (36')

 

L'équipe

Lavielle, Dulong C, Poudenx, Vignau, Garcia, Rigobert, Fournié J (cap), Lamitte, Campet P, (m) Benture J, (o) Nolibois, Badet A, Roques, Dulong B, Dayres W, Lasserre

entrés en jeu: Medina, Fournié B, Mora, Limouzi, Dayres A, Dulong F, Badet C

 

Les objectifs étaient simples ce dimanche à Guy Boniface : rester invaincu à domicile et ainsi assurer la qualification dans les quatre premiers de la poule. Le dernier déplacement à Capbreton serait ainsi sans grand enjeu. Mais l’adversaire du jour, on le connait, ce sera la quatrième fois que l’on va le rencontrer. L’ELO se déplace en leader avec son équipe complète, puissante et joueuse.

Dés le coup d’envoi, les rouges et jaunes investissent le camp tango et mettent la pression. Montfort est pris à la gorge et dés la 5’ l’excellent demi de mélée visiteur se joue de la défense et marque en coin. Comme au match aller, les tangos sont surpris d’entrée. Va suivre une domination de l’ELO qui prend vraiment son match par le bon bout. Les tangos souffrent mais résistent tant bien que mal.  Montfort a du mal à porter le danger dans le camp adversaire et subit. Lors d’une des premières incursions dans le camp adverse, Thibaut Vicédo manque une pénalité car gêné  par la chute du ballon peu avant la frappe. Heureusement, Jean Baptiste Dubecq aura plus de réussite à la 22’ et réduira le score sur une pénalité bien placée. Les visiteurs vont continuer à peser sur la défense montfortoise et cette domination sera récompensée par une pénalité de son buteur (26’). Les tangos pleins de vaillance vont petit à petit desserrer l’emprise des visiteurs et se montrer un peu plus conquérant. Les visiteurs vont se mettre à la faute et vont être sanctionnés par deux cartons en 7mn. La mi-temps se profile sur ce score de 8 à 3 pour l’ELO quand une pénalité est sifflée aux 50m. Thibaut Darrigan joue rapidement et lance dans le trou son capitaine Louis Monblanc. Celui-ci s’arrache du placage de plusieurs adversaires et sprinte sur 50m la défense à ses trousses. Le plongeon entre les poteaux fait se lever les supporteurs. La transformation est réussie par Jean-Baptiste Dubecq et Montfort vire en tête à la pause 10 à 8. Vu la physionomie des 40 premières minutes c’est inespéré. La seconde période démarre et l’ELO semble avoir pris un coup au moral. Les tangos sont mieux dans le jeu mais la défense adverse reste solide. Hélas, la conquête en touche ne fonctionne pas bien et beaucoup de ballons perdus vont manquer pour être plus dangereux. Le jeu au pied aussi manque de précision et les visiteurs se régalent des bons ballons de relance. Malheureusement les tangos ne vont pas profiter de ce passage à vide des visiteurs qui vont petit à petit reprendre la conduite du match grâce à leur paquet d’avant excellent dans les ballons portés. A la 61’, une pénalté au 45m de Montfort est accordée aux visiteurs. Confiant dans la puissance du pack, le buteur choisi la pénaltouche. Les montfortois décident de ne pas défendre et de provoquer la faute pour obstruction. Hélas l’arbitre ne bronche pas et le maul s’enclenche. C’est maintenant trop tard et impossible à défendre. L’essai est imparable. 13 à 10, l’ELO prend les devants. Les tangos toujours aussi vaillants feront le maximum pour revenir mais de façon désordonnée. Beaucoup trop de fautes et de pertes de balles, notamment en touche, vont perturber le retour des tangos. Sentant la défaite, les jeunes vont manquer de sérénité  et vont trop facilement rendre le ballon à l’adversaire par du jeu au pied mal venu. Le score en restera là pour la première défaite à domicile de la saison. L’ELO a fait un bon match et sa victoire n’est pas immérité, loin de là. La déception sera atténuée par l’annonce de la défaite  de Saint Martin de Seignanx qui automatiquement permet de nous qualifier.

Dimanche 6 mars: 

Equipe première:  AS Montfort   15   AS Saint Martin de Seignanx   3

(mi-temps: 10 - 0)

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 450 personnes

arbitre: M Correges (CBL)

 

Pour Montfort:

2 essais: Lacoste (21', 65')

1 transformation: Dubecq (21')

1 pénalité : Dubecq (17')

carton jaune: Benetoux (79')

 

L'équipe

Labrouquaire, Bernadet, Marquet, Desclaux L, Darriné, Sarrès, Monblanc (cap), Baraille, (m) Darrigan, (o) Dubecq, Lacoste, Dartiguelongue, Laborde, Aumailley, Huguet

entrés en jeu: Hontans, Armand, Soula, Vicedo, Benetoux

 

Pour Saint Martin:

1 pénalité: Darrieumerlou (52')

cartons blancs: Boyer (34'), Selles (59')

 

 

L'équipe

Mirailh, Verges, Boyer, Belestin, Lassalle, Barriola, Duritçague, Ducollet, (m) Darrieumerlou (cap), (o) Marcassus, Placé, Peynoche, Courtiade, Dardy, Selles

entrés en jeu: Lagardère, Daguerre, Da Costa, Pocas, Destampes, Lapébie, Candarra

 

Il y avait du monde au stade Guy Boniface au coup d’envoi car c’était la journée des partenaires ainsi que l’inauguration de l’exposition temporaire du Musée de la Chalosse dédié au rugby des frères Boniface. Du monde et du beau car deux enfants du village devenus célèbres ont donné le coup d’envoi fictif de cette rencontre, André Boniface et Pascal Gaüzère notre arbitre international. Ils étaient accompagnés par quatre enfants de l’Ecole de rugby, fiers de participer à l’événement.

L’adversaire du jour n’est autre que le Champion de France en titre, Saint Martin de Seignanx, qui vient en Chalosse avec la ferme intention de récupérer des points perdus en route vers la qualification. Le terrain est plus que gras et devrait favoriser le lourd pack de Saint Martin. Les deux équipes vont essayer de jouer malgré les conditions mais ce n’est pas le jour des grandes envolées. Le début de match est équilibré mais il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir le score évoluer. Un coup franc pour les tangos est rapidement joué dans ses 22m par Lucas Desclaux. Il franchit la défense et perce. Louis Monblanc a bien senti le coup et continu l’action sur 30m. Saint Martin se met à la faute et JB Dubecq converti la pénalité. 3 à 0 Montfort prend les devants. A la 21mn, Saint Martin se remet à la faute à 30m de sa ligne. La pénalité de JB Dubecq est courte et tombe sous les poteaux. Yann Lacoste suit et contre le dégagement. Le ballon rentre dans l’en-but et Yan est le plus prompt pour marquer. La transformation facile est passée par JB Dubecq et donne dix points d’avance aux tangos. Ce sera le score à la mi-temps malgré quelques tentatives de parts et d’autres. Le plus dur est fait, c’est à Saint Martin a faire le jeu. Les visiteurs vont alors tenter de progresser par des ballons portés mais les tangos vont résister avec vaillance. Cette période de domination sera récompensée par une pénalité de Darrieumerlou à la 52’ qui va réduire le score à 10 à 3. Saint Martin va continuer à insister par ses avants mais sans réussir à mettre à mal la défense solide des locaux. Et à un quart d’heure de la fin va arriver le tournant du match. Suite à une belle action montfortoise, Saint Martin se met à la faute à 20m de sa ligne presque en face des poteaux. Tout le monde est persuadé que la pénalité sera tentée pour donner dix points d’avance et faire un grand pas vers la victoire. Tout le monde sauf le rusé JB Dubecq ! Celui-ci a vu Yann Lacoste esseulé sur le bord de la touche. La passe au pied est magnifique et tombe dans les bras de Yann. Un seul adversaire est a proximité et Yann va jouer le un contre un. L’essai en coin est superbe et scelle le sort du match. Quelle initiative ! C’était culotté mais que cela a été bien réalisé ! Cette victoire 15 à 3 est un grand pas vers la qualification. Les jeunes ont été irréprochables dans l’engagement, bon dans la conquête et surtout excellents en défense. A ce sujet, il est bon de rappeler que la défense commence à devenir le gros point fort de l’équipe : 1 seul essai encaissé sur les quatre derniers matchs !

Le week-end prochain sera de repos et servira à recharger les batteries en vue des dernières échéances. Et peut-être que quelques blessés de longues dates vont commencer à revenir ……

 
Dimanche 28 février:

Équipe Première:  US Sault  6       AS Monfort  0

 

Lieu : Sault de Navailles

Arbitre : JP Lafargue (CBL)

(mi-temps : 0 – 0)

 

Pour Sault :

2 pénalités : n°15 (61’, 65’)

carton jaune : n°1 (60’)

 

Pour Montfort :

Carton jaune : Darriné (60’)

 

L’équipe : Labrouquaire, Bernadet, Marquet, Soula, Darriné, Sarrès, Monblanc (cap), Baraille, Benetoux (m), Dubecq (o), Lacoste, Dartiguelongue, Laborde, Aumailley, Vicédo

Entrés en jeu : Hontans, Armand, Laplace, Desclaux, Darrigan

 

Les tangos s’attendaient à un match difficile à Sault, une équipe toujours solide à domicile. Les locaux débutent vent dans le dos, un vent froid et soutenu. Cet apport important fera que les jaunes domineront cette première période. Mais les montfortois possèdent une excellente défense, bien en place, bien disciplinée et sont très vifs pour récupérer quelques ballons importants dans les phases de plaqueur/plaqué. Les jaunes malgré quelques situations dangereuses ne réussiront jamais à mettre en défaut l’organisation défensive des tangos. Les montfortois, de temps en temps, viendront montrer le bout de leur nez dans le camp de Sault mais sans véritablement se montrer dangereux. Une occasion d’ouvrir le score sera même gâchée sur une pénalité 30m en face par JB Dubecq qui dosera trop son coup de pied face au vent. La balle passera sous la barre. Le score de 0 à 0 à la pause n’est pas enthousiasment mais prometteur avec le vent comme allié. Mais malheureusement, jamais les tangos ne réussiront à s‘en servir efficacement pour le plus grand plaisir de Sault. Tout se jouera à l’heure de jeux où la domination des locaux sera concrétisée au tableau d’affichage par deux pénalités de l’arrière. Et dans un match cadenassé comme celui là, le premier qui marque a un énorme avantage. Les tangos à côté de leurs pompes resteront jusqu’à la fin du match englués dans la bonne défense locale. Une nouvelle pénalité 15m de face sera encore gachée, le ballon s’écrasant contre le poteau droit ! Cette défaite est vraiment dommage car une fois n’est pas coutume, Sault n’a pas fourni un grand match à domicile et semblait prenable. Hélas pour nos couleurs, l’équipe n’a pas fait son meilleur match, loin de là ! La conquête a manqué de précision, la charnière a trop souvent « couiné », les trois-quarts ont manqué de tranchant et le jeu au pied général a été catastrophique. Seule la défense a globalement bien fonctionné. On se contentera de ce point de bonus défensif mais il y avait vraiment mieux à faire !

 

Dimanche 21 février:    

Equipe Première:   AS Montfort  18       LORC  11

 

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 300 personnes

arbitre: M Rousselot (CA)

 

Pour Montfort:

2 essais: Vicédo (14'), Baraille (76')

1 transformation: Vicédo (76')

2 pénalités : Vicedo (30'; 34')

 

L'équipe

Marquet, Bernadet, Hontans, Desclaux L, Soula, Laplace, Monblanc (cap), Baraille, (m) Darrigan, (o) Huguet, Lacoste, Dartiguelongue, Laborde, Aumailley, Vicedo

entrés en jeu: Labrouquaire, Sarrès, Darriné, Venerozy, Benetoux

 

Pour LORC:

1 essai: Froustey R (8')

1 drop: Froustey R (18')

1 pénalité: Ponassié (56')

carton jaune: Sarrade (70')

 

 

L'équipe

Bordes M, Lartigue, Descamps J, Sarrade, Quillacq, Rolland, Douet, Dupléi, (m) Darremont, (o) Froustey R, Juglin B, Juglin G, Afonso, Carreyfourcq, Ponassié

entrés en jeu: Barbieri, Louberre, Bordes S, Lagoueyte, Descamps L, Froustey A

 

La réception du LORC sentait le match piège. Classée à la dernière place de la poule, l’équipe de l’entente Lit/St Julien venait de gagner à Saint Martin de Seignanx lors de la dernière journée. Le match aller qui avait vu la victoire des tangos n’avait pas été des plus facile. Il fallait se méfier de cet adversaire et prendre le match par le bon bout. Sous un soleil printanier, ce sont les visiteurs qui vont prendre le match à bras le corps et dominer copieusement les tangos en ce début de rencontre. Les tangos attentistes et sans engagement vont rester sous pression et c’est logiquement que le LORC va marquer le premier essai par son ouverture Froustey à la 8’ après un slalom au milieu d’une demi douzaine de montfortois médusés et trop statiques. Laurent Ponassié, de retour sur un stade qu’il connaît bien, manque la transformation. Heureusement les tangos vont réagir assez vite et se montrer réalistes lors de l’une de leurs premières incursions dans les 22 adverses. Une bonne mélée aux vingt mètres tourne légèrement. Une 89 Baraille / Darrigand est jouée côté introduction.  Thibaud Vicédo arrive parfaitement à hauteur de Thibaut Darrigan qui le sert dans le trou. Superbe essai hélas non transformé (14’). Montfort égalise à 5 partout. Mais cela ne change pas la physionomie de la rencontre et LORC continue sa domination. Montfort n’y est pas et va encaisser un drop comme à la parade de Froustey (18’). 8 À 5 pour les visiteurs, on avait raison de se méfier, ça sent le piège.

Mais petit à petit, les tangos vont se réveiller et les dix dernières minutes seront à leur avantage. C’est maintenant les visiteurs qui sont sous pression et souffrent. Deux trois occasions d’essais seront manqués de peu et le score n’évoluera que par deux pénalités de Thibaut Vicédo (30 et 34 mn). La mi-temps est sifflée sur le score de 11 à 8. Ca va mieux mais rien n’est joué. La seconde période sera dominée largement par les montfortois mais ils se heurteront à une très bonne défense. Les avants prennent le dessus mais les trois quarts n’arrivent pas à déstabiliser la défense. Et ce qui devait arriver arriva, lors d’une des rares incursions des visiteurs dans le camp montfortois, une pénalité est sifflée au trente mètres. Laurent Ponassié se fait un plaisir d’égaliser à 11 partout (56’). Tout est à refaire et Montfort continue sa pression, envoie du jeu et met du rythme avec comme fer de lance le capitaine Louis Monblanc, le meilleur joueur sur le terrain. LORC commence à lâcher mais tient toujours. Beaucoup de situations seront gachées par mauvais choix ou maladresses. Et le temps passe…. Enfin, à la 76’ et après de multiples mouvements les visiteurs vont craquer et Baraille, auteur d’un très bon match, placé en bout de ligne plonge en terre promise et libère le peuple montfortois. Thibaut Vicédo ajuste la transformation pourtant difficile. 18 à 11 la victoire est proche. Il ne reste plus qu’à gérer les dernières minutes. Mais la gestion, nos jeunes joueurs ne savent pas se que c’est ! Ils vont continuer à jouer comme s’ils avaient 20 points de retard et, bien sur, s’exposer aux contres des visiteurs. La dernière action du LORC se terminera dans les cinq mètres montfortois pour le plus grand soulagement des supporteurs. LORC a été valeureux mais a fini par craquer sur la fin. La différence s’est faite petit à petit au fil du match et surtout par l’apport des remplaçants montfortois qui ont tous apporté un plus à l’équipe. Pour le prochain match à Sault, il ne faudra surtout pas reproduire les 25 premières minutes sinon……..

 

Dimanche 7 février:

Equipe Première:   AS Montfort   6      Capbreton/Hossegor   0

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 250 personnes

arbitre: Mathieu Belot (CBL)

 

Pour Montfort:

2 pénalités : Dubecq (40+1'; 59')

carton Jaune: Bernadet (80+1')

carton blanc: Dubecq (74')

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Desclaux L, Soula, Laplace, Monblanc (cap), Felter, (m) Darrigan, (o) Dubecq, Lacoste, Castaingts, Laborde, Venerozy, Huguet

entrés en jeu: Bernadet, Morlaes, Moreau, Darriné, Mora, Vicedo

 

Pour Capbreton/Hossegor:

 

L'équipe

Sardeluc, Capdeville, Jouadou, Vasse, Girardet (cap), Stel, Graciet, Mangiarotti, (m) Darrouy, (o) Dulay, Cazelle, Bastiat, Dupéré, Mantion, Roussy

entrés en jeu: Benichou, Garcia, Brethes, Marquestaut, Ormart, Durckel, Gravey

 

Après deux courtes défaites consécutives à l’extérieur, il ne fallait pas manquer la réception de Capbreton/Hossegor pour cette dernière journée des matchs allers. C’est le cinquième match d’affilé depuis début janvier et les organismes commencent à souffrir. La liste des blessés ne cesse de s’allonger et ce sont une bonne demi-douzaine de joueurs du groupe de la première qui ne sont pas là : Paul Napias, Mathieu Desclaux, Antoine Benetoux, Maxime Lalanne, Cédric Loupien, Benoit Dartiguelongue . A cela, il faut ajouter l’absence de Romain Sarrès. Si certains reviendront avant la fin de la saison, pour d’autres, la carrière est malheureusement terminée prématurément.

Malgré tout ces soucis, tous les joueurs présents vont faire le maximum et tout donner pour les couleurs tangos et noires. Les conditions sont difficiles, pluie intermittente, vent  mais surtout un terrain très abimés par le match de la réserve et à la limite du praticable par endroit. Cela n’est pas fait pour avantager nos joueurs qui préfèrent les courses et les passes plutôt que le petit jeu restrictif. De plus Capbreton présente une équipe de fort tonnage qui devrait profiter de ses mauvaises conditions. Le jeu fût âpre, viril et cantonné dans le petit périmètre. Des grandes envolées, il n’y en a pas eu beaucoup mais surtout du jeu au pied et du combat. Avec de telles conditions, celui qui marque le premier à souvent raison. Et c’est exactement ce qu’ont su faire nos jeunes. Malgré une première pénalité sur le poteau, Jean-Baptiste Dubecq scorera deux fois (40+1’ et 59’) pour donner 6 points d’avance. Capbreton usera de ballons portés mais jamais ne sera vraiment dangereux bien contré par la vaillance de notre pack. Thibaut Darrigan et Alexandre Huguet, très bons à leur poste cet après-midi, porteront régulièrement le jeu dans le camp des visiteurs par un excellent jeu au pied. L’alignement montfortois impérial en touche posera d’énormes problèmes aux maritimes dans ce secteur, ce qui sera une des causes de la victoire. Capbreton ne trouvera jamais la solution face des joueurs vaillantissimes et déterminés à vaincre à la maison. Les dernières minutes seront difficiles face au puissant pack adverse mais même en infériorité numérique, les jeunes ne craqueront pas. 6 à 0, la victoire est étriquée mais dans de telles conditions et face à un adversaire aussi robuste, l’essentiel a été fait. Un week-end de repos ne sera pas de trop pour récupérer et se préparer pour les matchs retours.

 

Dimanche 31 janvier

Equipe Première:   Entente Lesperon/Onesse   20       ASM    14

Lieu : Onesse

Arbitre : M Ubeda (CBL)

(mi-temps : 15 – 7)

 

Pour ELO :

3 essais : n°2 (2’), n° 15 (5’, 44’)

1 transformation (5’) et 1 pénalité (27’) n° 10

carton jaune: n°2 (41')

carton blanc: n° 7 (32')

 

pour Montfort :

2 essais : pénalité (36’), Dubecq (41’)

2 transformations : Dubecq (36’, 41’)

 

l’équipe :

Labrouquaire, Hontans, Morlaes, Marquet, Desclaux L, Sarrès, Monblanc (cap), Napias P, Darrigan (m), Dubecq (o), Lacoste, Castaingts, Laborde, Mora, Vicedo

Entrés en jeu : Bernadet, Moreau, Felter, Benetoux, Huguet, Venerozy

 

Une bruine tenace enveloppe le petit stade d’Onesse. Les tribunes sont bien remplies le match peut commencer. Ces derniers dimanche, les tangos avaient pris la bonne habitude de bien commencer leur match. Mais ce jour, ce sont bien les locaux sur-motivés qui vont débuter à cent à l’heure. La puissance du pack de l’entente et l’engagement intense des rouges et jaunes va de suite mettre à mal la défense des montfortois. Un premier ballon porté écrase tout sur son passage et envoie le talonneur entre les poteaux. La transformation pourtant facile est repoussée par le poteau. 5 à 0, on est à la 2ème mn.  Trois minutes plus tard, toujours sous pression, les tangos n’arrivent pas à s’en sortir. Le dégagement de Thibaut Vicedo est contré, en avant de Montfort, mélée sur la ligne des 22m plein centre. En deux passes, la balle arrive à l’arrière lancé en pleine vitesse. La défense est en retard, l’arrière raffûte, s’infiltre et marque en moyenne position. La transformation est réussie et le score passe à 12 à 0. On est à la 5ème mn ! Les montfortois sont sonnés et Lesperon continue sa pression. Les charges incessantes des avants font mal mais les petits résistent vaillamment. A la 27ème mn, l’ouvreur local ajoute 3 points supplémentaires sur pénalité. 15 à 0, il y a le feu au lac. Mais petit à petit, l’orage passe et les tangos commencent à rééquilibrer les débats bien aidés par l’indiscipline des locaux sanctionnée régulièrement par l’arbitre. Montfort va alors profité d’un avantage numérique pour montrer que son jeune pack peut aussi faire de belles choses. Un superbe ballon porté après touche est stoppé illicitement par Lesperon. L’arbitre prend ses responsabilités et accorde un essai de pénalisation (36’). La transformation est convertie par Jean-Baptiste Dubecq et le score s’en trouve réduit . 15 à 7 pour l’ELO, c’est le score à la pause.

La seconde période démarre bien pour les tangos qui investissent de suite le camp adverse. La défense locale cafouille devant sa ligne de but. Le ballon sort du regroupement et traine dans l’enbut. Jean-Batiste Dubecq, le filou, plonge le premier et marque (41’). La transformation pourtant peu évidente passe et Montfort revient à un point 15 à 14. Un carton jaune vient en même temps pénaliser une fois de plus l’ELO. On sent que le match est en train de changer. Malheureusement, trois minutes plus tard, le tournant du match va se produire. Un bon côté fermé se dessine pour les montfortois aux cinquante mètres.  Hélas, Thibaut Darrigan n’assure pas sa passe, le ballon tombe, et Lesperon  récupère le ballon. La défense montfortoise est désorganisée. Les locaux jouent bien le coup et décale leur rapide arrière. Le débordement est imparable et l’arrière marque son deuxième essai personnel (44’). La transformation est ratée mais le score passe à 20 à 14. Les montfortois ne sont pas abattus , bien au contraire. Mais Lesperon qui commençait à se poser des questions va reprendre confiance. Les tangos vont tenter de refaire le retard en lançant de bonnes actions notamment par le rapide Yan Lacoste. Les avants vont essayer de bousculer les lourds et puissants adversaires mais ceux-ci tiennent le coup. Les minutes passent et Montfort continue d’envoyer du jeu. Mais la manière est désordonnée et des excès d’individualisme ne font pas avancer le smilblick. Les locaux dépassés par le rythme des dernières minutes tiendront jusqu’au bout et garderont leur avantage. On regrettera ces premières minutes ou la défense a trop facilement craqué. Mais l’ELO, malgré beaucoup d’indiscipline, a fait ce qu’il fallait et mérite sa victoire.

Dimanche 24 janvier

Equipe Première:   AS Saint Martin de Seignanx   12    ASM   8

(Mi-temps : 3 – 8)

arbitre: M. Larue (CBL)

Pour Saint Martin :

1 drop : Marcassus (16’)

3 pénalités : Darrieumerlou (45’, 51’, 56’)

carton blanc : n°7 (65’)

 

Pour Montfort :

1 essai : Monblanc (24’)

1 pénalité : Vicedo (30’)

carton jaune: Labrouquaire (80+2')

carton blanc: Labrouquaire (55')

l’équipe : Marquet, Bernadet, Morlaes, Darriné, Desclaux, Sarrès, Monblanc (cap), Napias, Benetoux (m), Huguet (o), Mora, Dartiguelongue, Castaingts, Venerozy, Vicedo

entrés en jeu : Labrouquaire, Baraille, Felter, Darrigan, Dubecq, Lacoste

 

Les tangos se déplaçaient chez le champion de France en titre de 1èreSérie Saint Martin de Seignanx. Et ils sont revenus avec beaucoup de regrets car la victoire leur a tendu les bras et ils n’ont pas su en profiter. Si le week-end précédent contre Sault de Navailles les tangos avaient gagné alors qu’ils auraient pu perdre, ce dimanche contre Saint Martin, ils ont perdu alors qu’ils auraient pu gagner. En effet, ils n’ont pas su profiter de cette belle occasion alors que les Saint Martinois, amoindris par les blessures et pas du tout en confiance étaient largement prenables. Heureusement pour les locaux, les deux demis Darrieumerlou et Marcassus étaient bien présents et ont, à eux deux, porté à bout de bras leur équipe grâce à leur très bon jeu au pied. Les tangos ont fait une bonne première mi-temps en faisant complètement déjouer les adversaires grâce à une défense remarquable et en jouant tous les ballons. C’est pourtant Saint Martin qui ouvre le score par un superbe drop de 35 m de Marcassus (16’). Thibaut Vicédo manquera une pénalité pourtant facile et Marcassus touchera du bois. Les intentions offensives des montfortois seront récompensées par un essai de Louis Monblanc parti côté fermé au 25m. Son coup de pied à suivre bien ajusté sera repris par lui-même pour un essai en coin (24’). Cet exploit personnel ne sera pas transformé mais Montfort mène. Thibaut Vicédo marquera une pénalité à la 30’ pour donner 5 points d’avance 8 à 5. Ce sera le score à la mi-temps. Montfort a le match en main et Saint Martin déjoue complètement. Malheureusement, le premier quart d’heure de la seconde période sera catastrophique : indiscipline, mauvais choix, maladresses, jeu au pied imprécis, risques inutiles et relances inopportunes. Tout cela avec une baisse d’intensité dans le combat. Les locaux n’en demandaient pas tant et Darrieumerlou se fera un plaisir de sanctionner l’indiscipline et les fautes bêtes des tangos (45’, 51’, 56’) pour mettre son équipe en tête 12 à 8. Mais, vexés, les montfortois vont avoir une bonne réaction et remettre la marche avant. Une superbe contre attaque de 50m menée par ce diable de Louis Monblanc épaulé par Didier Vénérozy tranperce la défense adverse. La dernière passe de Didier pour Louis à 5 m de la terre promise doit l’envoyer entre les poteaux en marchant. Hélas et encore hélas, Louis ne contrôle pas la passe et le ballon tombe. C’est le tournant du match ! Avec cet essai entre les poteaux, jamais Saint Martin ne serait revenu ! Mais Montfort ne baissera pas les bras et ce lancera jusqu’à la fin du match dans un hourra rugby spectaculaire mais brouillon et désorganisé. Beaucoup de ballons tombés et une défense vaillante et solide empêcheront les tangos de marquer des points supplémentaires. Une pénalité 15m en face sera même manquée mais cela n’aurait pas changer grand chose. La défaite 12 à 8 est cruelle mais Saint Martin a parfaitement profité du passage à vide des tangos et su résister vaillamment jusqu’à la fin. Jamais les tangos n'ont été mis en difficulté dans le jeu, ni devant, ni derrière et Saint Martin n'a pas eu une seule occasion d'essai. Mais voilà, les montfortois ont peu-être manqué un peu de jus en fin de match et commis beaucoup trop de maladresses pour être vraiement efficaces. Dommage, car une victoire aurait été extrêmement précieuse pour le classement de cette poule qui se révèle très serrée.

 

Dimanche 17 janvier

Première:    AS Montfort   18         Sault de Navailles  15

(mi-temps: 10 - 10)

arbitre: M. Claverie (CBL)

 

Pour Montfort:

2 essais: Desclaux (14'), Lacoste (52')

1 transformation: Dubecq (14')

2 pénalités: Dubecq (28', 46') 

Carton jaune: Desclaux (41'), Hontans (60')

 

L'équipe

Labrouquaire, Bernadet, Morlaes, Desclaux L, Darriné, Sarrès, Monblanc (cap), Napias, (m) Darrigan , (o) Dubecq, Venerozy, Laborde, Castaingts, Lacoste, Huguet

entrés en jeu: Marquet, Hontans, Felter, Baraille, Benetoux, Dartiguelongue, Vicedo

 

Pour Sault de Navailles:

3 essais: Labadie (9'), Castetbon (19'), Courtiade (42')

Carton jaune: Castetbon J (60')

carton blanc: Labadie (32'),  

L'équipe

Labadie, Martins, Encinas, Castetbon, Sansebe, Maysonnave, Boy, Jandric, (m) Pedehontaa (cap), (o) Junca, Pargade, Labadesse, Labastie, Saint Cricq, Lambert

entrés en jeu: Courtiade, Larregain, Lupiet, Darracq, Castetbon, Breillon

 

En recevant Sault de Navailles, les tangos devaient confirmer leur victoire initiale à Saint Julien en Born. Tout le monde se doutait bien que cette seconde réception en un mois de Sault n’allait pas se passer aussi facilement que la première. Si les béarnais étaient venus en décembre les mains en haut du guidon, cette fois, ils avaient clairement coché ce rendez-vous et venaient pour la victoire. Le score final de 18 à 15 montre bien la difficulté qu’a eu notre équipe à se dépêtrer de son adversaire. L’ASM débute bien le match et met du rythme mais ce sont bien les béarnais qui vont marquer les premiers. Une touche à 5m de la ligne de Montfort pour Sault qui enclenche un ballon porté. La tactique de « la toupie » chère à Hagetmau de la grande époque fonctionne à merveille et la pack s‘écroule en terre promise (9’). La transformation est ratée mais on sait maintenant à quoi s’attendre. Heureusement, les tangos ne vont pas tarder à réagir. Une bonne initiative de Jean-Batiste Dubecq qui joue rapidement une pénalité dans les  trente mètres de Sault met en difficulté la défense pas replacée. Lucas Desclaux vient en soutien et marque au pied des poteaux. La facile transformation de Jean-Batiste Dubecq donne deux points d’avance 7 à 5. Mais encore une fois le pack béarnais va faire des misères par une nouvelle pénaltouche. L’alignement montfortois prend le risque de ne pas défendre mais n’est pas compris par l’arbitre. Et rebelote, le pack de Sault termine dans l’en-but (19’). Heureusement le buteur n’est pas dans un grand jour et rate la transformation. Il manquera d’ailleurs tous ses coups de pieds de l’après-midi ! 10 à 7. Montfort continue à mettre de la vitesse pour faire courir l’adversaire et sera récompensé par une pénalité de Jean-Batiste Dubecq qui égalise à 10 partout. Ce sera le score à la mi-temps. La seconde mi-temps débute par une grosse bourde de Lucas Desclaux qui plaque à retardement un joueur adversaire. C’est plus bête que méchant mais la conséquence sera terrible : carton jaune et pénalité pour Sault. La pénaltouche qui suivra finira encore une fois par un essai, le troisième pour Sault (42’). 15 à 10 cela commence à sentir mauvais car les béarnais commencent à croire à la victoire. Jean-Batiste Dubecq réduira le score sur pénalité à le 46’. Sault semble alors fatigué et souffre car Montfort impose son rythme et sa vitesse. A la 52’ une touche pour Montfort est sifflée à 22m de la ligne de Sault. Suivra alors une merveille d’essai en première main a montrer dans toute les écoles de rugby. La touche est déviée rapidement et JB Dubecq, à l’ouverture, profite des leurres de ses deux centres pour lancer Thibaut Vicédo venu à pleine vitesse. La balle arrive à Yan Lacoste qui déborde et marque en coin. Quel bel essai ! 18 à 15 Montfort est repassé devant au score et semble avoir pris le dessus dans le jeu. Hélas, la jeunesse a des qualités mais aussi des défauts. Et c’est surtout ceux-ci qui vont apparaître jusqu’à la fin du match. La gestion ne sera pas bonne. Des risques inutiles, des coups de pied manqués et beaucoup d’indiscipline vont remettre dans le match Sault. La fin de match sera terrible car Sault fait le forcing face à une défense sous pression. Elle tiendra bien le coup et aura la chance de voir deux essais qui seront refusés par l’arbitre pour « contact » prés de la ligne puis pour une passe en avant. La victoire est là, c’est bien l’essentiel et elle est d’autant plus importante qu’elle aurait pu sourire à Sault. On se souviendra quand même des deux beaux essais montfortois face aux trois sans passes des béarnais. Mais il faudra s’améliorer rapidement sur la discipline car ça ne passera pas toujours comme ce jour.

 

Dimanche 10 Janvier

 

Equipe Première:    LORC     5          AS MONTFORT     18

Lieu : Saint Julien en Born

Arbitre : G. Etchecopar (CBL)

mi-temps : 0 – 5

 

Pour LORC :

1 essai : du pack (79’)

cartons jaunes : n° 4 (28’) et n° 21 (76’)

 

Pour Montfort :

2 essais : Labrouquaire (22’), Desclaux L (70’)

1 transformation : Dubecq (70’)

2 pénalité : Vicedo (47’), Dubecq (60’)

cartons jaunes : Hontans (28’), Soula (76’)

cartons blancs : Napias (68’), Venerozy (78’)

 

l’équipe : Labrouquaire, Hontans, Marquet, Napias, Desclaux L, Barraille, Monblanc (cap), Desclaux M, Darrigan (m), Dubecq (o), Lacoste, Castaingts, Laborde, Mora, Vicedo

entrés en jeu : Morlaes, Toulouzette, Soula, Sarrès, Benetoux, Venerozy, Huguet

 

Pour ce premier match de la seconde phase du championnat il était indispensable de bien débuter. Le calendrier nous fait nous déplacer chez le troisième de l’autre poule, à savoir le LORC, à Saint Julien en Born. Nous allons enfin avoir une idée du niveau des équipes de la seconde poule. Et vu la physionomie de la rencontre, force est de constater que les trois adversaires que l’on ne connaissait pas encore seront de rudes concurrents. Le LORC est une équipe solide sur ces bases et très joueuses avec des trois quarts vifs et rapides. Le terrain est impeccable malgré la pluie incessante et le vent tourbillonnant.

Dés le coup d’envoi donné par JB Dubecq, les tangos envahissent le camp adverse. La domination sans partage durera 10 mn et le Lorc aura beaucoup de mal à sortir de ces 22m. Hélas, malgré la pression du pack et des franchissements, notamment de Mathieu Desclaux, les tangos ne réussiront pas à scorer. Les locaux vont alors prendre le match à leur compte et, malgré les conditions atmosphériques difficiles, proposer du jeu de mouvement rapide. La bonne défense tango gérera sans dommage. Grâce à son pack, les montfortois vont mettre en difficulté le pourtant solide huit adverse par des ballons portés efficaces. Tout ce travail sera récompensé par un essai en force de l’inépuisable Guillaume Labrouquaire. 5 à 0 sera le score à la mi-temps. Vu la pluie et le vent, mener au score c’est trés important.

La seconde période verra le LORC continuer à presser et à jouer et il faut bien le dire dominer notre équipe. La défense intraitable des tangos repoussera régulièrement les attaques adverses. Et à chaque ballons récupéré, nos jeunes n’hésiteront pas avec intelligence à porter le danger dans les lignes des adversaires. Deux pénalités de Thibaut Vicedo (47’) et JB Dubecq (60’) viendront alimenter le score. 11 à 0 et la défense montfortoise continue à faire déjouer le LORC. A 10mn de la fin, Thibaut Darrigan derrière son pack tape un coup de pied dans la « boite » qui met en difficulté l’arrière garde du LORC. L’arrière cafouille, glisse et Lucas Desclaux, surgit d’on ne sais où, plonge le premier dans l’en but et marque l’essai du break. JB Dubecq transforme et donne 18 points d’avance. Hélas, et c’est le gros point noir de l’après-midi, Mathieu Desclaux sur une énième percussion, ne se relèvera pas victime d’une méchante blessure au genoux. La fin du match sera confuse, des cartons seront distribués et le LORC sera enfin récompensé de ses efforts par un essai de son pack à une minute de la fin du temps règlementaire.

La victoire est là et cela lance de la meilleure des manières ce nouveau championnat. La défense a été excellente et c’est la grosse satisfaction de l’après-midi car l’adversaire était de qualité et a tout donné pendant ces 80mn.  

 

Dimanche 13 décembre:

Equipe Première:   AS Montfort  39        Sault de Navailles   7

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 300 personnes

arbitre: M. Lassaga (CBL)

 

Pour Montfort:

7 essais: Venerozy (2'; 28'), Dubecq (7'), Napias (32'), Desclaux M (40'); Lacoste (50'), Vicedo (63')

2 transformations: Dubecq (7'), Vicedo (63')

Carton jaune: Dartiguelongue (46') 

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Desclaux L, Napias, Sarrès, Monblanc (cap), Desclaux M, (m) Darrigan , (o) Dubecq, Venerozy, Loupien, Castaingts, Mora, Huguet

entrés en jeu: Morlaes, Bernadet, Soula, Baraille, Lacoste, Dartiguelongue, Vicedo

 

Pour Sault de Navailles:

1 essai: Martins (73')

1 transformation: Castetbon (73')

 

L'équipe

Labadie, Martins, Encinas, Castetbon, Sansebe, Maysonnave, Boy, Jandric, (m) Pedehontaa (cap), (o) Junca, Pargade, Labadesse, Labastie, Saint Cricq, Lambert

entrés en jeu: Courtiade, Larregain, Lupiet, Darracq, Castetbon, Breillon

 

Les tangos recevaient le co-leader Sault de Navailles, équipe qui les avaient battus sans discussion lors du match aller. Le seul enjeu pour ces deux équipes déjà qualifiées était de terminer premier de poule. Chose qui n’était pas arrivée à notre club depuis bien longtemps. Et c’est sous un temps « printanier » et devant des supporters de plus en plus nombreux que le match débuta. Du suspense, il n’y en a pas eu, car dés le coup d’envoi donné par JB Dubecq, les tangos ont sauté à la gorge des visiteurs comme des morts de faim. Sault cafouille et première mélée  dans les dix mètres. Sur celle ci, Thibaut Darrigan ouvre directement sur le côté fermé vers Didier Vénérozy qui se joue de son vis à vis et marque le premier essai. La deuxième minute n’était pas encore terminée, quel début de match ! Lors de cette première mi-temps d’un très bon niveau, quatre autres essais seront marqués par nos jeunes déchainés. Le second, seulement cinq minutes après le premier sera marqué par JB Dubecq qui bien replacé à l’intérieur finira sa course entre les poteaux. A la 28èmeminute, c’est encore Didier Vénérozy qui fera parler sa pointe de vitesse pour plonger dans l’en but et ainsi valider le judicieux coup de pied  à suivre derrière la défense de JB Dubecq. Quatre minutes plus tard, c’est au tour de Paul Napias de marquer son essai, bien venu en relais de ce diable de Didier Vénérozy auteur d’une percée supersonique de trente mètres. La cinquième réalisation sera l’œuvre de Mathieu Desclaux, juste avant la mi-temps, qui récompense un superbe travail des avants. 27 à 0 est le score à la pause et heureusement pour Sault que JB Dubecq n’est pas en réussite dans ces transformations ! Et Sault me direz-vous ? Ils ont été complètement dépassés par l’envie, l’engagement, la vitesse et, il faut le dire, la qualité du jeu proposé par les montfortois.  Une conquête propre, un bon jeu au pied, une défense remarquable et des intentions de jeu jamais démenties. Bien sur, il y a eu quelques situations favorables gâchées par des ballons tombés mais que le spectacle fut intéressant !

Les joueurs de Sault vexés et sermonnés par leurs entraineurs ont fait une seconde période de meilleure qualité mais sans mettre la défense tango en difficulté. Ils vont essayer de durcir le jeu et de faire parler l’expérience de leur pack, sans résultat. Et c’est bien les montfortois qui viendront punir les visiteurs par deux essais supplémentaires en contre où on a pu apprécier la vélocité de Yann Lacoste (50’) puis de Thibaut Vicédo (63’). 39 à 0 à un quart d’heure de la fin, les visiteurs ne s’attendaient surement pas à cela ! Hélas cette belle après-midi sera ternie par la sortie sur civière de Cédric Loupien à la 70ème minute à qui nous souhaitons un prompt rétablissement. Cette sortie perturbera le groupe et Sault en profitera pour marquer un essai transformé qui clôturera le score à 39 à 7.

Samedi 28 Novembre:

CIBOURE FC  5     AS MONTFORT  44

 

Lieu: Ciboure - Stade Jean Poulou

public: 150 personnes

arbitre: Ph Soupre (CBL)

 

Résultat: Ciboure  5   Montfort: 44   (mi-temps 0 - 8)

(réserves: Forfait de Ciboure)

 

Pour Ciboure:

1 essai: n°3 (80')

 

Pour Montfort:

7 essais: Lacoste 40'), Monblanc (41', 74'), Vicedo (44'), Dubecq (50'), Venerozy (55'), Marquet (61')

1 pénalité : Vicedo (4')

3 transformations: Dubecq (50', 55', 74')

carton jaune: Napias (30') placage à la cuillère

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Morlaes, Desclaux L, Napias, Baraille, Monblanc (cap), Desclaux M, (m) Benetoux, (o) Huguet, Lacoste, Loupien, Castaingts, Mora, Vicedo

entrés en jeu: Marquet, Bernadet, Felter, Sarrés, Darrigan, Dubecq, Venerozy

 

Le match programmé ce samedi à Ciboure était l'occasion pour les supporteurs de se retrouver ensemble depuis le matin, de déjeuner à Ibardin le midi et d'assister au match l'aprés-midi. Ce premier déplacement en bus a été apprécié par tous les participants. La réussite de cette journée passait aussi par la victoire de leur équipe favorite. Elle ne les a pas déçus. Le score de 44 à 5 montre la différence entre une équipe en pleine progression et dont la confiance augmente de dimanche en dimanche et une équipe en grande difficulté au niveau de son effectif et qui attend de jours meilleurs. Dés l'échauffement, on se rend compte d'une grande différence entre le goupe de 22 joueurs tangos et les seulement 17 joueurs basques. Mais la vérité se situe sur le terrain. Montfort est favori mais il faut faire attention.

La première pèriode est moyenne, les basques ne s'en laissent pas compter et jouent leur chance à fond. Les 3 points marqués assez vite par Thibaut Vicédo seront les seuls marqués durant presque toute la première mi-temps. Montfort essaie d'occuper le terrain avant de lancer ses attaques mais Ciboure reste vigilant et n'hésite pas à porter le danger dans les lignes de son adversaire. La touche fonctionne bien mais l'intensité dans l'action manque encore. Les tangos jouent sur un faux rythme qui favorise la défense basque. Heureusement, dans la dernière minute, le déclic va arriver. Un belle attaque des trois quarts met Yan Lacoste en débordement. La vitesse de l'ailier fait la différence pour un bel essai. 8 à 0, c'est la pause. La reprise des tangos est tonitruante ! En quinze minutes, quatre superbes essais seront marqués. D'abord, c'est le capitaine Louis Monblanc, impressionnant d'activité, qui marque en se jouant de cinq défenseurs (41'). Ensuite viendra la conclusion d'une belle action collective par Thibaut Vicédo (44'). Ce sera alors à Jean-Batiste Dubecq, tout juste rentré en jeu, de faire apprécier sa pointe de vitesse pour valider une percée de trente mètres (50'). Et à la 55', c'est au tour de Didier Vénérozy de déborder la défense basque mise à mal par une action de grande envergure des tangos. Le score est alors de 32 à 0. Les basques ont explosé et sont régulièrement débordés par des montfortois euphoriques. Deux essais supplémentaires seront marqués avant la fin, le premier par Philippe Marquet sur un ballon récupéré sur une touche à cinq mètres de la ligne basque (61'). Et c'est l'exemplaire Louis Monblanc qui marqura le septième et dernier essai apré une longue chevauchée (74'). Les basques auront le courage et la volonté de terminer sur une bonne note et ainsi d'atténuer cette sévère défaite en marquant un essai de son pilier juste avant le coup de sifflet final.

Les tangos auront mis une mi-temps à prendre la mesure de l'adversaire mais que la seconde mi-temps fut satisfaisante ! Bien sur les basques ont vite laché prise mais face à la vitesse d'éxécution et les nombreuses initiatives des montfortois, il était difficile de résister. Cette victoire est excellente pour la confiance mais il ne faut pas s'emballer trop vite. Ciboure était vraiment trés amoindrie. Ce ne sera pas le cas dans quinze jours pour Sault de Navailles qui viendra à Guy Boniface pour jouer la place de leader de la poule. Il faut se souvenir du match aller ou notre équipe n'avait pas existé.

 

Dimanche 22 Novembre

Equipe 1 :   AS Montfort   27    Entente Lesperon Onesse   11

 

arbitre: H. Lavigne (CBL)

Pour Montfort:

3 essais: Lacoste (22'), Huguet (47'), Desclaux M (72')

2 pénalités : Vicedo (39', 42')

3 transformations: Vicedo 

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Desclaux L, Napias, Sarrès, Monblanc (cap), Desclaux M, (m) Darrigan , (o) Huguet, Lacoste, Loupien, Castaingts, Mora, Vicedo

entrés en jeu: Morlaes, Moreau, Felter, Baraille, Benetoux, Descarpentries

 

Pour Lesperon Onesse:

1 essai: Herrero (70')

2 pénalités: Nolibois (27'), Badet A (32')

carton blanc: Fournié B (60')

 

L'équipe

Mora, Limouzi, Poudenx, Vignau, Campet J, Fournié J (cap), Lamitte, (m) Nolibois, (o) Roques, Dayres W, Dulong F, Lasserre, Dulong B, Badet A

entrés en jeu: Fournié B, Lavielle, Garnot, Daures A, Campet P, Benture, Herrero

 

La venue au stade Guy Boniface de l'Entente Lesperon Onesse, le leader de la poule, avait valeur de test. Elle allait nous montrer si les progrés enregistrés à Ustaritz allaient être confirmés. Le groupe montfortois enregistre des absences. Didier Venerozy est absent, Paul Laborde, Batiste Soula et Benoit Dartiguelongue sont blessés. Jean-Baptiste Dubecq est lui ménagé.

Nous avons assisté à un match de bon niveau, joué par deux équipes qui n'ont jamais fermé le jeu. Le début de match est à l'avantage des visiteurs qui pratiquent un jeu de mouvement agréable. Plusieurs fois notre défense est trouée mais sans conséquence. A la 22ème minute, les tangos vont marquer le premier essai aprés un modèle d'action sur côté fermé aprés mélé. Une 8,9,15 classique et Thibaut Vicédo parfaitement venu à hauteur perce et envoi Yan Lacoste marquer en coin. Thibaut passe la dificile transformation et Montfort mène 7 à 0, un peu contre le cours du jeu. Lesperon ne s'affole pas et revient au score par deux pénalités (27 et 32ème). Mais c'est Montfort qui finira le mieux et agravera le score sur une pénalité de Thibaut Vicédo. 10 à 6 à la mi-temps, c'est un peu flateur. Par contre, la pause a fait du bien aux tangos qui rentrent dans la seconde pèriode à cent à l'heure. Une seconde pénalité de Thibaut concrétise cette bonne entame (42'). Montfort domine alors de la tête et des épaules, Lesperon est aux abois. A la 47', Alex Huguet tape un coup de pied derrière la défense adverse. Lucas Desclaux récupère le ballon à la barbe des défenseurs et remet à l'intèrieur à Alex replacé pour un superbe essai. Thibaut passe la facile transformation et porte le score à 20 à 6. Les jeunes tangos vont alors se relacher et Lesperon qui ne lache rien va reprendre du poil de la bête. Ils seront récompensés par un essai en coin suite à une belle action (70'). 20 à 11, il faut faire attention. La réaction montfortoise est cinglante et va ruiner les quelques espoirs des visiteurs. Deux minutes après l'essai de Lesperon, les tangos se ruent à l'attaque et Mathieu Desclaux prend l'intervalle et plonge entre les poteaux. Avec la nouvelle transformation, l'affaire est pliée. 27 à 11 sera le score final. Avec en prime la première place de la poule à égalité avec Sault de Navailles.

 

Dimanche 15 Novembre

Séniors Equipe 1:     USTARITZ    6        AS Montfort  43

 

Lieu: Ustaritz - Stade Errobi

arbitre: S. Estecahandy (BE)

 

Pour Ustaritz Jaxou:

2 pénalités: n°10 (8', 40'(+2')) 

carton blanc: n°6 (39')

 

Pour Montfort:

6 essai: Huguet (1'), Desclaux M (39'), Hontans (47'), Venerozy (50'), Monblanc (56'), Vicedo (79')

1 pénalité (35') et 5 transformations (1', 39', 47', 56', 79') Vicedo

carton jaune: Loupien (23'), Venerozy (25'), Dartiguelongue (60')

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Marquet, Desclaux L, Napias, Monblanc (cap), Bats, Desclaux M, (m) Darrigan, (o) Huguet, Lacoste, Loupien, Laborde, Venerosy, Vicédo

entrés en jeu: Morlaes, Moreau, Sarrés, Felter, Benetoux, Dartiguelongue, Mora

 

Chez le dernier de la poule, l'objectif était clair et affiché: la victoire. Jusqu'à présent, chaque déplacement s'était soldé par autant de désillusion notamment à cause de début de match beaucoup trop timide et attentiste. Mais, pour une fois, ce sont les tangos qui vont le mieux débuter. Dés le coup d'envoi, les montfortois vont investir le camp d'Ustaritz avec beaucoup de fougue. Une première trouée de Mathieu Desclaux repositionné en n°8 et c'est Alex Huguet qui plonge entre les poteaux ! Thibaut Vicédo transforme facilement et déjà 7 à 0 aprés 2mn de jeu ! Les basques vont vite refaire surface et à la 8ème minute, l'ouvreur local réduit le score sur pénalité. 7 à 3. Le jeu est équilibré et va d'un camp à l'autre. En deux minutes (23 et 25ème) et pour la même raison, placage dangereux, deux de nos joueurs (Cédric Loupien et Didier Vénérozy) sont priés de se reposer 10mn. A treize contre quinze pendant presque dix minutes, les tangos vont faire preuve de vaillance, d'abnégation et proposer une défense efficace. Ils n'encaisseront aucun point et vont même agraver le score par une pénalité de Thibaut (35'). Les basques ont pris un coup au moral d'autant plus que 4 minute plus tard, suite à une combinaison en touche proche de la ligne d'essai, c'est Mathieu Desclaux qui marque en moyenne position. La transformation de Thibaut donne quatorze points d'avance 17 à 3. Ustaritz va réduire la marque sur pénalité juste avant le coup de sifflet qui met un terme à la 1ère mi-temps. 17 à 6, tout le monde est confiant car le pack tango commence à prendre le dessus et met régulièrement au suplice le huit adverse sur ballons portés.

La seconde pèriode sera plus facile, les trois quarts se mettant au diapason de leurs avants conquérants. Un essai de Sylvain Hontans (47'), transformé par Thibaut sera suivi du plus bel essai de l'aprés midi, un essai de 70 m amorcé par des charges dévastatrices des frères Desclaux et terminé par un débordement du véloce Didier Vénérozy aprés qu'une dizaine de joueurs aient touché le ballon. Les deux points supplémentaires de Thibaut et nous voici à 31 à 6 à trente minute de la fin. A la 56ème minute, c'est au tour du capitaine Louis Monblanc d'apporter sa contribution. Positionné au milieu des trois-quarts, il prend l'intervale et file entre les perches. Thibaut passe la facile transformation. 38 à 6.

Ustaritz essaiera jusqu'au bout de mettre notre défense en difficulté sans résultat. Les tangos, malgré un troisième carton jaune trés sévère pour un nouveau plaquage dangereux, se feront un point d'honneur de garder leur ligne inviolée. Et ce sont même les basques qui craqueront une dernière fois sur un exploit de Thibaut Vicédo qui déborde le long de la touche pour marquer le 6ème essai (79'). Le score final de 43 à 6 réjouit joueurs, entraineurs et supporters. Un bon match qui montre de réels progrés dans tous les compartiments du jeu. C'est de bonne augure car se présente dimanche à Guy Boniface le leader de la poule, Lesperon Onesse avec la première place en jeu.

Dimanche 8 Novembre

 

Equipe Première:    AS Montfort   79       UAR Puyoo   0

 

Celui qui n'était pas au match et qui n'a pas eu d'informations doit se dire que les tangos ont fait un match phénoménal. Malheureusement, cela n'a pas été le cas. La faute à Puyoo qui avait décidé de venir à Montfort pour faire un coup médiatique: ils sont rentrés sur le terrain et ont refusé de jouer mis à part le coup d'envoi et les coup de renvois aprés essais. A 79 à 0 , pour arréter cette parodie et avec l'accord de l'arbitre, les joueurs ont décidé de laisser le ballon par terre et d'attendre la fin règlementaire du match ! Puyoo n'avait rien contre notre club mais voulait, par cette action, protester contre le traitement médiatique sur les évènements du week-end précédent à Lesperon (match arrété, bagarres, diverses agressions et bousculade de l'arbitre) qu'ils estimaient uniquement à charge contre leur club.

Franchement, cette action menée par Puyoo ne leur permettra absolument pas de redorer leur blason ou de se voir accorder la moindre clémence de la part du Comité, bien au contraire. Notre club a été pris en otage pour un problème qui ne le concernait pas. Résultat: comme on ne pouvait décemment pas faire payer l'entrée pour une parodie de match, une recette au guichet a été perdue.

Vraiement, nous avons assisté à une triste journée pour le rugby.

 

Samedi 31 Octobre

Equipe Première:   Sault de Navailles  24      AS Montfort  9

Face à un concurrent direct, l'objectif du jour était la victoire afin de faire un grand pas pour la qualification en 1ère série. Hélas, orphelin de leur capitaine habituel, Benoit Dartiguelonge, le résultat n'a pas été à la hauteur. Face à une équipe solide, expérimentée qui a su jouer simplement et avec efficacité, les tangos n'ont pas été à la hauteur au niveau de l'engagement, comme souvent en déplacement. Le score de 11 à 0 à la mi-temps pour les locaux reflète la domination de Sault. Un trés mauvais début de seconde pèriode et le score passe rapidement à 14 à 0. Un sursaut tango viendra donner un petit espoir aux supporteurs aprés 3 pénalités de Thibaut Vicédo qui ramènent le score à 14 à 9. C'est alors que se produit un fait de jeu qui aura une grande importance. Un dégagement en touche valable donnée direct par l'arbitre de touche local induit une erreur d'arbitrage de l'homme au sifflet. Le coach Fred Napias, se sentant victime d'une injustice, le fait savoir à l'arbitre d'une façon trop virulente. Carton rouge ! Ce qui signifie qu'il faudra finir les dernières trente minutes à 14. La pénalité qui s'ensuit est passée par l'excellent buteur local et le score passe à 17 à 9. Le reste du match sera brouillon et sera conclu par un deuxième essai de Sault après une belle percée de l'arrière. Avec la transformation, le score passe à 24 à 9. Plus rien ne sera marqué. C'est une vrai déception car jamais nos tangos n'ont semblé capable de battre une belle équipe de Sault. Il faudra vraiment en faire beaucoup plus pour espérer ramener une victoire à l'extèrieur qui serait synonyme de qualification dans les trois premiers.

 

L'équipe:

Desclaux M, Hontans (cap), Morlaes, Soula, Desclaux L, Sarrès, Montblanc, Felter, Benetoux (m), Huguet (o), Lacoste, Laborde, Castaingts, Venerosy, Vicedo

entrés en jeu: Fauré, Armand, Zanfirache, Baraille, Darrigan, Loupien

 

Samedi 17 Octobre

Équipe Première:   AS MONTFORT   24     CIBOURE  15

 

Pour espérer finir à l'une des trois premières places, objectif de ce début de saison, il est évident qu'un faux pas à domicile n'est pas envisageable. Ciboure, que l'on a rencontré la saison dernière, on le sait est une équipe accrocheuse. Les tangos vont bien démarrer la partie car dés le coup d'envoi, une première faute des basques permet à Thibaut Vicédo de passer une première pénalité. La suite ne sera qu'une constante domination territoriale des montfortois qui monopolisent le ballon. Malheureusement, un nombre incalculable de ballons perdus permet à Ciboure de faire face sans trop de dégats. Il faudra attendre le demi-heure de jeu pour enfin voir les tangos marquer le premier essai grace à Thibaut Vicédo qui plongera le premier dans l'enbut pour récupérer le coup de pied à suivre qu'il donna par dessus la défense. La transformation donne 10 points d'avance. Trois minutes plus tard, c'est au tour de Yan Lacoste de briller et de montrer sa pointe de vitesse. Une récupération du ballon dans ses 40 m suivie d'un sprint le long de la touche et Yan se retrouve entre les barres. Thibaut rajoute les deux points et c'est maintenant 17 points d'avance pour les tangos. Plus rien ne sera marqué jusqu'à la mi-temps qui se termine donc par un 17 à 0 encourageant. On commence à penser à une victoire bonifiée vu le peu d'entrain que mettent les basques de Ciboure. Hélas, la seconde pèriode sera complètement ratée ! Un relachement général ! la défense manque d'agressivité, les duels sont perdus et les fautes s'accumulent. Et ce qui devait arrivé arriva ! Suite à une touche prés de la ligne tango, le pack adverse travaille avant de libérer la balle vers les trois quarts. L'arrière intercalé marque facilement au pied des poteaux. La facile transformation ramène le score à 17 à 7. Heureusement, cinq minutes plus tard (48'), le malin Benetoux joue rapidement une pénalité à 5m pour lui-même et surprend la défense basque et marque le troisème essai entre les barres. Thibaut transforme et met son équipe hors de portée. Les trente dernières minutes verra Ciboure continuer à profiter de l'apathie générale des tangos pour monopoliser le ballons et essayer tant bien que mal de faire du jeu. Ils seront récompensés par une pénalité (55') et un essai collectif (63'). 24 à 15 et plus rien ne sera marqué. La fin de match sera brouillonne avec beaucoup d'indicipline de parts et d'autres et n'apportera rien de positif. La victoire est là mais on peut être trés déçu de la manière car une victoire bonifiée était vraiment à portée de la main. Pour cela, il aurait fallu ne pas s'endormir en seconde mi-temps !

 

arbitre: S. Laurède (CBL)

Pour Montfort:

3 essais: Vicedo (30'), Lacoste(33'), Benetoux (48')

1 pénalité : Vicedo (1')

3 transformations: Vicedo (30', 33', 48')

carton blanc: Monblanc (55')

carton jaune: Desclaux L (74')

 

Pour Ciboure:

2 essais: Aluala (43'), collectif (63')

1 transformation: Dumas (43')

1 pénalité: Dumas (55')

2 cartons jaunes: Goyenetche (69'), Carricaburu (74')

 

L'équipe:

Desclaux M, Hontans, Morlaes, Desclaux L, Soula, Sarrès, Monblanc, Baraille (m) Lourenzo, (o) Huguet, Darrigan, Dartiguelongue (cap), Castaingts, Lacoste, Vicedo

entrés en jeu: Parnaut, Armand, Moreau, Bats, Laborde, Mora, Benetoux

 

Dimanche 04 Octobre

Séniors Equipe 1:    Entente Lesperon Onesse  19    AS Montfort  17

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Les montfortois pourront longtemps penser à cette phrase de La Fontaine ! Les locaux eux avaient tout compris. Ils ont profité de l'appathie et la timidité de nos joueurs pour prendre trop facilement le large à la mi-temps 16 à 0. Quelques occasions gachées et beaucoup trop de maladresses pour espérer mieux. La seconde mi-temps a vu le réveil des tangos qui finirent par mourir à deux petits points des Lesperonnais. Le point positif est ce point de bonus mais que de regrets au vue de ce début de match sans envie et engagement face à une équipe au pack puissant mais pas imbattable. 

 

Dimanche 26 Septembre

Séniors Equipe 1: AS MONTFORT   46    USTARITZ   0

Les joueurs de la première avaient beaucoup à se faire pardonner depuis le dimanche précédent et l'adversaire du jour, Ustaritz, n'allaient pas tarder à s'en apercevoir ! Les basques ont été des adversaires idéaux pour nos joueurs, une équipe jeune qui n'a jamais fermé le jeu et qui s'est prêtée gentiment à la démonstration offensive des tangos. La première mi-temps fût une succession d'attaques et de jeu complet de la part de nos joueurs, bien aidé, il est vrai, par le manque d'agressivité défensive des basques. La conquête est propre et les trois quarts se régalent. Trois superbes essais de Vicédo (7') et de Benetoux (28' et 32') viennent conclurent des actions magnifiques faites de ballons rapides, de soutien permanent, de passes dans le bon tempo.Si on ajoute deux transformations et deux pénalités de Vicédo, le score est de 25 à 0 à la mi-temps ! Les basques ont sombrés face à la vitesse du jeu montfortois.

Le risque dans ce genre de situation où tout semble facile c'est de délaisser le jeu collectif, de vouloir briller individuellemet et de se relacher. C'est un peu ce qui s'est passé pendant les vingt premières minutes de la seconde pèriode. Il est vrai aussi que le joueurs d'Ustaritz, sermonés à la mi-temps, sont revenus avec de meilleures intentions et un engagement supèrieur. Cela a permis de voir à l'oeuvre la défense des tangos qui ont tout fait pour garder la ligne d'essai inviolée lorsque la pression des basques fùt la plus forte. La marche en avant a été remise par le capitaine Dartiguelongue à la 57ème mn par un essai au pied des poteaux suite à une percée plein axe. Deux beaux essais supplémentaires (Hontans 73' et Monblanc 78') ont donné au score une ampleur méritée. Six essais marqués, beaucoup de jeu mais aussi quelques fautes de mains et d'indiscipline à éviter. Le bilan est bon et la confiance va bientôt s'installer.

arbitre: Th. Devais (CBL)

Pour Montfort:

6 essai: Vicedo (7'), Benetoux (28' et 32'), Dartiguelongue (59'), Hontans (73'), Monblanc (78')

2 pénalités : Vicedo (17' et 23')

5 transformations: Vicedo (28', 32', 59', 73'), Dartiguelongue (78')

carton jaune: M. Desclaux(51')

 

L'équipe:

Desclaux M, Hontans, Morlaes, Desclaux L, Soula, Monblanc, Barraille, Napias, (m) Benetoux, (o) Huguet, Mora, Dartiguelongue (cap), Laborde, Lacoste, Vicédo

entrés en jeu: Toulouzette, Armand, Zanfirache, Sarrés, Castaingts, Loupien, Taormina

 

Dimanche 20 Septembre

PUYOO   18    AS MONTFORT   13

Pour la reprise du championnat, les équipiers premiers se déplaçaient à Puyoo avec l'ambition de bien démarrer. Hélas les bonnes intentions ne se sont absolument pas réalisées sur le terrain. Face à une équipe bien amenée par son 1/2 d'ouverture Tastet et son arrière au jeu au pied puissant, les tangos ont raté leur match. A cause d'un manque d'envie, un déficit d'agressivité et d'engagement coupable, nos joueurs vont être archidominés pendant une demi-heure. Seuls les cinq points d'un essais viennent récompenser la vaillance des locaux. Et ce n'est pas cher payé, Puyoo ayant gaspillé 8 points de coup de pied. Les tangos vont petit à petit refaire surface et scorer deux pénalités par le capitaine Benoit Dartiguelongue. 6 à 5 à la mi-temps pour nos couleurs, on peut être heureux. Malgré la blessure de JB Dubecq, la seconde mi-temps sera tout à l'avantage des tangos avec une domination territoriale quasi constante. Mais c'est Puyoo qui sera le plus efficace. En exagérant à peine, ils viendront 3 fois dans le camp de Montfort pour marquer 13 point ! Heureusement, à la dernière minute, un essai tango au pied des poteaux qui sera transformé donne le point de bonus défensif. Maigre consolation. Une énorme déception que cette défaite face à une équipe largement prenable et qui a jouée à 14 pendant la dernière 1/2 heure. Il va falloir se ressaisir rapidemment pour ne pas aller au devant d'une immense désillusion dans ce groupe 2.

 

SAMEDI 12 SEPTEMBRE

Seniors: Ils devaient se confronter pour le dernier match amical avant le début du championnat à l'AS Narrosse. Malheureusement, ces derniers n'ont pas honoré l'engagement pris de participer à ce match et sont restés à la maison. L'arbitre officiel désigné à été décommandé et la solution de faire quand même un match entre montfortois est gardée.

Trente quatre joueurs étaient présents pour un match en condition normale, deux mi-temps de 40mn et deux équipes de quinze. Guillaume Gachard, un des deux arbitres du club avec Fabien Darrieux, a accepté gentiment de prendre le sifflet. Quelques absents excusés pour raison professionnelle et déjà quelques blessés n'ont pas empéchés de voir en action des petits nouveaux, Bastien Armand pilier venant de Tartas, Mihail Zanfirache 2éme ligne nouvellement arrivé en France en provenance de Roumanie ainsi que Remi Lamarque 3/4 en tutorat avec Mugron.

Le match fût sèrieux et engagé, tout le monde a joué avec application. En bref, un trés bon entrainement en condition réelle. Quelques petits bobos sont à noter en espérant que cela ne sera pas trop grave, nez pour Cédric et hanche pour Guillaume.

Rendez-vous dimanche à Puyoo

 

Vendredi 5 septembre

match amical  HABAS / AS MONTFORT

 

Le premier match de la saison 2015/2016 s'est déroulé vendredi soir chez nos amis habassais. Une trentaine de joueurs étaient présents pour cette première rencontre de préparation. C'était l'occasion de voir quelques nouveaux joueurs comme Pierre Aumailley et Samuel Toulouzette anciens montfortois de retour au bercail ou les anciens juniors Paul Laborde et Nicolas Landalle. C'était également le retour de Maxime Lalanne et Fabien Barraille les deux graves blessés enfin guéris aprés une saison blanche. On aura l'occasion de voir les autres nouvelles têtes au cours des prochains matchs. La partie s'est déroulée en trois 1/3 temps de 30 mn pour permettre à tout le monde de jouer. Le score de 31 à 7 (5 essais à 1) pour les locaux est anecdotique mais souligne un engagement supèrieur ainsi qu'un groupe plus physique et etoffé. Les montfortois ont beaucoup défendu et ont fait preuve de vaillance. Quant au jeu, il y a eu de tout, du bon et du moins bon comme pour un match de début de saison. Pas de blessé à noter à part une alerte pour Thibaut Vicedo dont le genoux a heurté le poteau en pleine vitesse. Prochain match de préparation samedi prochain à Montfort contre Narosse.



Réagir


CAPTCHA