SAISON 2016 / 2017

Dimanche 9 avril: Equipe première: 1/2 finale retour Promotion Honneur 

 

                                                  AS MONTFORT   13     A URRUGNE  27

 

 

Lieu: Montfort Stade Guy Boniface

public: 500

arbitre: Mr Soupre (CBL)

(mi-temps 3 - 10)

 

Pour Montfort:

1 essai: Dubecq (68')

1 transformation et 2 pénalités (15', 60') : Lannebère

carton jaune: Marquet (52')

 

L'équipe

Desclaux M, Hontans, Morlaes, Napias P, Darriné, Sarrés, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lestage, Taormina, Da Silva, Huguet, Vicedo, Lannebère

entrés en jeu: Fortin, Marquet, Laplace, Desclaux L, Landalle, Dubecq, Lacoste

 

Pour Urrugne:

3 essais: collectif (31'), Zozaya(79'), Bedecarrax (80'+1)

3 transformations et 2 pénalités (36', 65'): Le Gall 

 

L'équipe

Pourteau Pe, Huchet (cap), Perez, Pourtau Pa, Bergareche, Arrieta, Irazoqui, Susperreguy, (m) Le Gall, (o) Zozaya P, Nérou, Cocoynacq, Fagoaga, Zozaya N, Dousse

entrés en jeu: Taillebres, Becat, Ariztisabal, Bédécarax, Camitz, Lanine, Evenas

 

L’ASM ne jouera pas sa quatrième finale consécutive. Tout le monde était trop bien habitué à poursuivre la saison jusqu’en mai. Cette année, la saison se termine ce 9 avril et la déception est immense. Et c’est Urrugne qui est passé et qui pourra défendre son titre de Champion de Promotion Honneur acquis la saison passée au dépend d’Habas.

Mais en ce dimanche des « Rameaux » ce n’était pas le jour des tangos à l’image du panneau d’affichage électronique tombé en panne juste avant le match. Pourtant, tout était réuni pour une belle fête à Guy Boniface : un temps estival, la foule des grands jours, l’ambiance de la Banda « Los Copleros »… Mais voilà, il était dit que la malchance planerait toute l’après-midi sur la pelouse montfortoise.

Après la courte défaite du match aller, l’objectif était la victoire avec minimum deux points d’écart. Le groupe est légèrement modifié avec le retour du capitaine Louis Monblanc et les titularisations de Mathieu Desclaux, Mathieu Darriné et d’Alex Taormina. Tout le monde a envie de prolonger l’aventure et le début de match va le prouver rapidement. Le coup d’envoi de Remi Lestage est tout de suite récupéré par Mathieu Darriné. La furia chalossaise fait des dégâts et submerge la défense basque. L’action se termine malheureusement par un en-avant à 5m de la terre promise. Et c’est la première belle occasion manquée. Les tangos maitrisent et dominent largement. Les basques sont pris à la gorge. Une première percée de Mathieu Desclaux est mal terminée à proximité de la ligne d’Urrugne (8’). Débordés, les basques se mettent à la faute sous leurs poteaux. La pénalité 15m de face doit amener les 3 premiers points mais Antoine Lannebère touche le poteau (9’) ! Le festival tango continue et les basques prennent l’eau. C’est au tour de Louis Monblanc de percer la défense d’Urrugne. Le surnombre est gagnant mais Louis tarde à donner et se fait prendre à même pas 10m de l’en-but (11’). Encore une énorme occasion de gâchée ! Les vagues chalossaises déferlent et une nouvelle belle action se termine par une pénalité de 25m en coin. Cette fois-ci Antoine ne tremble pas et donne les trois premiers points à son équipe (15’). Et ce n’est pas cher payé ! Urrugne est archi dominé mais résiste. Et pour leur première incursion dans le camp montfortois, les visiteurs vont avoir l’occasion de scorer suite à une maladresse sous une chandelle. La pénalité tapée des 35m touche du bois (17’). Ouf ! Le jeu est toujours dominé par les tangos qui se montrent encore dangereux. Hélas, ce qui devait arriver arriva. A force de dominer et de manquer des occasions, c’est l’adversaire qui en profite. Une nouvelle réception sous une chandelle est manquée et Urrugne récupère le ballon dans les 22m tango. Les basques organisent un ballon porté et le maul enfonce tout pour un essai collectif (30’).  Le Gall transforme sans soucis et Urrugne mène 7 à 3. Les montfortois ne se posent pas de question et provoquent une nouvelle faute. La difficile pénalité de 40m en coin est manquée par Antoine (33’). Et c’est maintenant Urrugne qui se montre dangereux par un beau déboulé après un fond de touche. Montfort se met à la faute et Le Gall rajoute 3 points sur la pénalité à 25m (36’). 10 à 3 pour les visiteurs, que c’est injuste ! La fin de mi-temps ressemble au début de match. Les attaques montfortoises se succèdent et les basques sont à la rue. Une superbe attaque se développe et Lucas Berdoyes fait la différence. Paul Napias, dernier servi le long de la touche, déborde et marque enfin l’essai. Malheureusement, un pied sur la ligne de touche est signalé et l’essai est refusé (37’). Une dernière occasion se présentera par une nouvelle pénalité bien placée aux 22m. Antoine, une fois n’est pas coutume, est dans un mauvais jour et manque la cible. La pause est donc sifflée sur ce score totalement illogique de 10 à 3 pour les visiteurs. En exagérant à peine, Urrugne est venu trois fois dans le camp montfortois et a marqué 10 points ! Quelle leçon d’efficacité !

Le début de la seconde période est un peu moins rythmé car la forte chaleur commence à peser. Montfort domine toujours mais Urrugne est très solide en défense.  Un placage haut d’Urrugne vient stopper une bonne action des locaux et est justement sanctionné par l’arbitre. Des 20m en face, Antoine assure et Montfort n’est plus mené que 10 à 6 (60’). Le jeu passe maintenant d’un camp à l’autre et sur une belle percée de Suspereguy difficilement arrêté, l’action rebondit mais la défense locale est signalée hors-jeu. Des 22m en face, Le Gall se fait un plaisir de redonner 7 points d’avance à son équipe (65’) 13 à 6. Le temps passe et c’est Urrugne qui est pour l’instant en finale. Enfin, à la 68ème minute, tous les efforts fournis jusque là vont être récompensés. Jean-Baptiste Dubecq, entré à la mi-temps, va redonner l’espoir au peuple chalossais par une action dont il a le secret. Il va s’infiltrer sur 25 m, plein centre tel une anguille, pour marquer à la barbe des défenseurs un bel essai sous les poteaux.  Antoine convertit la transformation et égalise à 13 partout. L’espoir renait. Mais les basques ont encore des ressources et vont se rapprocher de la ligne de Montfort. Et dans ces cas là, on sait comment ils jouent : pénaltouche, pénaltouche et encore pénaltouche ! La défense est féroce et réussit à inverser la pression. Le pressing des ¾ tangos met en difficulté les centres visiteurs. Le ballon tombe, Thibaut Vicédo surgit et pousse au pied. C’est lui le plus rapide et l’essai libérateur est en vue. Hélas, à 15m de la ligne le rebond tant attendu pour récupérer le ballon arrive mais pas dans le bon sens ! Thibaut en pleine vitesse ne peut contrôler le rebond capricieux qui tombe dans les bras …… de l’adversaire qui était battu (72’).  Quand cela ne veut pas sourire…..! Ce n’est que partie remise car  trois minutes plus tard les tangos vont encore une fois mettre la défense basque au supplice. JB Dubecq tape un petit coup de pied rasant derrière la défense basque. Le second rideau est dépassé et Yann Lacoste va marquer entre les barres l’essai de la qualification. Et une nouvelle fois, dame malchance se montre cruelle. Le ballon roule vers l’en-but mais est dévié au dernier moment par la mousse de protection du poteau. Yann, qui arrive en pleine vitesse, est trompé par ce coup du sort. Il a plongé dans l’en-but mais le ballon n’y est plus. Et en voulant le récupérer il commet l’en-avant irréparable ! L’arbitre revient alors sur une faute d’Urrugne au départ de l’action. Et c’est une nouvelle occasion qui se présente. La pénalité n’est pas facile, 22m en coin, mais Antoine en a réussi des bien plus dures. Mais ce n’est pas son jour et la balle ne passe pas. Le score est toujours à 13 à 13 et les tangos viennent de laisser passer définitivement leur chance. Et comble de malheur, à la 79èmeminute, les tangos vont encaisser un essai de 80m sur un ballon relâché et parfaitement mis à profit. L’essai transformé anéantit tous les espoirs des pauvres tangos. Le dernier essai encaissé sur le renvoi est anecdotique mais vraiment trop cruel. 27 à 13, celui qui n’a pas assisté à la rencontre peut se dire qu’il n’y a pas eu photo. Par contre, toutes les personnes présentes se demandent encore comment peut-on perdre un match quand on se procure tant d’occasions ! Mais la réalité est là, pour gagner, il faut savoir marquer. Urrugne l’a parfaitement réussi et a remporter les deux rencontres de ces ½ finales. Les jeunes ont tout tenter, ont tout donner mais la réussite n’était pas là ce dimanche. C’est dur d’être éliminé par une équipe qui ne nous était pas forcément supérieure mais c’est le sport. Il faudra se servir de cette expérience et travailler l’efficacité. L’avenir appartient à cette jeune équipe.

 

Dimanche 2 avril: 1/2 FINALE ALLER PROMOTION HONNEUR

 

équipe première:                     A URRUGNE    20      AS MONTFORT   19

 

Lieu: Urrugne

public: nombreux

arbitre: Mr Lamoliate (CBL)

(mi-temps 20 - 3)

 

Pour Urrugne:

2 essais: Perez (31'), Aristizabal (40')

2 transformations et 2 pénalités (1', 19'): Le Gall 

carton jaune: Armendaritz (34'), Evenas (52')

carton blanc: Duclercq (71')

 

L'équipe

Aristizabal, Huchet (cap), Perez, Pourtau Pa, Camitz, Arrieta, Armendaritz, Susperreguy, (m) Le Gall, (o) Zozaya P, Nérou, Cocoynacq, Fagoaga, Zozaya N, Dousse

entrés en jeu: Taillebres, Portau Pe, Becat, Bédécarax, Duclercq, Larzabal, Evenas

 

Pour Montfort:

1 essai: Napias P (72')

1 transformation et 4 pénalités (37', 49', 65', 75') : Lannebère

carton jaune: Napias J (18')

carton blanc: Berdoyes (30')

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Morlaes, Napias P, Desclaux L, Sarrés, Laplace (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lestage, Darrigan, Da Silva, Huguet, Vicedo, Lannebère

entrés en jeu: Desclaux M, Marquet, Darriné, Téariki Tehina, Landalle, Dubecq, Lacoste

 

Pour la troisième fois de la saison, les tangos ont pris la direction du Pays Basque pour y affronter les gaillards d’Urrugne. Cette fois, l’enjeu est bien plus important que lors des précédentes confrontations, c’est la demi-finale aller Promotion Honneur. Le premier match est souvent capital. Il s’agit d’abord de limiter au maximum les dégâts pour ne pas compromettre le match retour et si possible revenir avec la victoire. Le groupe commence à récupérer les blessés et les absents des week-end précédents. Il manque quand même le capitaine Louis Monblanc, en vacances à l’étranger, Sébastien Graciette qui est blessé et Paul Laborde en phase de reprise. Les entraineurs Fred Napias et Christian Marquet doivent faire des choix difficiles car l’effectif est enfin élargi. Les basques, on commence à les connaître car c’est la cinquième confrontation de la saison. Et à chaque fois, cela s’est joué à rien. Et cet après-midi encore, le suspense a tenu jusqu’à l’ultime minute.

La bonne nouvelle du jour, à l’arrivée sur place, est que les conditions pour jouer seront parfaites. Le temps est beau et la pelouse superbe. Seul un petit vent peut s’avérer délicat à gérer. Avec les intempéries des derniers jours, c’est vraiment inespéré.

Les supporters venus en bus et en voitures sont nombreux  et sont prêts à s’enflammer.

Pourtant la partie va mal commencer car dés la première minute les tangos se mettent à la faute à 42m de leurs perches. Du pain béni pour l’excellent buteur local Le Gall qui ne se fait pas prié pour donner les 3 points à son équipe. Les tangos ne sont pas perturbés et vont donner du volume au jeu.  Ils font faire un très bon premier quart d’heure et vont se créer deux belles opportunités. Tout d’abord c’est Domi Da Silva qui franchit le rideau défensif mais qui tarde à donner à ces partenaires décalés (6’) et ensuite une véritable occasion d’essai est ratée (10’). Un superbe déboulé de Lucas Berdoyes permet de décaler le capitaine Arnaud Laplace. La défense est battue et il reste à assurer le deux contre un avec Lucas Desclaux à l’intérieur aux 20m. Malheureusement, la passe n’est pas parfaite et Lucas ne contrôle pas le ballon. Quelle occasion manquée ! Malheureusement aucun point ne sera marqué durant cette bonne période. Et Urrugne va petit à petit prendre le contrôle du match par un jeu sans risque fait de jeu au pied et de ballons portés. En fait les basques vont bien profiter des erreurs et bêtises des visiteurs. Une mauvaise réception sur un coup de pied et Jean Napias qui veut rattraper le coup commet une irrégularité sanctionnée d’un carton jaune. La pénalité de 48m en face est convertie sans soucis par Le Gall (19’) pour un 6 à 0. La conquête en touche est médiocre et c’est autant de ballons de perdu dont se régale les basques. Heureusement que Le Gall va rater une pénalité pourtant facile (21’) après une nouvelle faute au sol. Suspéreguy, le n° 8 d’Urrugne multiplie les courses et pause des problèmes à la défense montfortoise. Les diverses fautes sont immédiatement transformées en pénaltouches toujours aussi difficiles à contrer. Sur l’une d’elle, Lucas Berdoyes se met à la faute (30’) et sort sur carton blanc. Les basques remettent immédiatement le couvert et le monstre à 16 pattes s’écroule dans l’en-but pour le premier essai. La transformation de Le Gall donne 13 point d’avance. C’est dur ! Heureusement, le pack tango va aussi montrer son savoir faire en la matière. Le maul progresse après une touche au 40m basques. Urrugne se met à la faute et la pénalité aux 35m est réussie par Antoine Lannebère (35’). 13 à 3, on respire un peu mieux. Mais cela ne va pas durer bien longtemps. Urrugne persiste dans son plan de jeu et continue avec son jeu à zéro risque et ses « cocottes » puissantes. L’une d’elle est écroulée aux 22m et bien sur, sanctionnée d’une pénalité (38’). Le Gall préfère la pénaltouche avec juste raison car le pack basque emporte les landais pour un second essai. La transformation de l’inévitable Le Gall conclut la première mi-temps sur le score de 20 à 3. Il y a danger ! Mais il n’y a rien d’illogique, car les tangos ont multiplié les approximations et les maladresses pour le plus grand plaisir des basques.

La seconde période sera heureusement bien meilleure. Les tangos vont être plus précis, plus entreprenants et gaspiller moins de munitions. Ils vont tout simplement avoir plus de ballons à jouer. La rentrée des remplaçants tangos conjuguée à la sortie de Suspéreguy,de loin le meilleur joueur de son équipe, va inverser le cours de la rencontre. Le pack montfortois commence à faire plus que jeu égal avec l’adversaire et les lévriers de la ligne arrière font passer des frissons dans la défense basque. Notamment cette magnifique attaque de prés de 80m ou on a cru que le rapide Thibaut Vicédo, dernier servi, marque en coin. Hélas, il a manqué un petit mètre (58’) pour la réalisation de cet essai ! Deux pénalités de l’impeccable Antoine viennent concrétiser les bonnes actions de son équipe (49’ et 65’) pour donner quelques espoirs aux supporters 20 à 9. On sent les locaux à la peine face au rythme des tangos mais ils s’accrochent toujours. Le temps passe et Montfort domine. Le pack a maintenant pris le dessus et fait souffrir son vis à vis sur des ballons portés. Une de ces avancées est arrêtée illicitement par la défense locale et les basques se retrouvent à 14. L’occasion est belle et la pénaltouche est enclanchée. Le ballon est bien capté et le maul se structure puis se désaxe. Paul Napias se détache et plonge dans l’en-but (71’). La transformation en coin est difficile mais le métronome Antoine est parfait. 20à 16, ce n’est plus pareil ! Le point de bonus défensif est super important pour la suite ! Les tangos vont continuer à faire le jeu et une nouvelle attaque provoque un placage haut immédiatement sanctionné par l’arbitre à 25m en coin. Antoine, auteur d’un 100 pour 100 cet après-midi décide de tenter la pénalité et la passe ! 20 à 19, tout est encore possible. Mais ce sont les basques qui vont avoir la dernière occasion. A la toute fin de la partie, ils vont lancer une de leur seule bonne attaque par leur ligne arrière. Les tangos sont surpris et font une faute sous les poteaux. Les basques décident de ne pas marquer ces trois points faciles et tapent en touche dans l’espoir de marquer un troisième essai et ainsi pouvoir enlever le bénéfice du point de bonus aux visiteurs. Les tangos vont parfaitement maitriser ce maul et même récupérer le ballon. L’arbitre siffle la fin sur ce score 20 à 19.

Quel retournement de situation ! Quelle belle seconde période ! On en arrive même à avoir des regrets car la victoire était en définitive pas si loin. Pour cela, il aurait fallu réussir une meilleure première mi-temps.

Le match retour ne se présente pas trop mal mais il ne faudra pas perdre autant de ballons en touche, il ne faudra pas reproduire les maladresses en réception des coup de pieds et il faudra absolument améliorer la discipline. Sinon……….

 

Dimanche 26 mars: 

Equipe première:           US SAULT    10      AS MONTFORT   23

 

Lieu : Sault de Navailles

Arbitre : J. Villenave (CBL)

mi-temps : 10 – 13

 

pour Sault :

1 essai : Labadèze (4’)

1 transformation et 1 pénalité (20’) : Castetbon

carton jaune : n°9 (9’), n°3 (25’)

 

pour Montfort :

2 essais : Da Silva (13’, 64’)

2 transformations et 3 pénalités (10’, 23’, 50’) : Lannebère

 

l’équipe :

Labrouquaire, Hontans, Morlaes, Teariki Tehina, Darriné, Sarrès, Monblanc (cap), Napias P, (m) Napias J , (o) Lestage, Darrigan, Huguet, Da Silva, Vicédo, Lannebère

Entrés en jeu : Parnaut, Fortin, Landalle, Lacoste

 

Pour ce dernier match de poule, l’enjeu était simple : Sault jouait pour éviter la dernière place et la descente et Montfort voulait conserver la seconde place synonyme de match retour des ½ finale à jouer à la maison. Le terrain est excellent, le temps enfin printanier et le public nombreux. Le groupe sénior est toujours handicapé par de nombreux blessés et absents mais le retour de Paul Napias et de Yann Lacoste après une longue absence est appréciable. Ce sont les locaux qui vont le mieux démarrer cette rencontre en marquant dès la 4ème minute un premier essai bien réalisé. Sur une attaque au trente mètres montfortois, l’ailier côté fermé vient faire le surnombre après son demi d’ouverture. Sa passe après contact met Castetbon dans le trou. Celui-ci sera plaqué sous les poteaux mais Labadèze qui est au soutien conclu l’action au pied des perches. Les tangos menés de 7 points ne vont pas s’affoler et mettre les locaux à la faute. Ils vont parfaitement profiter des 10 mn de supériorité numérique après le jaune donné au n° 9. Une première pénalité d’Antoine Lannebère (10’) puis un bel essai de Domi Da Silva au milieu des poteaux (13’).  Sur cette action, on aura apprécié le judicieux coup de pied rasant de Remy Lestage donné derrière la ligne défensive des locaux qui sera repris dans l’en-but par Domi. Une seconde pénalité d’Antoine (23’) donnera au score (13 à 10) un avantage somme toute mérité. La seconde période sera assez tranquille pour les tangos. Ils s’appliqueront à bien défendre sur les ballons portés adverses et prendront régulièrement le dessus sur les rares attaques des trois quarts locaux. La troisième pénalité (50’) d’Antoine Lannebère concrétisera les bonnes intentions chalossaises. Le match va basculer définitivement à la 64ème minute par un bel essai des trois quarts conclu, une nouvelle fois par Domi Da Silva après une belle prise d’intervalle et une course victorieuse. La transformation d’Antoine donne 13 points d’avance 23 à 10 et matérialise la différence de niveau entre les deux équipes. Il y aura d’autres occasions mais des fautes de main, des hésitations et des maladresses viendront empêcher le score de gonfler. Le contrat est rempli. Tout ne fût pas parfait bien entendu mais ne faisons pas la fine bouche. Les ½ finales s’annoncent indécises contre notre vieille connaissance basque. Les blessés commencent à revenir et le temps printanier sera plus propice à la mise en place de notre jeu……..

 

Dimanche 12 mars

Equipe Première:            AS MONTFORT   17         A URRUGNE    8

 

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 350 personnes

arbitre: Mr Pucheu (Béarn)

(mi-temps 12 - 3)

 

Pour Montfort:

3 essais: Da Silva (26'), Vicédo (30'), Mortessagne (75')

1 transformation (26'): Lannebère

carton jaune: Graciette (60'), Labat (84')

 

L'équipe

Labrouquaire, Hontans, Morlaes, Teariki Tehina, Desclaux L, Sarrés, Laplace (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lestage, Darrigan, Da Silva, Huguet, Vicedo, Lannebère

entrés en jeu: Labat, Graciette, Monblanc, Landalle, Loupien F, Mortessagne

 

Pour Urrugne:

1 essai: Duclercq (44')

1 pénalité: Le Gall (2')

carton jaune: Zozaya P (84')

 

L'équipe

Aristizabal, Huguet (cap), Pourteau, Gomez, Camitz, Arrieta, Susperreguy, Duclercq, (m) Le Gall, (o) Zozaya P, Evenas, Larzabal, Cocoynacq, Zozaya N, Dousse

entrés en jeu: Taillebres, Do Rosario, Becat, Bédécarax, Lanine, Nérou

 

Cette réception d’Urrugne était importante non seulement pour le classement mais aussi pour la confiance en vue des ½ finales à jouer contre cette même équipe. Au début du match, les éléments climatiques sont un petit peu meilleurs que pour la réserve. Il ne pleut plus et le vent est un poil moins fort. Encore une fois, les conditions ne sont pas bonnes et avantagent le jeu d’Urrugne et son puissant pack. Pour ce quatrième face à face avec les basques, il n’y a pas de favori, toutes les rencontres ont été serrées. Les tangos ont réalisé une très bonne première période avec le vent dans le dos. Le huit de devant, bien amené par sa troisième ligne, fait jeu égal avec le pack basque. Arnaud Laplace, le capitaine est au four et au moulin, Romain Sarrès découpe tout ce qui bouge et Lucas Berdoyes avance et gagne chaque duel. Le cinq de devant  est solidaire et assure la conquête. La charnière varie bien le jeu et joue efficacement au pied. Les trois quarts ne sont pas en reste et Alexandre Huguet se régale. Seul Antoine Lannebère n’est pas en réussite, ce qui est rare depuis le début de la saison. Ce sont pourtant les basques qui vont ouvrir la marque sur pénalité dés la 2ème minute par Le Gall qui punit une grosse erreur d’Antoine Lannebère. Mais les tangos répondront par deux essais (26’ et 30’) dont le premier est à montrer dans toutes les écoles de rugby. Il démarre sur une mélée à 30m de la ligne basque dans les 15 m. Une combinaison avec la troisième ligne est jouée dans le côté fermé. Le regroupement qui suit attire la défense et le ballon est rapidement éjecté au large. Remy Lestage, très bon cet après-midi, lance Alexandre Huguet qui perce magnifiquement. Il ne reste qu’à assurer le deux contre un face au dernier défenseur. Dominique Da Silva parfaitement arrivé à hauteur est servi magnifiquement et marque entre les poteaux ! Antoine Lannebère assure les deux point de la transformation et Montfort prend l’avantage 7 à 3. Le second essai sera moins spectaculaire mais opportuniste. Le centre basque pressé par la défense montfortoise dans ces trente mètres fait tomber le ballon. Alex Huguet en profite pour pousser la balle au pied. Surgit alors Thibaut Vicédo, qui va prendre de vitesse le dernier défenseur et poursuivre au pied. Il sera le premier dans l’en-but pour aplatir ce deuxième essai. 12 à 3, se sera le score à la pause. Face au vent, Urrugne n’aura pas tenter grand chose à part des ballons portés, des ballons portée et encore des ballons portés !! La seconde période face au vent va être un peu moins bonne. Ce sont les basques qui vont mettre la pression avec un bon jeu au pied d’occupation et toujours des ballons portés. A la 44’, les visiteurs jouent une nouvelle pénaltouche. La défense tango hésite, ne créait pas le maul mais au lieu de plaquer le porteur de balle vient se coller au regroupement. L’erreur est punie immédiatement et Urrugne marque. 12 à 8. La suite du match verra les basques continuer dans leur stratégie « jeu au pied / ballons portés » que les montfortois contreront difficilement mais efficacement. Il faudra attendre la 75’ pour que la rencontre bascule définitivement grâce au jeune Geoffrey Mortessagne. Montfort domine et Urrugne a du mal à s’en sortir. Geoffrey récupère le ballon mal dégagé sur la ligne des 50m le long de la touche. Il se lance, déborde son vis à vis, accélère, tape à suivre. Le ballon roule dans les 22m. A pleine vitesse, il devance le dernier défenseur, poursuit au pied et plonge dans l’en-but pour un superbe exploit personnel. 17 à 8, le match est plié. Les dernières minutes sont tendues car Urrugne est vexé et s’énerve mais le score en restera là. Une nouvelle fois on aura vu la différence de jeu entre les deux équipes : 3 essais de trois-quarts pour les tangos contre un essai en force pour les basques. Il reste encore deux confrontations contre Urrugne et il faut espérer un temps propice au jeu de passe qu’affectionne les montfortois. En attendant, il reste un match à Sault qui ne sera surement pas une partie de plaisir. La victoire offrira un match retour à Guy Boniface.

 

Dimanche 5 Mars: 

 

Equipe Première:              PS TARTAS     11        AS MONTFORT   9

 

Lieu: Tartas

public: nombreux

arbitre: S Laurède (CBL)

mi-temps: 8 - 3

 

pour Tartas:

1 essai: n°12 (28')

2 pénalités: n°15 (14'), n°20 (81')

 

pour Montfort:

3 pénalités: Lannebère (5', 45', 62')

carton jaune: Laplace (70')

 

l'équipe:

Marquet, Hontans, Morlaes, Teariki Tehina, Desclaux L, Sarrés, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lestage, Darrigan, Huguet, Da Silva, Vicédo, Lannebère

entré en jeu: Graciette, Darriné, Laplace, Landalle, Pribat, Loupien F

 

Pour ce court déplacement à Tartas, le leader invaincu de la poule, les tangos n’ont pas de pression particulière étant déjà qualifiés pour les ½ finales. Ils ont juste envie de faire un bon match et pourquoi pas prendre la revanche du match aller. Une fois encore, le groupe n’est pas au complet. Aux blessures des deux Paul, Laborde et Napias, sont venus se rajouter celles de Mathieu Desclaux et Yann Lacoste. Jean-Baptiste Dubecq, lui, n’est toujours pas à 100% et donne un coup de main à la réserve. Mais la relève est là à l’image du jeune et prometteur junior Aurélien Pribat qui intègre pour la première fois le groupe de la première. Il y a du monde au stade et la pelouse est parfaite malgré les intempéries de la semaine.

La rencontre a été d’une correction parfaite entre deux équipes de même niveau. La partie ne restera pas dans les annales car les belles actions n’ont pas été nombreuses. Les tangos et les bleu et noirs se sont neutralisés. Les deux excellentes défenses ont annihilé les ambitions offensives des deux équipes. Ce sont les montfortois, par Antoine Lannebère, qui vont ouvrir le score sur pénalité dés la cinquième minute. L’égalisation surviendra au quart d’heure de jeu par l’arrière local. Les tarusates semblent ne pas être dans leur assiette mais vont réussir à marquer un essai par le centre Saint-Guirons lors d’un de leur temps fort. 8 à 3 à la 28’. Ce sera le score à la pause. La seconde période démarre bien pour les tangos et Antoine réduit le score sur pénalité (45’). Les tarusates se crispent et ne réussissent pas grand chose mais garde une très bonne défense. Les montfortois croient en leur chance d’autant plus qu’Antoine punit une nouvelle faute des locaux et place son équipe en tête 9 à 8 (62’). Il reste vingt minutes et l’exploit semble réalisable. Les tarusates vont alors se montrer un peu plus entreprenant et les montfortois baisser dans la qualité de la conquête, notamment en touche. Quelques mauvais choix des visiteurs et Tartas reste dans le camp montfortois.  Et ce qui devait arriver arriva ! A force de jouer avec le feu, on se brule ! Une dernière faute à 20m et en bonne position est sifflée dans les arrêts de jeu. Le buteur local ne se fait pas prier et libère ses supporters qui commençaient à accepter la défaite. Dommage ! Il s ‘en est fallu de très peu pour ramener une victoire de prestige. Tartas a eu chaud mais est récompensé d’avoir marqué le seul essai du match. Les tangos n’ont pas à rougir même si la déception est grande. La suite est maintenant connue : la ½ finale se jouera contre Urrugne. Reste à savoir dans quel ordre….

 

Dimanche 26 Février:

 

Equipe Première:                   AS MONTFORT    34         US GRENADE   8

 

Lieu: Stade Guy Boniface

spectateurs: 200

arbitre: R. Jo (CCBL)

(mi-temps: 20 à 3)

 

pour Montfort:

5 essais: Taormina, Landalle, Vicedo, Lestage et Darrigant

1 pénalité: Vicédo

3 transformations: Vicédo (2) et Lannebère (1)

carton blanc: Graciette

 

l'équipe:

Marquet, Graciette, Morlaes, Darriné, Fortin, Laplace, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Landalle, (o) Lestage, Taormina, De Sousa, Huguet, Darrigand, Vicédo

entrés en jeu: Labrouquaire, Hontans, Teariki Tehina, Sarrés, Napias J, Loupien F, Lannebère

 

Pour Grenade:

1 essai et 1 pénalité

 

Au contraire des deux dernières confrontations avec Grenade, le temps est clément et le terrain est bon. Cette fois, les tangos vont pouvoir pratiquer leur jeu de mouvement préféré et les adversaires ne seront pas avantagés par des conditions de jeu qui nivellent les valeurs. A la mi-temps sifflée sur le score de 20 à 3, on sait que le match est gagné. 3 essais d' Alexandre Taormina, Nicolas Landalle et Thibaut Vicédo ont fait gonflé le score. Si on rajoute les trois points d'une pénalité et une transformation de Thibaut Vicédo, ce sont dix sept points d'avance à la pause qu'il suffira de faire fructifier. Tout ne fût pas parfait et il aura fallu un peu de temps pour prendre la mesure de l'adversaire et de son pack lourd, puissant et toujours difficile à maneuvrer. La seconde pèriode sera dans la continuité de la première et deux essais supplémentaires seront marqués par Remy Lestage et Thibaut Darrigand. Les deux transformations seront réussies pour un avantage de plus de trente points. Les Grenadois réduiront le score par un essai en force, évidemment par son pack, en toute fin de match. La victoire bonifiée était attendue et a été incontestable et logique. Elle qualifie déjà l'équipe pour les 1/2 finales avant même de jouer les trois dernières rencontres. Celles-ci vont servir à savoir à quelle place les tangos vont terminer et déterminer l'adversaire, Tartas, Urrugne ou Bidart.

 

Dimanche 19 février:

 

Equipe Première:               AS MONTFORT  21       BIDART UC   15

 

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 250 personnes

arbitre: S. Lopez (CBL)

(mi-temps 16 - 15)

 

Pour Montfort:

2 essais: Vicédo (33', 52')

1 transformation (33') et trois pénalités (23', 36', 40'): Lannebère 

carton jaune: Desclaux L (21')

 

L'équipe

Desclaux M, Hontans, Morlaes, Teariki Tehina, Desclaux L, Sarrés, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lestage, Taormina, Huguet, Lacoste, Vicédo, Lannebère

entrés en jeu: Labat, Graciette, Fortin, Laplace, Darrigand, Da Silva

 

Pour Bidart:

2 essais: Bradburn (12'), Renier (15')

1 transformation (12') et 1 pénalité (21'): Bradburn

 

L'équipe

Renier, Mena, Brunelet, Breux, Foncillas, Bouchet, Guinza, Bernet (cap), (m) Mahé, (o) Bradburn, Erdocio, Elissalde, Gueraçague, Velasco, Dos Reis

entrés en jeu: Lasa, Lazarevic, Vilalba, Olhagaray, Sardain, Duplex, Alvarez

 

C’est sous un temps printanier et sur un terrain enfin convenable pour la pratique du rugby que les tangos accueillaient  les basques de Bidart. C’est le premier match de la phase retour et la victoire est essentielle pour rester positionné en haut du classement. Mais voilà, Bidart est venu avec un esprit de revanche et a bien l’intention de rendre la monnaie de la pièce après leur défaite du match aller à la dernière seconde. Et on ne va pas tarder à s’en rendre compte ! Le début de la rencontre est totalement à l’avantage des basques qui dominent outrageusement. Les tangos sont pris à la gorge et ne doivent qu’à une défense féroce de ne pas encaisser un premier essai. Les visiteurs ont tous les ballons et se sont des vagues qui déferlent sur la défense chalossaise. Les montfortois n’arrivent pas à se dégager et la défense va finir par craquer et encaisser deux essais en trois minutes (12’ et 15’). 12 à 0 pour Bidart et il n’y a pas photo ! La situation va même empirer à la 21mn car Lucas Desclaux frustré d’être dominé de la sorte, va prendre un carton jaune pour un placage à retardement bien inutile. La punition est immédiate et le buteur basque se fait un plaisir de donner trois points de plus à son équipe. 15 à 0 après 21mn de jeu, il y a péril en la demeure et on ne voit pas comment on va s’en sortir. Heureusement, Antoine Lannebère va arrêter l’hémorragie en passant une pénalité lors d’une des premières incursions dans le camp de Bidart (23’). Cela va réveiller les tangos au moment où les visiteurs vont marquer le pas après tant de débauche d’énergie. Ce sont maintenant les locaux qui se montrent dangereux et les basques qui commencent à être moins précis et moins saignants. Une belle action rebondit et le ballon est écarté vers les trois-quarts. Thibaut Vicédo, sur son aile, est servi. Sa course pleine de décision se termine dans l’en-but pour un bel essai en coin (33’). Antoine transforme magistralement et donne de l’espoir à son équipe. D’autant plus que trois minutes plus tard, une nouvelle faute de Bidart, est une nouvelle fois punie par Antoine. 15 à 13 et maintenant ce n’est plus du tout pareil. La fin de la mi-temps est à l’avantage des chalossais car la rencontre a totalement changé. Antoine Lannebère rajoutera même trois points supplémentaires (40’) pour faire passer son équipe en tête à la pause 16 à 15. En se souvenant des vingt premières minutes, pas grand monde aurait parié que Montfort tournerait à la pause en tête. La seconde période débute comme la première s’est terminée. Les tangos sont entreprenants et les basques ont du mal à s’exprimer mais restent solides en défense. A la 52mn,  l’attaque se déploie côté fermé. Il n’y a pas de surnombre et Remy Lestage choisit la bonne solution. Son coup de pied à suivre derrière la défense est parfait. Thibaut Vicédo récupère le ballon à pleine vitesse et malgré un dernier défenseur réussit à marquer sur le poteau de coin. Antoine ratera la transformation mais Montfort mène maintenant 21 à 15. Sur la lancée, les tangos se procureront de bonnes opportunités mais ils n’arriveront pas à mettre en défaut la défense basque qui tient quand même bien le coup. Cette domination sera stérile car les visiteurs ne se mettront jamais à la faute. Les basques savent qu’un essai transformé peut les faire gagner et ils font jeter leurs dernières forces dans la bataille. Les dernières minutes se joueront dans les cinq mètres de Montfort. Plusieurs fois les visiteurs seront repoussés de justesse par la vaillance des tangos et une défense remarquable. Le trille final de l’arbitre sera libérateur. Une victoire de plus mais que ce fut dur ! Félicitations à tous car ce n’était pas évident de retourner une telle situation. Bidart a été valeureux et n’a jamais rien lâché jusqu’au bout. Ce qui rend cette victoire encore plus belle. Par contre, il faudra ne pas renouveler un tel début de match car cela ne se terminera pas toujours comme ça.

 

Dimanche 5 février: 

Equipe première:             AS MONTFORT   15       SAULT DE NAVAILLES   10    

Lieu: Stade Guy Boniface

arbitre: G. Etchecopar (CBL)

mi-temps: 5 à 3

 

Pour Montfort:

2 essais: Teariki Tehina (20'), Berdoyes (71')

1 transformation (71') et 1 pénalité (63'): Lannebère

carton blanc: Desclaux L (76')

 

l'équipe:

Desclaux M, Hontans, Morlaes, Desclaux L, Teariki Tehina, Sarrès, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lestage, Lacoste, Da Silva, Huguet, Vicédo, Lannebère

entrés en jeu: Labat, Labrouquaire, Fortin, Parnaut, Taormina, Darrigan

 

pour Sault:

1 essai: 77'

1 pénalité (14') + 1 transformation

1 carton blanc: 69'

 

Aprés la superbe victoire ramenée d'Urrugne, les tangos se devaient de confirmer et ainsi terminer la phase aller sur une bonne note. Les montfortois sont largement favoris car Sault est en difficulté depuis le début de la saison. Mais c'était sans compter sur les conditions atmosphériques dantesques de ce dimanche aprés-midi. Les visiteurs ne sont pas mécontents car le terrain transformé en bourbier, les rafales de pluie et les bourrasques de vent seront leurs meilleurs alliés. Les tangos débutent face au vent violent et c'est naturellemnt Sault qui ouvrira le score sur une pénalité de 35m en face (14'). Les tangos essaient de porter le ballon avec plus ou moins de réussite mais les intentions sont là. Ils vont remettre les pendules à l'heure à la 20mn. Une belle série de percussions des tangos est bien bonifiée par Remy Lestage qui prend l'espace. Le ballon est rapidement éjecté du regroupement et deux "pick and go" plus loin, le jeune Romain Teariki Tehina plonge dans l'en-but pour un bel essai. La transformation est ratée. Un essai de Dominique Da Silva sera refusé pour un en-avant un peu plus tard. Plus rien ne sera marqué jusqu'à la pause qui sera sifflée sur ce score de 5 à 3. Montfort a maintenant le vent dans le dos mais Sault fait rentrer du lourd dans son pack. Le terrain est maintenant à la limite du praticable et les 30 acteurs ont bien du mérite. Des pénalités seront manquées et il faudra attendre la  63ème pour qu'Antoine Lannebère ne convertisse une pénalité de 20m à gauche. 8 à 3, on respire un peu mieux. Le match va définitivement basculer à la 71ème. Sur une mélée à 5m dans le coin droit, Lucas Berdoyes, tout en puissance est lancé au ras. Personne ne pourra l'arréter pour un essai libérateur en bonne position. Antoine transforme et donne au score une ampleur plus conforme à la physionomie de la rencontre. Sault ne lachera pourtant pas et à quatre minute de la fin, les visiteurs profiteront d'une supèriorité numérique pour réduire la marque par un essai en force. La transformation est réussie. 15 à 10 sera le score final. L'essentiel est fait et dans ces conditions à ne pas mettre un rugbyman dehors, c'était difficile de faire mieux. Le prochain week-end sera un week-end de repos et ne sera pas de trop pour recharger les batteries.

Dimanche 29 janvier

Equipe première:                   URRUGNE    20        AS MONTFORT   22

Lieu: Urrugne

arbitre: M. Nin (CBL)

(mi-temps: 17 à 9)

 

pour Urrugne:

3 essais: n°10 (15'), n°14 (32'), n°1 (39')

1 transformation (39') et 1 pénalité (62'): n°15

cartons jaunes: n°5 (3'), n°14 (54')

 

pour Montfort:

1 essai: Vicédo (79')

1 transformation et 5 pénalités (22', 37', 40', 46', 55'): Lannebère

 

l'équipe:

Labrouquaire, Hontans, Morlaes, Napias P, Berdoyes, Sarrès, Monblanc (cap), Desclaux M, (m) Napias J, (o) Lestage, Lacoste, Huguet, Lannebère, Darrigan, Vicédo

entrés en jeu: Labat, Fortin, Teariki Tehina, Landalle, Da Silva

S’il y a une qualité que l’on ne peut pas enlever à ce groupe de la première c’est de ne rien lâcher. Même s’ils ne jouent pas toujours comme on aimerait qu’ils jouent, même si certaines fois la gestion des matchs n’est pas toujours la meilleure, nos petits tangos ont cette valeur de se défendre comme des lions et de toujours y croire. Après la victoire à la dernière seconde à Bidart, ils ont récidivé à Urrugne ! Et pourtant, en partant vers le Pays Basque avec seulement 32 joueurs pour deux équipes, il n’y avait pas grand monde qui pensait à un exploit chez le leader. Beaucoup de blessés handicapent l’équipe mais les 20 joueurs sur la feuille de match ont tout donné. Philippe Marquet (cheville), Sébastien Graciette (poigné), Baptiste Soula (genoux et fin de saison), Mathieu Darriné (poigné), Arnaud Laplace (cervicales), Lucas Desclaux (travail), Jean-Baptiste Dubecq (cheville), Paul Laborde (adducteurs) et Alex Taormina (travail), entre autres, manquent à l’appel. Urrugne, de son côté, est aussi handicapé avec l’absence de leur « serial buteur » Le Gall. La première mi-temps sera dominée par les basques qui imposent leur faux rythme par leur pack puissant et organisé. Les montfortois sont étouffés et manquent de munitions. Le peu de ballons qu’ils arrivent à récolter sont trop souvent rendus par un jeu au pied médiocre. Par contre, les locaux, quand ils ont la balle, ils la gardent et essayent de progresser méthodiquement. Ils marqueront 3 essais dans cette première période. Le premier, dés la 15’, à la suite d’une pénalité rapidement jouée dans les dix mètres montfortois. La balle arrive à l’aile sur le demi d’ouverture qui marque en coin face à une défense mal replacée. Le second viendra à la 32’ suite à un énième ballon porté, spécialité de la maison. Le troisième sera plus spectaculaire et surviendra grâce à une belle percée du n°7 local, le meilleur basque du jour. Il sera plaqué prés de la ligne mais pourra servir son pilier venu en soutien pour un bel essai au pied des poteaux (39’). Pendant ce temps, les tangos enquilleront deux pénalités (22’ et 37’) par Antoine Lannebère, toujours précieux dans l’exercice des tirs au but. On se dirige vers un score lourd mais logique de 17 à 6 à la mi-temps lorsque les locaux sont pénalisés une dernière fois. Antoine ramène le score à 17 à 9 et Montfort est toujours dans le match.

La seconde période verra le match changer petit à petit de physionomie. La défense chalossaise commence à perturber les ballons portés basques et le jeu au pied est nettement meilleur. Les tangos s’enhardissent et prennent confiance. Le jeu se met en place et les trois quarts se montrent dangereux. La défense basque devient plus lâche et les intervalles se créaient. Et comme toujours dans ces cas là, les occasions d’essais arrivent. Au moins deux attaques d’envergure auraient mérité d‘aller à dame. La première échoue après une belle percée du capitaine Louis Monblanc. L’action rebondit grand côté mais le ballon est perdu en route. La seconde se termine dans l’en but basque ou Thibaut Vicédo, qui a tapé à suivre, est devancé d’un rien pour aplatir le ballon. Heureusement ces bonnes intentions ont été concrétisées par deux pénalités d’Antoine (46’ et 55’). Le score est maintenant de 17 à 15. Montfort y croit et Urrugne doute. Les basques marqueront trois points de plus à la 62’ et mener ainsi 20 à 15. La défense montfortoise est toujours en place et vaillante. Le jeu est mené par les tangos et les basques résistent. Il ne reste plus grand chose dans le temps règlementaire et les chalossais continuent à envoyer du jeu. La délivrance viendra d’une belle attaque ou Alexandre Huguet va faire la différence. Il manœuvre à la perfection avant de cadrer le dernier défenseur. Thibaut Vicédo bien replacé à l’intérieur profite du boulevard ouvert par son copain et file entre les barres pour un magnifique essai. La transformation d’Antoine donne deux points d’avance 22 à 20.  La victoire est là, il suffit de contenir le baroud d’honneur des basques qui n’en reviennent toujours pas. Félicitations à tous, aux titulaires mais aussi aux remplaçants qui ont tous amené un plus à l’équipe. Vraiment, nous avons assisté à un exploit qui va compter pour la suite.

 

Dimanche 22 janvier:

Equipe Première:          AS MONTFORT    3          PS TARTAS   10

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 500 personnes

arbitre: C. Claverie (CBL)

mi-temps: 3 - 0

 

Pour Montfort:

1 pénalité: Lannebère (24')

carton jaune: Laplace (53')

carton blanc: Berdoyes (50'), Dubecq (69')

 

L'équipe

Desclaux M, Hontans, Morlaes, Napias P, Desclaux L, Sarrès, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lestage, Taormina, Huguet, Loupien F, Lacoste, Lannebère

entrés en jeu: Graciette, Labat, Darriné, Laplace, Dubecq

 

Pour Tartas:

1 essai: Cazaubon (75')

1 transformation et 1 pénalité (73'): Chandezon

carton jaune: Roussy (26')

carton blanc: Napias (20'), Cazaubon (23')

 

L'équipe

Sous A, Sous JB, Hardy, Martin, Lacroix M, Lasserre, Dubos Au, Cazaubon, (m) Napias, (o) St Guirons, Brugat, Rollin, Lacroix R, Chandezon

entrés en jeu: Dargelas, Hadj, Dupouy, Da Silva, Dubos An, Lalanne

 

Il y avait la foule au stade en ce frisquet dimanche après-midi, repas « VIP » et derby oblige. Il y avait 17 ans que l’ASM n’avait pas croisé la route des voisins tarusates et la plupart des joueurs montfortois étaient bien trop jeunes pour s’en souvenir. Ça sentait bon les derbys d’antan et les dirigeants, anciens joueurs et supporters étaient heureux de se retrouver. Le match fut indécis et serré jusqu’à la fin. Les deux équipes se sont données à fond dans une correction parfaite. Si le score n’a pas beaucoup évolué tout au long de la rencontre c’est que les deux équipes ont proposé des défenses parfaitement en place et efficaces qui ont parfaitement contré les attaques. Mais aussi parce que ce n’était pas le jour des buteurs. Antoine Lannebère, pourtant efficace depuis le début de la saison n’a fait que un sur quatre dans ses tentatives et l’arrière tarusate, lui, n’a pu faire mieux qu’un deux sur sept ! Le début de match est plutôt à l’avantage des visiteurs qui privent de munitions les chalossais qui perdent deux mélées et plusieurs balles en touche. Grâce à leur bonne défense, les montfortois repoussent les assauts des bleus et noirs et commencent à porter le danger dans le camp adverse comme cette belle action à la 18mn. Les visiteurs vont alors faire preuve d’indiscipline et récolter 3 cartons, un jaune et deux blancs. En supériorité numérique, les tangos ne marqueront que trois petits points d’une pénalité d’Antoine Lannebère (23’). La fin de cette mi-temps est équilibrée, Si les avants rivalisent avec le pack de Tartas, preuve ce ballon porté de trente mètres, les trois quarts ont plus de difficulté face à la montée rapide des défenseurs. Le jeu au pied est approximatif et les actions manquent de tranchant. La pause arrive sur ce score de trois à zéro et bien malin est celui qui peut prévoir la suite. Les montfortois reviennent avec toujours beaucoup d’implication mais manquent des occasions de scorer sur deux pénalités (41’ et 60’) mais surtout  ratent un essai de peu sur une superbe contre attaque de 80m (57’) initiée parfaitement par Alex Huguet.  Une superbe percée plein centre et le ballon arrive à Alex Taormina sur son aile qui poursuit au pied. Malheureusement, il sera devancé in extremis dans l’en-but. Les tangos viennent de rater l’occasion de tuer le match. Tartas va alors dominer et les montfortois, malgré une double infériorité numérique, vont faire front avec courage et vaillance. Hélas, une sortie de balle cafouillée sur mélée va donner l’occasion au buteur visiteur d’égaliser sur pénalité sous les poteaux (73’). Deux minutes plus tard, un fond de touche mal négocié aux cinquante mètres par les montfortois, donne le ballon aux tarusates. Un en avant n’est pas vu par l’arbitre et Saint Guirons, à l’ouverture, perce. Il est repris à deux mètres de la ligne mais Cazaubon, en bon troisième ligne, a suivi et marque cet essai assassin au pied des poteaux (75’). La transformation scelle le score à 10 à 3. Le buteur visiteur aura même une dernière occasion de priver les tangos du bonus défensif sur pénalité mais sans réussite. La défaite est frustrante mais Tartas n’a pas non plus volé sa victoire. Les tangos ont tenu tant qu’ils ont pu mais on fini par céder face à cette équipe un peu plus mature dans son jeu et qui a su profiter de la mauvaise gestion montfortoise de cette fin de match.

 

Dimanche 15 janvier:  

Equipe Première:              US GRENADE    3           AS MONTFORT   9

(mi-temps: 3 - 6)

Lieu: Stade de Grenade

arbitre: M Koné (CBL)

 

Pour Grenade:

1 pénalité: n° 15 (34')

 

Pour Montfort:

3 pénalités: Lannebère (13', 20', 62')

carton jaune: Lacoste (26')

 

L'équipe:

Desclaux M, Graciette, Hontans, Darriné, Berdoyes, Sarrès, Monblanc (cap), Napias P, (m) Napias J, (o) Lestage, Lacoste, Huguet, Loupien F, Taormina, Lannebère

entrés en jeu: Labat, Desclaux L, Soula Th, Darrigan, Dubecq, Bareyt

 

Après la victoire à Bidart, les tangos se devaient de confirmer à Grenade, équipe qui n’avait toujours pas connu la victoire de la saison. La confrontation s’annonçait déséquilibrée mais la réalité fut toute autre. Il est vrai que le groupe sénior montfortois est amoindri par de nombreuses blessures et absences, ce qui faisait dire au staff tango « heureusement que la réserve ne jouait pas ! ».  Sur un terrain lourd et dans des conditions difficiles, froid et pluie, c’est certain que le jeu montfortois fait de courses, de vitesse et de jeu au large était plus pénalisé que celui de Grenade tourné exclusivement vers le jeu d’avant et les ballons portés. Mais quand même ! Les tangos n’y étaient pas et les locaux, accrocheurs et déterminés, espéraient toujours une première victoire.

Le début de match est à l’avantage des tangos qui essayent de mettre du mouvement pour faire courir les lourds gabarits de Grenade. Deux actions des trois quarts mettent en difficulté les locaux mais la concrétisation n’y est pas. Yann Lacoste manque de peu une interception qui aurait débloqué rapidement la rencontre. Deux pénalités d’Antoine Lannebère (13’ et 20’) donne l’avantage aux tangos qui petit à petit vont tomber dans l’à peu prés et, sans faire injure à Grenade, se mettre au niveau de l’adversaire. La conquête en touche ne fonctionne pas et le jeu de ligne est en berne. Ce sera un florilège de ballons tombés, de passes mal ajustées, de jeu au pied systématique et inefficace, de mauvais choix, de pénalités concédées inutilement…. Grenade, qui n’en demandait pas tant va en profiter pour réduire le score sur pénalité (34’) et dominer jusqu’à la pause. Il faudra une défense de fer des tangos, seul secteur qui a bien fonctionné, pour éviter que les locaux ne franchissent la ligne après une intense partie de pick and go et de ballons portés. La seconde période, du moins la première partie, ne sera pas bien meilleure, les défenses prenant trop facilement le pas sur les attaques. Le match tombe dans la médiocrité et heureusement Lucas Berdoyes, le meilleur tango de l’après-midi, secoue le cocotier avec dans son sillage Louis Monblanc et Mathieu Desclaux. Une troisième pénalité d’Antoine donne un peu d’air à son équipe (9 à 3 à la 62’). Les rentrées de Jean-Baptiste Dubecq et de Lucas Desclaux  vont faire du bien à l’équipe et on sent les grenadois prêt de la rupture. Une superbe action superbement amenée balaye le terrain et Antoine Lannebère, dernier servi, plonge dans l’en-but de Grenade mais perd le contrôle du ballon glissant. Le match aurait été plié mais bien au contraire, une bêtise de plus dans les dernières minutes va relancer le suspense. Grenade tape loin en touche pour se dégager. Il n’y a pas le feu, on mène, le temps s’écoule et on a la touche pour nous aux cinquante mètres. Le problème est que la touche est incompréhensiblement jouée vite sur l’arrière, isolé et sous la pression des défenseurs qui sont montés !! Pénalité pour Grenade ! Quelle aubaine ! Cela donne une dernière balle de match pour les locaux qui vont avoir la possibilité de faire ce qu’ils savent faire de mieux : le ballon porté et le pick and go. Les dernières minutes sont insoutenables pour les supporters qui voient les locaux inexorablement se rapprocher de la ligne d’essai. Heureusement, Grenade se mettra à la faute sous les poteaux montfortois. Ce sera la fin du match.

On va rapidement oublier ce triste match et ne retenir que les quatre points de la victoire. C’est bien là l’essentiel. Il va falloir très vite se ressaisir car les lacunes affichées en ce dimanche seront rédhibitoires si elles sont renouvelées face à un adversaire comme Tartas, par exemple.

Dimanche 8 janvier:

Equipe Première:               BIDART UC    15         AS MONTFORT  16

(mi-temps: 15 - 0)

Lieu: Stade de l'Uhabia - Bidart

arbitre: A. Etchebest (CBL)

 

pour Bidart:

2 essais: n°8 (4'), n°9 (12')

1 transformation (12') et 1 pénalité (21'): n°10

carton jaune: n°8 (67'), n°12 (80'+4)

carton blanc: n°12 (65')

 

pour Montfort:

1 essai: Darriné (60')

1 transformation et 3 pénalités (71', 75, 80'+5): Lannebère

 

l'équipe:

Desclaux M, Hontans, Marquet, Berdoyes, Darriné, Sarrès, Monblanc (cap), Napias P, (m) Darrigan, (o) Lestage, Taormina, Laborde, Loupien F, Ducournau, Vicédo

entrés en jeu: Graciette, Laplace, Teariki Tehina, Dubecq, Huguet, Lannebère

 

Pour ce premier match de l’année 2017 et de la seconde phase du championnat, l’adversaire et l’hôte du jour est le club de Bidart UC. Une équipe que l’ASM n’a jamais eu l’occasion de rencontrer. On ne sait donc pas grand chose de cette équipe seulement qu’elle a la réputation d’essayer de pratiquer un rugby complet, tourné vers l’offensive et qu’elle a terminé, comme nous, à la cinquième place de leur poule. Le groupe de la première est un peu remanié car il y a quelques absents, blessés ou suspendu. Après un mois de trêve, personne ne sait où il en est mais dés les premières minutes de la rencontre on constate que ce sont les basques qui ont mieux digéré les réveillons. Ils sont solides, dynamiques et joueurs, comme prévus. De plus, ils enregistrent la rentrée de deux joueurs d’expérience, Hegarty au centre et Bradburn à l’ouverture. Les tangos vont être surpris dés la 4ème minute par un premier essai d’Alexandre Bernet qui se rappelle ainsi au bon souvenir de son club formateur. Il va démarrer derrière sa mélée et deux placages manqués et 60m plus loin, il plonge dans l’en-but après ce superbe exploit personnel. La transformation touche le poteau et déjà 5 points d’avance pour les basques. Bidart fait le jeu et domine. Hegarty pose des problèmes à la défense qui prend l’eau. Et à la 12èmeminute, après une longue séquence de jeu bien mené, les basques récidivent et marquent le second essai en bonne position. La transformation donne 12 points d’avance aux locaux. Ça va mal d’autant plus que déjà deux blessés doivent sortir, Philippe Marquet pour sa cheville et Thibaut Vicédo qui semble KO. Bidart continue sa domination et rajoutera les 3 points d’une pénalité (15 à 0 à la 21ème minute). On ne le sait pas encore mais ils ne marqueront plus aucun point jusqu’à la fin. La fin de la mi-temps sera un peu plus équilibrée mais les tangos n’arriveront pas à mettre en danger les locaux. Antoine Lannebère aura l’occasion d’ouvrir le score pour son équipe sur pénalité aux 40m mais sans réussite. C’est la mi-temps et on se pose des questions ! Heureusement, les tangos vont revenir avec de meilleures intentions et mettre plus d’engagement dans les actions. Et petit à petit, le rapport de force va s’inverser. C’est Montfort qui domine, qui joue et qui pose des problèmes à son adversaire. Les basques résistent et évitent de justesse un essai  (53ème mn). Les montfortois mettent la pression et ne tapent pas les pénalités préférant tenter les ballons portés après touche. Ils seront récompensés à l’heure de jeu par un essai de Mathieu Darriné poussé dans l’en-but par tout son pack. Antoine transforme et donne l’espoir à son camp. Bidart souffre, subit et se met régulièrement à la faute. Les cartons tombent et les tangos profiteront de leur supériorité numérique pour rajouter 6 points de pénalités. Le score est maintenant de 15 à 13 et il reste moins de 10mn. Antoine aura une première occasion de passer devant sur une pénalité de 40m en coin mais il la manquera. Bidart dans un dernier sursaut aura l’occasion de tuer le match dans les derniers instants mais ne tente pas la pénalité pourtant assez bien placée. Ils choisissent la pénaltouche, drôle de choix ! Ils vont perdre la balle et donner une dernière munition aux tangos. La contre attaque est lancée, l’action se déploie et gagne du terrain. Elle sera arrêtée par un placage haut que l’arbitre va sanctionner. La pénalité est à peu prés au même endroit que précédemment, c’est à dire 40m en coin. Le temps est terminé, c’est la dernière chance. Antoine se concentre et la balle passe entre les barres dans l’euphorie générale de tous.  Quel retournement de situation ! Bidart aura mené tout le match mais a manqué d’essence en seconde période et a péché par son indiscipline. Les tangos ont eu le méritent d’y croire jusqu’au bout et  ont réussi à hausser leur niveau de jeu. Ils ramènent ainsi une précieuse victoire pour la suite du championnat.

 

Dimanche 4 décembre:

Equipe Première:            AS MONTFORT    18     URRUGNE   19

(mi-temps: 5 - 5)

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 250 personnes

arbitre: R. Jo (CBL)

 

Pour Montfort:

2 essais: Desclaux M (31'), Teariki Tehina (79')

1 transformation (79') et deux pénalités (42', 62'): Lannebère 

carton jaune: Napias J (21')

carton blanc: Labrouquaire (83')

 

L'équipe

Desclaux M, Graciette, Marquet, Fortin, Darriné, Laplace, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Dubecq, Taormina, Da Silva, Laborde, Vicedo, Lannebère

entrés en jeu: Hontans, Labrouquaire, Teariki Tehina, Sarrès, Landalle, Bareyt, Lestage

 

Pour Urrugne:

3 essais: collectif (26', 68', 84')

2 transformations (68', 84'): Dubuc

carton jaune: Pourteau (21')

carton blanc: Do Rosario (50')

 

L'équipe

Do Rosario, Huguet (cap), Aritztzabal, Arrieta, Pourteau, Amandaritz, Susperreguy, Irrazoquy, Fagoaga (m), Zozaya P (o), Ostiz, Larzabal, Zozaya N, Dubuc, Doussé

entrés en jeu: Taillebest, Becat, Dupin, Larzabal, Iribaren, Declercq, Lavigne

 

En rentrant sur la pelouse, il restait une toute petite chance de se qualifier pour le championnat Honneur mais cela ne dépendait plus de nous. Il fallait un faux pas de Léon à la maison et une grande prestation des tangos. Si Léon a fait ce qu’il fallait pour se qualifier, on ne peut pas en dire autant des montfortois. Face à une équipe au jeu prévisible, uniquement basé sur du jeu au pied et la puissance de ses avants pour des ballons portés, les jeunes tangos n’ont pas su trouver la solution. La première mi-temps est équilibrée mais le jeu manque d’engagement et de rythme. Ce sont les basques qui vont marquer les premiers sur une pénaltouche bien organisée (26’). Les montfortois égaliseront cinq minutes plus tard suite à une belle combinaison autour d’une mélée à 25m de la ligne basque. Mathieu Desclaux dernier servi s’arrache, résiste et marque un bel essai en coin pour l’égalisation. 5 à 5 est le score à la mi-temps qui n’a pas était très spectaculaire. La seconde période sera toute à l’avantage des tangos qui semblent prendre le dessus. Cette domination des montfortois sera récompensée par deux pénalités d’Antoine Lannebère (42’et 62’). Hélas, malgré les bonnes intentions des locaux, jamais ils n’arriveront à franchir nettement la défense basque. Quelques situations intéressantes seront gâchées soit par des maladresses, soit par des excès d’individualisme ou des fautes idiotes que l’arbitre n’hésita jamais à sanctionner. Et ce qui devait arriver arriva à la 68’. Pour la première incursion des basques dans le camp tango, ils se débrouillent pour s’approcher de la ligne montfortoise et tenter une nouvelle pénaltouche. Et voilà le deuxième essai collectif marqué. La transformation est réussie et c’est maintenant Urrugne qui mène 12 à 11, totalement contre le cours du jeu. Quelle efficacité ! Le temps s’écoule lentement et les chalossais font le forcing pour remporter la rencontre. A la 79’, une touche à 5m est jouée par le talonneur Sylvain Hontans. Le contre basque chipe la balle mais celle ci est mal contrôlée. Le ballon roule dans l’en-but et Romain Teariki Tehina est le plus prompt et plonge pour marquer l’essai de la délivrance. Antoine transforme et l’ASM mène 18 à 12. Il suffit maintenant de gérer les quelques minutes qui restent. Malheureusement, une nouvelle faute idiote et parfaitement évitable permet à Urrugne de rester dans le camp montfortois et surtout donne l’occasion aux basques d’organiser ce qu’ils savent faire de mieux, le ballon porté. Ils s’y reprendront à 4 ou 5 fois mettant quasiment les quinze joueurs à pousser sous les poteaux des tangos qui finiront par craquer. La transformation donne la victoire aux basques juste avant le trille final de l’arbitre. Quelle déception ! Les tangos n’ont pas su marquer lors de leurs temps forts à l’inverse d’Urrugne qui a fait preuve d’une sacrée efficacité. Montfort jouera en Promotion Honneur et retrouvera au moins deux fois encore leur bourreau du jour. Il faudra alors trouver la solution pour contrer ces fameux ballons portés cause de cinq essais en deux matchs face à cette équipe. En attendant, la trêve va faire du bien car on ne reconnaît plus cette équipe fringante et plein de jus du début de saison.

 

Dimanche 27 novembre:

Equipe première:                 US CAMBO    41         AS MONTFORT   10

(mi-temps: 27 à 3)

 

Pour Cambo :

5 essais, 5 transformations et 2 pénalités

2 cartons jaunes et 1 carton rouge

 

pour Montfort :

1 essai, 1 transformation et 1 pénalité

2 cartons jaunes et 1 carton rouge

 

l’équipe :

Labrouquaire, Graciette, Hontans, Fortin, Soula, Felter, Laplace (cap), Napias P, (m) Napias J, (o) Huguet, Desmaret, Da Silva, Laborde, Vicedo, Lannebère

Entrés en jeu : Dubroca, Bernadet, Teariki Tehina, Zanfirache, Bareyt, Mortessagne, Darrigan

 

A la suite du match aller et au vu du comportement inadmissible de certains énergumènes basques, on savait que le voyage à Cambo ne serait pas une partie de plaisir. Cela avait été confirmé par le refus des basques de trouver une solution pour déplacer la date du match retour à la demande des dirigeants montfortois car une bonne partie du groupe séniors était en villégiature à Paris pour voir les All Blacks. On savait alors que Cambo ne ferait aucun cadeau d’autant plus qu’ils jouaient la qualification pour le championnat Honneur. La délégation montfortoise, joueurs et supporters, a trouvé en terre basque une ambiance détestable et malsaine : insultes dans les tribunes, brutalités et provocations sur le terrain. On se croyait revenu trente ans en arrière où ce type de rugby n’était pas rare. On ne va pas parler du match car l’équipe était beaucoup trop amoindrie et pas prête à faire la guerre pour espérer un résultat positif. Cambo a réussi son objectif mais à vaincre sans péril on triomphe sans gloire …. Résultat : des blessés, des suspendus, vraiment un après-midi à oublier. Il reste un dernier match dans cette première phase dimanche contre Urrugne à Guy Boniface. Les « Parisiens » seront de retour et devront tout donner pour se faire pardonner d’avoir laisser les copains dans le guet apens camboar.

 

Dimanche 20 novembre:

Equipe première:                 AS MONTFORT   25        US GRENADE  7

 

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 250 personnes

arbitre: T Chedeville (CBL)

 

Résultat: Montfort: 25   Grenade: 7

(mi-temps 11 - 0)

réserve: forfait de Grenade

 

Pour Montfort:

3 essais: Monblanc (30'), Taormina (43'), Napias J (58')

2 transformations (43', 58') et 2 pénalités (18', 25'): Lannebère 

carton jaune: Sarrés (47')

carton blanc: Monblanc (73')

 

L'équipe

Desclaux M, Hontans, Morlaes, Napias P, Darriné,Sarrés, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Lannebère, Desmarets, Loupien F, Laborde, Taormina, Vicedo

entrés en jeu: Graciette, Mabille, Laplace, Soula Th, Da Silva, Darrigan, Bareyt

 

Pour Grenade:

1 essai: Desperes (76')

1 transformation: Larquier

carton rouge: Cazade (79')

cartons jaunes: Desperes (47'), Cazade (55'), Loubéry (68')

carton blanc: Tauziet K

 

L'équipe

Dulucq (cap), Cazenaves, Lavie, Lnvin, Salis, Cazade, Drengosse, Tauziet K, (m) Cavvazana, (o) Larquier, Rol, Loubsens, Tauziet A, Daugreilh, Loubéry

entrés en jeu: Montaut, Darbo, Cosson, Desperes, Marteau, Barbe, Baudimont

 

A la fin de la rencontre, dans les vestiaires, il régnait une atmosphère bizarre : pas de joie, pas de chants habituels après une victoire. Les jeunes se remémoraient cette fin de match et ce dernier essai encaissé qui les privait du bonus offensif, objectif annoncé pour cette rencontre face au dernier de la poule. On peut râler sur ce temps pourri, cette pluie continuelle, ce terrain devenu gras et glissant qui a niveler les valeurs et rendu un grand service à Grenade et son jeu minimaliste. Mais malgré cela, l’objectif était largement à la portée des tangos face à cette équipe limitée qui n’a pas fait trois passes en suivant durant tout le match !

Le début de match est poussif, les jeunes ne semblent pas morts de faim. Est-ce l’avant match très long, puisqu’il n’y a pas eu de rencontre de levé de rideau, qui a endormi les tangos ? Ou bien un peu de suffisance pour cet adversaire qui avait pris 50 points au match aller ? Il faudra attendre une vingtaine de minutes pour voir les locaux marquer les premiers points sur pénalité d’Antoine Lannebère. Il récidivera quelques minutes plus tard pour donner 6 points d’avance à son équipe (25’). Ca va un peu mieux et Louis Monblanc marquera enfin le premier essai suite à une pénaltouche (30’). 11 à 0, la machine semble se mettre en route. Un essai sera égaré en route par Romain Sarrés qui perd le ballon au moment de marquer. On se dit que ce n’est pas grave….. Pendant ce temps Grenade fait ce qu’il peut, des ballons portés, des pick and go, s’accroche en défense et commence quelques « chacailleries ». Le début de la seconde période est meilleur et Montfort semble avoir plus d’allant. Antoine Lannebère s’infiltre dans les 22m et donne le second essai à Alex Taormina (43’). La transformation est réussie et le score passe à 18 à 0. C’est bien parti pour atteindre l’objectif de la victoire bonifiée. Les tangos continuent à pousser et se montrent dangereux. Des occasions immanquables seront pourtant manquées par des mauvais choix ou des deux contre un mal négociés. On se dit encore que ce n’est pas encore trop grave, ça va passer….. Effectivement, ça passe à la 58mn par un essai de filou de Jean Napias qui joue vite une pénalité à 5 m. La transformation d’Antoine donne 25 points d’avance. Le bonus est dans la poche et il reste 20 mn pour enfoncer le clou. Malheureusement, les jeunes vont alors se mettre à déjouer, à commettre de nombreuses fautes sanctionnées par l’arbitre, à se mettre au niveau de Grenade. Ceux-ci vont profiter de ces errements pour se rapprocher de la ligne d’essai et tenter des pénaltouches. Et ils arriveront à leur fin à quelques minutes du terme par un essai en force qui sera transformé. Le bonus s’envole. Quelle déception ! Mais il faut reconnaître que les jeunes tangos n’ont pas fait ce qu’il fallait pour rendre la match facile. Ce point perdu aura de graves conséquences pour la qualification en Honneur à moins d’un exploit dimanche à Cambo……

 

Dimanche 13 novembre:

Equipe Première:            St Pée sur Nivelle     19       AS MONTFORT   13

Lieu: Saint Pée sur Nivelle

arbitre: S; Hourticot (Béarn)

mi-temps: 14 à 3

 

pour St Pée:

3 essais: n°9 (26', 34'), collectif (74')

2 transformations: n°10 (26', 34')

cartons jaunes; n°10 (7'), n°16 (62')

 

pour Montfort:

1 essai: Monblanc (84')

1 transformation et 2 pénalités (40(+2), 54'): Lannebère

cartons jaunes: Huguet (44'), Lannebère (70')

 

l'équipe:

Desclaux M, Graciette, Marquet, Soula B, Napias P, Laplace (cap), Sarrès, Berdoyes, (m) Landalle, (o) Huguet, Taormina, Laborde, Bareyt, Vicedo, Lannebère

entrés en jeu: Hontans, Morlaes, Teariki Tehina, Monblanc,Darrigan, Loupien F

 

Lorsqu’à la 74mn, le pack basque s’écroule dans l’en-but montfortois pour un essai collectif après une pénaltouche c’est de la colère et un sentiment d’injustice que vont ressentir les jeunes tangos. Le score est maintenant de 19 à 6, les basques marque le point de bonus offensif et l’espoir de victoire s’envole. Un sentiment d’injustice causé par un carton jaune donné à Antoine Lannebère quatre minutes plus tôt pour une faute  imaginaire et une pénalité incompréhensible qui rendait le ballon à St Pée. Cela engendrera la pénaltouche victorieuse. De la colère car le score ne reflète  absolument pas le bon match des montfortois. Les jeunes tangos auraient pu baisser les bras mais ont choisi la solution de la révolte. Ils vont alors se lancer dans un rugby total et mettre au supplice les locaux. Tous ces efforts seront récompensés à l’ultime minute par un bel essai entre les barres de Louis Monblanc qui récupère un judicieux petit coup de pied à suivre de Fred Loupien rentré au centre. La transformation d’Antoine Lannebère est réussie et donne le point de bonus défensif amplement mérité. Quelle fin de match ! 19 à 13 chez le leader invaincu de la poule, c’est quand même un bon résultat.

En arrivant à St Pée, après deux déplacements improductifs en terme de point, le groupe était motivé et n’avait rien à perdre. Les vingt-cinq premières minutes seront toutes à l’avantage des chalossais qui vont nettement dominer le jeu. Les basques sont surpris et n’arrivent pas à mettre la main sur le ballon. Le cinq de devant fait parler son dynamisme et Baptiste Soula règne sur la touche. Lucas Berdoyes, tout juste 20 ans, joue des épaules et fait avancer tout le monde. A ses côtés, les « petits » Arnaud Laplace et Romain Sarrès plaquent tout ce qui bouge. A la mélèe, Nicolas Landalle, 19 ans, éjecte parfaitement et « l’ancien » Alex Huguet alterne bien le jeu. Au centre les minots Louis Bareyt (18 ans) et Paul Laborde (19 ans) ne font aucun complexe. Quand à la triplette de derrière, ils n’hésitent pas à relancer et porter le danger. Mais, tous ces efforts et ces belles dispositions ne seront pas récompensés par des points car l’excellente organisation et l’efficace défense des basques tiendra le coup. Malheureusement, ce sont les verts de St Pée qui vont se montrer les plus efficaces et prouver qu’ils ne sont pas premiers pour rien. Deux actions similaires vont leurs suffire pour planter deux essais transformés (26’ et 34’). Deux mélées à cinq mètres parfaitement jouées par l’excellent  troisième ligne centre Ollivon (le frère de Charles de Toulon) qui lance son demi de mélée dans l’intervalle. C’est rapide, c’est propre, c’est efficace. 14 à 0, l’expérience a parlé. Antoine Lannebère réduira le score sur pénalité dans les arrêts de jeu avant la pause. La seconde période verra le jeu s’équilibrer. Les basques ne seront pas dangereux et les montfortois vont grignoter le retard sur une seconde pénalité d’Antoine (54’). Ils auraient bien pu réduire le score un peu plus tard mais la pénalité pourtant facile sera manquée. La suite vous la connaissez.

Après la contre performance à Léon, les jeunes ont bien redressé la barre en faisant douter le leader qui ne s’attendait pas à ça. Dimanche face à Grenade, il ne faudra pas se manquer si on veut garder une petite chance de se qualifier en Honneur.

 

Dimanche 30 octobre:

Equipe Première:                ES LEON     24             AS MONTFORT   11

 

Lieu : Léon

Arbitre : M. Nin (CBL)

mi-temps : 7 – 3

 

pour Léon :

4 essais : Larrieu (21’), Coyola (42’), Cazes (57’), Marcon (75’)

2 transformations : Cazelle (21’, 42’)

carton jaune : Cazelle (9’), Krieff (39’)

carton blanc : Sescousse (63’)

 

l’équipe :

Plassin, Krieff, Sescousse, Coënt, Dupuy, Marcon, Duvignac, Napiac V (cap), (m) Larrieu, (o) Siberchicot, Duplé, Dassé C, Lavigne, Darriné V, Cazelle

Entrés en jeu :

Cazes, Maubourguet, Bourdillas, Coyola, Dassé A, Pédedaut, Pirés

 

Pour Montfort :

1 essai : Graciette (77’)

2 pénalités : Lannebère (2’, 45’)

carton rouge : Napias J (63’)

carton jaune : Darriné (39’)

carton blanc : Hontans (20’)

 

l’équipe :

Marquet, Hontans, Morlaés, Darriné M, Desclaux L, Laplace, Monblanc (cap), Napias P, (m) Napias J, (o) Dubecq, Taormina, Laborde, Da Silva, Lacoste, Lannebère

Entrés en jeu :

Graciette, Soula B, Sarrés, Berdoyes, Darrigan, Huguet, Vicedo

 

Un temps magnifique et une pelouse superbe attendaient les tangos à Léon. Mais aussi une équipe revancharde et qui avait absolument besoin de gagner pour garder ses chances de finir dans les trois premiers de la poule. Les bleus et blancs avaient les crocs et cela s’est vu dés le début du match. Même si ce sont les montfortois qui vont inaugurer le score sur une belle pénalité de plus de 40m de Lannebère (2’), la suite fut une domination constante des Léonnais. Le solide et très expérimenté pack local va prendre les choses en main et poser sa grosse patte sur la partie. Les trente premières minutes sont toutes à l’avantage des locaux qui ne laissent pas respirer les visiteurs. Mais les tangos ne s’en sortent pas trop mal grâce à une bonne défense et la maladresse de Cazelle qui manque 2 pénalités faciles. La défense des tangos cèdera seulement à la 21’ sur un essai du ½ de mélée qui concrétise un bon travail de ses avants au raz. Les dix dernières minutes seront meilleures pour les visiteurs qui feront plus que jeux égal et se montreront dangereux mais sans conclure. 7 à 3 à la pause, on ne s’en sort pas trop mal. Mais hélas, les Léonnais vont redémarrer la seconde période en trombe et dés la 42’, le toujours jeune Coyola marque en force un nouvel essai d’avant. La transformation de Cazelle porte le score à 14 à 3. Les montfortois réduiront bien le score sur une pénalité de Lannebère (45’) mais ce sont encore les léonnais qui vont enfoncer le clou. Encore un essai du pack conclu par le vétéran Cazes (57’) -19 à 6.  Les montfortois ne lâchent rien mais souffrent à chaque ballon porté, spécialité de la maison bleu et blanche. A la 63’, un mauvais réflexe de Jean Napias est sanctionné d’un carton rouge et laisse ses copains à 14. Les carottes sont cuites d’autant plus qu’à 5 mn de la fin, un dernier essai du troisième ligne Marcon vient conforter le bonus offensif des locaux 24 à 6 et 4 essais à 0.

Les montfortois auront le méritent en fin de match de marquer un essai par Sébastien Graciette après une combinaison sur touche à 5m. 24 à 11, le score et la défaite sont logiques. Le pack local plus puissant et parfaitement organisé est à l’origine des 4 essais. Il a étouffé son adversaire et su contrôler les réactions montfortoises. Léon a retrouvé son niveau et les tangos l’ont constaté, ce n’était pas la même équipe qu’au match aller.

Dimanche 23 octobre:

Equipe Première:         URRUGNE    35         AS MONTFORT  23

Lieu: stade municipal d'Urrugne

arbitre: Mathieu Belot (CBL)

mi-temps: 28 à 13

 

pour Urrugne:

4 essais: n°12 (3'), n°14 (21'), n°2 (25'), n°5 (71')

3 transformations (3', 21', 71') et 3 pénalités (1', 36', 40(+1'))

carton jaune: n°19 (75')

cartons blancs: n°7 (41'), n°12 (45')

 

pour Montfort:

2 essais: Graciette (30'), Desclaux M (56')

2 transformations: Bareyt (30'), Lannebère (56')

3 pénalités: Bareyt (7', 20'), Lannebère (42')

carton blanc: Napias P (35')

 

l'équipe:

Desclaux M, Graciette, Marquet, Soula, Darriné, Laplace, Monblanc (cap), Napias P, (m) Landalle, (o), Dubecq, Lacoste, Huguet, Laborde, Vicedo, Bareyt

entrés en jeu: Morlaes, Bernadet, Desclaux L, Mabille, Napias J, Da Silva, Lannebère

 

Pour ce déplacement à Urrugne, le groupe est un peu modifié au gré des absences, blessures et aussi du turn over instauré par les entraîneurs. On sait qu’il n’est jamais facile de s’imposer à Urrugne, mais en ce dimanche d’octobre il y avait un coup à faire car l’équipe locale n’avait pas la qualité de ses devancières. Malheureusement, les tangos n’ont pas su en profiter car ils ont raté leur match ! Ils ont raté le début de match, raté la première mi-temps et péché dans l’engagement et la discipline. Quatre minutes ne s’étaient pas écoulées que les basques menaient déjà 10 à 0. Première attaque locale, placage haut et première pénalité de Legall (1’). Juste le temps d’effectuer le renvoi et la seconde attaque est conclu entre les poteaux par le centre basque qui punit deux énormes fautes de défense et placage manqué (3’). Les montfortois reviendront un peu au score grâce à deux pénalités du tout jeune Louis Bareyt (7’ et 20’) qui fête ainsi ses premiers pas en équipe première. Hélas, sur le renvoi de cette seconde pénalité, ce sont les basques qui récupèrent le ballon et l’attaque qui suit se conclut par le débordement de l’ailier pour le second essai face à une défense aux abonnés absents (21). Le maitre buteur Legall transforme et porte le score à 17 à 6. Le calvaire des montfortois se poursuit et Urrugne appuie là ou ça fait mal. Une pénaltouche est jouée et le pack basque emporte le chalossais pour un essai du talonneur (25’). 22 à 6, il n’y a rien à dire. Les montfortois n’y sont pas. Heureusement, les tangos vont commencer petit à petit à se montrer dangereux. A la 30mn, ils vont prouver eux aussi qu’ils peuvent marquer sur pénaltouche, pas en force mais en finesse. La combinaison dans le couloir fonctionne et Sébastien Graciette marque en coin. Louis Bareyt ajuste la transformation pourtant difficile et Montfort revient au score 22 à 13. Les dernières minutes avant la mi-temps sont encourageantes mais les fautes commises sont immédiatement mises à profit par le buteur local. Deux pénalités monumentales, l’un de 50m (36’)et l’autre de 60m dans les arrêts de jeu, réussies par Legall mettent un coup de massue sur la tête des montfortois. 28 à 13 à la mi-temps, le mal est fait. La seconde période sera meilleure pour les tangos et commence par une pénalité (42’) d’ Antoine Lannebère rentré à la mi-temps. Les basques semblent marquer le pas et alors commence une bonne période de domination montfortoise. Elle sera concrétisée par un bel essai parti d’une attaque aux cinquante mètres. L’action est bloquée non loin de la ligne basque. Le ballon est vite éjecté du regroupement et deux passe plus loin Mathieu Desclaux est mis sur orbite. Personne ne pourra l’arrêter et Montfort revient à 5 points des basques, 28 à 23. On sent que Montfort prend le dessus et doit enfoncer le clou. Mais, les basques ne vont pas lâcher bien aidés, il faut le dire par les imprécisions des montfortois. Et ceux sont même eux qui auront le dernier mot par un essai des avants après une pénaltouche et de multiple pick and go dans les cinq mètres (71’). 35 à 23, le score est lourd mais logique tant la prestation montfortoise a été décevante. La puissance du pack local associé à la qualité du buteur a suffi. La défense montfortoise a été beaucoup trop légère lorsque Urrugne a eu le ballon et l’attaque beaucoup trop imprécise pour valoriser les temps forts. Il faudra faire mieux à Léon qui ne pense qu’à se racheter du match aller.

Dimanche 16 octobre:

Equipe Première            AS Montfort   23          US CAMBO    16

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 350 personnes

arbitre: L Massabeau (CBL)

(mi-temps 14 - 9)

 

Pour Montfort:

2 essais: Vicédo (4'), Darriné (8')

2 transformations et 2 pénalités (50', 56'): Lannebère 

1 drop goal : Dubecq (72')

carton jaune: Darriné (75')

 

L'équipe

Marquet, Graciette, Hontans, Soula, Darriné,Berdoyes, Monblanc (cap), Napias P, (m) Napias J, (o) Lestage, Lacoste, Da Silva, Laborde, Vicedo, Lannebère

entrés en jeu: Desclaux, Morlaes, Felter, Sarrès, Landalle, Huguet, Dubecq

 

Pour Cambo:

1 essai: Mendiederreta (48')

1 transformation et 2 pénalités (11', 21'): Pelleprat

1 drop goal: Chapelet  (18')

carton jaune: Elissalde (67')

 

L'équipe

Elissalde, Marro Ouret, Blond, Garat, Anetas, Marticorena (cap), Darguy, (m) Friquet, (o) Pelleprat, Duclos, Hestoy, Dibar, Goyeneche, Chapelet

entrés en jeu: Arniz, Mocho Etchemendy, Vigueron, Chaldu, Bidegain, Mittoux, Carrère

 

 

Après la promenade rugbystisque à Grenade lors de la dernière journée, tout le monde savait qu’avec la venue de Cambo à Guy Boniface, cela serait une autre paire de manches. Les basques, battus à la maison par Urrugne, sont venus clairement se rattraper chez le soi-disant « petit poucet ». Ils présentent une équipe jeune, athlétique mais pas impressionnante au premier abord. Les tangos vont démarrer sur les chapeaux de roue et cueillir à froid cette équipe de Cambo en marquant deux essais transformés en moins de dix minutes ! Le premier par Thibaut Vicédo qui profite d’une « cagade » de l’arrière basque à la réception de son coup de pied à suivre et le second par Mathieu Darriné qui concrétise un très bon travail du pack d’avant. Les deux transformations, pourtant difficiles, sont passées par le précieux Antoine Lannebère. 14 à 0, ça ne peut pas mieux débuter mais les basques ne vont pas tarder à réagir. Ils vont prendre le jeu à leur compte et monopoliser le ballon. Un quart d’heure plus tard, ils ont refait une partie du retard après deux pénalités et un monumental drop de prés de 50m. 14 à 9, la partie est relancée. Après ces 25 minutes d’un bon jeu de mouvement proposé par les deux équipes, la rencontre va devenir un peu moins spectaculaire. Chaque équipe va se mettre en position d’attente en privilégiant le jeu au pied. Une pénalité pourtant facile sera gachée pour Montfort et la pause arrive sur ce score de 14 à 9. Ce sont les basques qui vont le mieux démarrer la seconde mi-temps par leurs avants. Un bon pilonnage en règle sur la ligne montfortoise et le troisième ligne visiteur marque en force en bonne position (48’). La transformation permet à Cambo de passer devant au score 16 à 14 pour la première fois du match. Heureusement, la réaction chalossaise ne se fera pas attendre. Deux minutes plus tard, Antoine convertit une pénalité et redonne un point d’avance à son équipe 17 à 16. La rentrée de Jean-Baptiste Dubecq et de Mathieu Desclaux donne du tonus et l’équipe se remet à avancer. La suite de la rencontre verra petit à petit les montfortois prendre l’ascendant et dominer territorialement. Cette domination sera récompensée par une nouvelle pénalité d’Antoine (56’) et drop judicieux de Jean-Baptiste Dubecq (72’). Le buteur basque manquera de réussite et le score en restera là à 23 à 16. La victoire est importante. Le match n’a pas été facile et les basques n’ont jamais lâché. En voyant le comportement inadmissible du soigneur de Cambo dans les dernières minutes insultant et provoquant toutes les personnes non basques à proximité, sous le regard bienveillant du directeur de match, on a bien vu que la déception des visiteurs était immense. Et que dire du comportement débile des individus qui n’ont pas trouvé mieux que de démonter les portes du vestiaire… !!! Le match retour s’annonce joyeux !

 

Dimanche 2 octobre:

Equipe Première         Grenade sur l'Adour    10          AS Montfort   59

L’équipe  1  ramène  un  succès  bonifié  de  son  déplacement  à  Grenade .

C’est  une  partie  totalement  maitrisée  que  nous  ont  proposé nos  jeunes  joueurs . Dés  la  5 ème    mn  sur  une  attaque  éclair  de  la ligne  de ¾ , et  une  série  de  passes  au  cordeau   Pierre  Aumaliey    pointe  le  1er  essai ,le  ton  est  donné . Au ¼ d’heure  de  jeu , sur  pénal-touche  et  groupé  pénétrant Grenade  marque  1  essai  et  recolle  au  score . A  partir  de    c’est  une  guirlande  d’essais  des  Tangos  qui  rythmera  la  partie  . Rigoureux  en  défense  , se  nourrissant  des   fautes  adverses  et  s’appuyant  sur  une  bonne  conquête  nos  garçons  inscrirons  8  essais  supplémentaires  construits  de  rapidité  ,  qualité  d’exécution   et  réussite .  Ils  ont  su  rester  concentrés  et  collectifs  tout  le  match  et  se  sont  offerts  un  après  midi  de  plaisir  partagé  avec  leurs  supporters , comblés . On  en  redemande !

 

Dimanche 25 septembre: 

Equipe Première:     AS Montfort   15         St Pé sur Nivelle   20

 

Lieu: stade Guy Boniface - Montfort-en-Chalosse

public: 300 personnes

arbitre: Richard Duhau (CBBL)

(mi-temps: 6 - 10)

 

pour Montfort:

5 pénalités: Lannebère (19', 40'(+1), 58', 66', 80')

 

l'équipe:

Desclaux M, Graciette, Hontanx, Napias P, Desclaux L, Felter, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Landalle, (o) Lestage, Lacoste, Huguet, Laborde, Vicédo, Lannebère

entrés en jeu: Moaes, Labrouquaire, Darriné, Bats, Napias J, Dubecq, Da Silva

 

pour St Pé sur Nivelle:

2 essais: Jaureguyberry (24'), collectif (62')

2 transformations et 2 pénalités (28', 70'): Borthayre

 

l'équipe:

Luquet, Taillebres, Lassaga, Iceaga, Estaynou, Zudaïre, Etchenique, Ollivon (cap), (m) Jaureguyberry, (o) Borthayre, Beaufils, Alcibar, Chapelet, Noutary, Dunogués

entrés en jeu: Etchegaray, Bidart, Borda, Gueraindian, Fourt, Biscay, Fourt

Il n’est jamais simple de gagner deux matchs consécutifs à la maison, d’autant plus quand  les deux adversaires sont les favoris de la poule. Le premier s’était passé mieux qu’espéré, par contre le second a fait prendre vraiment conscience qu’on était monté de catégorie.  Les basques de Saint Pé sur Nivelle étaient prévenus et n’avaient pas pris la rencontre à la légère. Bien au contraire ! Les tangos sont tombés sur une équipe déterminée, puissante, dynamique et parfaitement organisée. Une bonne équipe d’Honneur ! Les montfortois vont être surpris par l’engagement des basques qui vont démarrer la rencontre tambour battant. La première mélée et la première touche sont perdues et Saint Pé domine. Le premier quart d’heure est difficile, les tangos souffrent et peinent à se dégager. Heureusement la défense tient bon avec beaucoup de courage et de solidarité. Et c’est contre le cours du jeu que les tangos vont ouvrir le score lors d’une des premières incursions dans le camp basque. Antoine Lannebère, toujours précis, profite d‘une faute des visiteurs pour donner les trois points d’une pénalité (19’). Saint Pé va alors poursuivre et conforter sa domination. Les basques seront récompensés par un essai du demi de mélée au pied des poteaux  profitant du bon travail de ses avants près de la ligne de but (24’).  Une pénalité plus loin et Saint Pé mène logiquement 10 à 3 (28’). Les montfortois tentent bien de desserrer l’étreinte mais se heurtent à une défense agressive qui ne laisse aucun répit à son adversaire. La pression des basques ne se desserrera que dans le temps additionnel le temps d’un contre de 60m mené par l’omniprésent capitaine Louis Monblanc.  Les basques se mettent à la faute et Antoine réduit le score à 10 à 6. C’est la mi-temps et vu la physionomie du match, les tangos s’en sortent bien. La seconde période commence parfaitement pour les tangos. Ce sont eux qui donnent le rythme et qui avancent enfin. Malheureusement ce bon début ne sera pas concrétisé. Antoine Lannebère touche du bois sur pénalité et Sylvain Hontanx se fait subtiliser le ballon à proximité de la ligne alors que l’essai était quasiment fait. La partie s’est équilibrée et les montfortois jouent leur chance. Ils reviennent même à 1 point aprés une troisième pénalité d’Antoine (58’). Hélas, après le coup de pied de renvoi les tangos vont avoir du mal à sortir proprement de leur camp et permettre aux visiteurs de remettre la pression. Une touche à 25m pour Saint Pé est transformée en ballon porté. Le puissant pack basque est bien organisé et s’écroule dans l’en but pour un essai collectif (62’). La transformation est réussie et le score passe à 17 à 9. Les deux buteurs passeront alors une pénalité chacun et le score passe à 20 à 12 à la 70ème minute. Les dernières minutes verront les tangos essayer mais en vain de mettre en défaut l’excellente organisation défensive des visiteurs. Une dernière pénalité dans les ultimes instants est sifflée pour les montfortois à 40m des poteaux basques. Le point de bonus est en jeu et Antoine Lannebère ne tremble pas. 20 à 15, la défaite est là mais les 23 joueurs n’ont pas  grand-chose à se reprocher face  à cette belle équipe qui confirme sa première victoire à Urrugne.

 

Dimanche 18 septembre

 

Equipe Première:     AS Montfort   37          ES Léon   15

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

public: 350 personnes

arbitre: Ph Soupre (CBL)

 

Pour Montfort:

5 essais: Lannebère (6'), Desclaux L (21'), Da Silva (38'), Huguet (64'), Laborde (67')

3 transformations: Lannebère (21', 38', 64')

2 pénalités : Lannebère (28', 71')

carton jaune: Huguet (53')

 

L'équipe

Desclaux M, Graciette, Hontans, Desclaux L, Napias P, Laplace, Monblanc (cap), Berdoyes, (m) Napias J, (o) Dubecq, Lacoste, Da Silva, Laborde, Vicedo, Lannebère

entrés en jeu: Marquet, Labrouquaire, Soula, Sarrès, Landalle, Huguet, Lestage

 

Pour Léon:

2 essais: Pededaut (18'), Coyola (61')

1 transformation (18'): Dassé

1 pénalité (59'): Cazelle 

 

L'équipe

Plassin, Dulong, Afonso, Coënt, Darremont, Marcon, Duvignac, Napias (cap), Larrieu (m), Dassé (o), Aristeguy, Dassé C, Pededaut, Duplé, Lavigne

entrés en jeu: De Sa, Dassé S, Menesguen, Coyola, Larroquette, Cazelle, Capdepuy

 

En voyant les mines déconfites des léonnais à la fin du match et à l'inverse, les visages radieux des montfortois, on réalisait qu'aucune des deux équipes ne s'attendaient à un tel match. Entre les vices champion de Côte Basque Honneur

et le champion de 1ère série, les deux divisions d'écart, il y a tout juste cinq mois, ne se sont pas faites sentir ! Ou bien si, mais à l'inverse ! Quel match nous ont sorti les vingt deux tangos ! Une première mi-temps de trés bon niveau où les visiteurs ont été pris à la gorge et mis sous pression par l'envie et l'engagement des montfortois. Trois essais sont venus agrémenter le planchot, le premier dés la 6ème minute, l'oeuvre d'Antoine Lannebère, de retour au club aprés deux saisons à Peyrehorade. Un essai magnifique aprés un exploit personnel de plus de 60m ou sa course tranchante et chaloupée mystifia une demie douzaine d'adversaires. Le deuxième a été marqué par Lucas Desclaux aprés avoir contré le dégagement de l'arrière léonnais (21ème). Quant au troisième, il fût conclu entre les barres par Domi Da Silva suite à une superbe relance de Yann Lacoste bien poursuivi par Thibaut Vicédo (38ème). Deux transformations et une pénalité d'Antoine et cela fait 22 points à la mi-temps. De son côté Léon n'a réussi à marquer qu'un essai en contre (18ème) et transformé. Quelle belle première période ! La conquête est parfaite, l'agressivité et l'engagement sans défaut et les intentions de jeu sans reproche. Mais, on se doutait bien que les léonnais allaient être vexés et n'allaient pas se rendre sans combattre. Les vingt premières minutes de la seconde période seront toutes à l'avantage des visiteurs qui vont enfin montrer leur qualité. Ils vont confisquer le ballon et dominer les tangos sous pression. Réduits à quatorze pendant dix minutes, les tangos vont craquer et encaisser huit points en deux minutes: une première pénalité (59ème) puis un essai sur pénaltouche (61ème). Léon revient à 7 points (22 à 15) et les spectateurs commencent à se poser quelques questions. Mais c'est alors que les montfortois vont faire preuve de réalisme. Revenus à quinze, ils vont en l'espace de trois minutes, profiter des approximations et maladresses des visiteurs pour tuer le match en marquant deux essais par Alexandre Huguet (64') puis Paul Laborde (67'). Léon va alors rendre les armes. Une dernière pénalité d'Antoine Lannebère (71') portera le score à sa version définitive 37 à 15. C'est un bien bel hommage pour Michel Napias ancien joueur et entraîneur trop tôt disparu et pour qui ce match était dédié. Voilà donc une belle entrée en matière pour une équipe promue qui recevait un cador de la division. Il faudra confirmer dimanche prochain mais les basque de Saint Pé s'annoncent bien plus coriaces.

 

Samedi 10 septembre:

 

Séniors Première:    RC Béarnais   14         AS Montfort   19

 

En match amical, les tangos se déplaçaient à Salies de Béarn et retrouvaient un terrain où ils ont été sacrés champion de Côte Basque   un peu plus de quatre mois plus tôt. Il y avait quelques absents en cette fin d'aprés-midi pour rencontrer le solide RC Béarnais, regroupement des clubs de Salies, Sauveterre et depuis cette année Puyoo. Le début de match est délicat, les tangos manquent d'engagement et de vitesse et sont de suite punis par un bel essai de l'ailier dés la 2ème minute. Les béarnais sont motivés et ça se voit. Mais petit à petit, les montfortois vont se réveiller. Alexandre Huguet, aidé de Thibaut Vicédo va plonger dans l'en but pour marquer un essai suite à un magnifique coup de pied rasant de JB Dubecq. Antoine Lannebère transforme et égalise (12'). Malheuresement, 4 mn plus tard, une grosse erreur de défense des montfortois laisse l'ouvreur adverse se promener et marquer entre les poteaux. La transformation donne 7 points d'avance aux béarnais. Les montfortois, fidèles à leur esprit offensif, marqueront leur deuxième essai en coin grace à Thibaut Vicédo (31'). Antoine Lannebère, du bord de la touche transforme et Montfort revient à 14 partout. Ce sera le score à la pause. La seconde période va démarrer de la meilleure des manières pour les tangos. Un judicieux coup de pied par dessus de Jean Napias est repris par Yann Lacoste qui, comme un grand, va se débrouiller tout seul pour s'arracher et marquer le troisième essai (41'). 19 à 14 et plus rien ne sera marquer. La seconde mi-temps verra les montfortois prendre le dessus sur les locaux grâce à une plus grande vitesse d'éxécution et de bonnes intentions. Des occasions seront manquées et la défense tiendra le coup pour tenir le résultat jusqu'à la fin.En résumé, un bon match de préparation face à une équipe trés solide devant, rude et qui voulait gagner à la maison. Quelques problèmes en conquètes et quelques approximations devront être résolues avant dimanche et le début du championnat. Mais cette prestation doit donner confiance à l'équipe.

 

Vendredi 02 SEPTEMBRE

 

Séniors Honneur/ PH:      AS Montfort   17       Habas  19

 

Pour ce premier match amical de préparation, les séniors recevaient les voisins d'Habas ce vendredi soir à l'heure de l'entrainement. Ce sont 42 tangos, ce qui correspond à environ 80% de l'effectif, qui ont foulé la pelouse de Guy Boniface et lancé ainsi la saison. Le format de la rencontre: 3 tiers temps de 30 mn. Tout le monde a joué 30 mn minimum. 3 groupes de quinze se sont relayés pendant ces 3 tiers temps. Les deux premières pèriodes ont vu évolué un groupe élargie de joueurs qui seront amenés à constitué le groupe de la première. La troisième pèriode a rassemblé les joueurs du futur groupe de la réserve. Le score est anecdotique et pour info, voici l'évolution du score: 1ère période: 12 à 7 pour l'ASM, 2ème: 5 à 5 et enfin 7 à 0 pour Habas. Ce fût un bon match de reprise avec du rythme, de l'engagement et des initiatives. Les deux équipes se sont tenues jusqu'à la fin, Montfort se montrant plus entreprenant dans le jeu et Habas légèrement supèrieur dans l'engagement et la défense. Et c'est avec plaisir que l'on a revu sur le prés quelques joueurs qui ont repris la licence ou quelques nouveaux comme Antoine Lannebère, Jean Napias, Remy Lestage, Rémi Mabille, Domi Da Silva, Seb Graciette, Mickael Labat , Baptiste Ducourneau, Romain Teariki Tehina ........ Auxquels s'ajoutent des juniors de l'an dernier comme Geoffrey Mortessagne, Louis Bareyt ou Thomas Soula. Tout le monde a joué le jeu avec sérieux et application. Bien sur, tout ne fût pas parfait, loin de là, mais c'est une bonne base de travail.



Réagir


CAPTCHA