SAISON 2016 / 2017

Dimanche 26 mars: 

 

Equipe réserve:            US SAULT   11        AS MONTFORT   7

 

Lieu : Sault de Navailles

Arbitre : C. Cassan(CBL)

mi-temps : 11 – 7

 

pour Sault :

1 essai : collectif (13’)

2 pénalités (30’, 38’) : n°10

 

pour Montfort :

1 essai et 1 transformation: Bareyt (8’)

 

l’équipe :

Fauré, Bernadet, Labat, Soula, Latappy, Parnaut, De Bourran, Fortin, (m) Bessa, (o) Loupien F (cap), Loupien S, Bareyt, Oulès, Mortessagne, Ducourneau

Entrés en jeu : Toulouzette, Armand, Mabille, Landalle, Dubecq, Martinez, De Sousa

 

Pour les réservistes, c’était la dernière chance de qualification. Le vainqueur de la rencontre sera qualifié, le perdant aura terminé la saison. Après de nombreux espoirs déçus durant la saison, la réserve avait bien l’intention de s’imposer en terre saultoise. Comme trop souvent, le groupe est amoindri par de nombreux blessés et absents. Mais malgré cela, le groupe est compétitif et motivé. Hélas, la réalité sera cruelle. Est-ce l’importance de l’enjeu ? Est-ce la peur de perdre qui a fait perdre ses moyens à l’équipe ? Les tangos ont raté complètement le match et multiplié les erreurs, les approximations, les maladresses …. Ils ont bien pris les devants par un essai transformé de Louis Bareyt dès le début du match mais ils n’ont pas su garder ce précieux avantage. Le plus râlant est que l’équipe adverse n’a pas fait grand chose de plus mais a parfaitement profité des ballons rendus trop facilement. Le score de la mi-temps 11 à 7 sera celui de la fin malgré la domination des tangos. Louis Bareyt aura l’occasion par deux pénalités de revenir au score mais la réussite n’était pas là. Les locaux résisteront face aux attaques brouillonnes et souvent trop individuelles des tangos qui jamais ne réussiront à passer la ligne par un essai qui aurait donné la victoire. La saison se termine ainsi et c’est bien dommage. Cette équipe n’aura jamais bénéficié d’un effectif complet et n’aura jamais pu travailler dans la continuité. Mais c’est hélas le cas de toutes les réserves lorsque les blessures dans le groupe sénior s’accumulent. Et malheureusement, cette saison a été particulièrement pénalisée par cette malchance.

Dimanche 12 mars

 

Equipe Réserve:          AS MONTFORT   3         A URRUGNE   3

 

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

arbitre: Yohann Baché (CBL)

(mi-temps 3 - 3)

 

Pour Montfort:

1 pénalité: Bareyt (11')

 

l'équipe:

Tastet, Bernadet, Labat, Latappy, Soula Th, Monblanc, De Bouran, Felter (m) Bessa, (o) Loupien F, Martinez, Mortessagne, Oulès, Loupien S, Bareyt

entrés en jeu: Toulouzette, Dubroca, Darrieux, Landalle, Ducourneau

 

pour Urrugne:

1 pénalité: n°11 (24')

 

La réserve n’a pas le choix si elle veut se qualifier, la victoire est impérative d’autant plus qu’Urrugne est un concurrent direct pour cette qualification. Mais l’optimisme n’est pas de rigueur car l’effectif  sénior est des plus justes. En effet, l’infirmerie vient de se remplir à nouveau et si on compte le suspendu (Mihaïl), les absents et les trois juniors qui ont retrouvé leur copains en Phliponeau, le groupe est amoindri. De plus, cinq joueurs ne pourront jouer qu’une mi-temps étant inscrits sur la feuille de match de la première. Heureusement, les basques ne sont pas mieux lotis et ont exactement les mêmes problèmes. Et un handicap supplémentaire vient se rajouter en ce dimanche, en l’occurrence un temps une nouvelle fois exécrable. Il pleut, le terrain est boueux et le vent est fort, rien pour favoriser le jeu aéré que préfère les tangos.

Les montfortois débutent vent dans le dos et essayent de dompter les éléments par un jeu complet. Mais c’est difficile et la défense basque veille au grain. Louis Bareyt donnera l’avantage à son équipe en passant une pénalité (11’). Les tangos tentent de faire du jeu mais c’est Urrugne qui va égaliser sur pénalité (24’). Rien de plus ne sera marqué jusqu’à la pause. 3 à 3 et Montfort va jouer contre ce vent violent qui perturbe les lancers en touche et le jeu de passe. Ca va être dur. Et cela l’a été. Les tangos vont passer une bonne vingtaine de minutes dans leur camp à résister aux assauts des basques qui donnent tout. Le vent empêche de se dégager et heureusement, les tangos vont faire preuve d’une vaillance héroïque en défense. Les visiteurs se heurteront à un mur et petit à petit vont baisser de pied. Les chalossais vont commencer à desserrer l’étreinte puis à porter le danger dans le camp basque. Les tangos dominent et Urrugne résiste tant bien que mal. Malheureusement, deux pénalités seront gâchées face à ce diable de vent qui ne faiblit pas. Les attaques des montfortois seront trop désordonnées et maladroites pour réussir à enfin passer la ligne d’essai adverse. Ce score de 3 à 3 sera celui de la fin et ce match nul n’est pas un bon résultat. Les tangos ont tout donné mais tous ces efforts n’ont pas été récompensés. Il reste une dernière occasion pour le dernier match à Sault. Le vainqueur du match sera qualifié mais l’entreprise s’annonce vraiment difficile. Mais il faut y croire !

 

Dimanche 5 Mars: 

Equipe Réserve:              PS TARTAS     29      AS MONTFORT    26

 

Lieu Tartas

public: nombreux

arbitre: A Uhart (CBL)

mi-temps: 5 - 19

 

pour Tartas:

4 essais: n°1 (14'), n°2 (50'), n°16 (55'), n°9 (74')

3 transformations: n°13 (50', 55', 74')

1 pénalité: n°13 (62')

carton rouge: n°3 (40+1')

carton jaune: n°14 (70')

 

pour Montfort:

2 essais: Landalle (5'), Mortessagne (82')

2 tansformations (5', 82') et 4 pénalités (17', 26', 29', 38'): Bareyt

carton rouge: Zanfirache (40+1')

carton blanc: Latappy (50')

 

l'équipe:

Armand, Fauré, Labat, Latappy, Zanfirache, Soula, De Bouran, Arribehaute, (m) Landalle, Loupien F, Mortessagne, Oulès, Dubecq, Loupien S, Bareyt

entrés en jeu: Tastet, Castra, Bernadet, Toulouzette, Bessa, Martinez

 

A l’inverse de la première, les réservistes sont en retard au classement et courent toujours après la qualification. Ils ont besoin de points et une victoire à Tartas serait la bienvenue. Il y a toujours des blessés et la malchance s’acharne car Bastien Armand se blesse à la cheville à l’échauffement. Ce sont pourtant les tangos qui vont le mieux démarrer. Dés la 5ème minute, Nicolas Landalle intercepte le ballon aux quarante mètres et va marquer tout seul le premier essai qui sera transformé par Louis Bareyt. 7 à 0, ça commence bien. La réaction des locaux va arriver au quart d’heure de jeu et le pilier réduit le score pour son équipe. 7 à 5. La suite de la mi-temps verra les montfortois mettre la pression sur les locaux qui parent au plus pressé. Les tangos dirigent le jeu et les tarusates se mettent régulièrement à la faute. Et à chaque fois, Louis Bareyt concrétisera les occasions en passant les pénalités offertes (17', 26', 29', 38') pour donner une avance confortable de 19 à 5. Nous sommes alors dans les arrêts de jeu et une bonne bagarre éclate. L’arbitre ne s’embête pas et sort un rouge de chaque côté. Mihaîl Zanfirache, pas plus fautif qu’un autre, mais plus visible de par son gabarit, est puni. C’est le tournant du match car c’était jusqu’à présent le fer de lance du pack montfortois, le meilleur avant de cette première mi-temps. Si on ajoute la sortie sur blessure de JB Dubecq et celles de la charnière appelée pour la feuille de match de la première, ce n’est plus la même équipe qui va redémarrer la seconde période.

Les tarusates, sermonnés à la mi-temps, reviennent avec de meilleures intentions. Les tangos subissent et se mettent à la faute. Le carton blanc est pour François Latappy (50’) et Montfort va jouer à 13. Les locaux vont immédiatement en profiter pour marquer deux essais transformés en cinq minutes et égaliser à 19 partout. La dynamique s’est inversée et c’est Tartas qui est lancé vers la victoire. Une pénalité (62’) puis un quatrième essai transformé (74’) donne au score une ampleur non méritée (29 à 19). Heureusement, les tangos ne baisseront pas les bras et iront chercher dans les arrêts de jeu le point de bonus défensif. Un coup de pied à suivre donné dans l’en-but de Tartas sera mis à profit par le rapide Geoffrey Mortessagne pour marquer le dernier essai. La transformation de Louis Bareyt donnera un score plus conforme à la physionomie du match 29 à 26. C’est bien dommage car la première période était encourageante. Il reste encore deux matchs pour décrocher la qualification mais de nouveaux blessés sont venus garnir l’infirmerie. Il ne faut pas se décourager.

 

Dimanche 26 Février:

Equipe Réserve:                     AS MONTFORT GAGNE PAR FORFAIT CONTRE GRENADE

 

Dimanche 19 février:

Equipe Réserve:           AS MONTFORT  21       BIDART UC   19

 

Lieu: Montfort - Stade Guy Boniface

arbitre: Y. Lafitau Dugarry (CBL)

(mi-temps 13 - 12)

 

Pour Montfort:

2 essais: Landalle (5'), De Sousa (71')

1 transformation (5') et trois pénalités (17', 27', 52'): Pribat

carton jaune: Armand (39')

 

l'équipe:

Armand, Graciette, Marquet; Labrouquaire, Zanfirache, Parnaut, De Bourran, Soula Th, (m) Landalle, (o) Dubecq, Mortessagne, Oulès, Loupien F (cap), Loupien S, Pribat

entrés en jeu: Fauré, Castra, Arribehaute, Latappy, Bessa, Martines, De Sousa

 

pour Bidart:

3 essais: n°7 (2'), n° 8 (10', 64')

2 tansformations: n°12 (2'), n°19 (64')

 

Pour la réserve, il n’y a plus de temps à perdre car la qualification est compromise. Il n’y a pas d’autre solution que la victoire en cet après-midi. Mais l’adversaire n’est pas idéal pour se relancer car c’est le leader invaincu de la poule. Le défi est donc immense. Heureusement, le week-end de repos a fait du bien et quelques blessés sont revenus dans le groupe. L’équipe a fière allure et ne doit pas faire de complexe.  La partie démarre en trombe et dés la deuxième minute, c’est Bidart qui marque le premier essai sur un déboulé du troisième ligne. La moindre erreur, le moindre placage manqué et Bidart va en profiter. Les tangos ne vont pas tarder à répliquer. Trois minutes après, un côté fermé est parfaitement joué entre Nicolas Landalle et Frédéric Loupien au 30m de Bidart.  Nicolas, dernier servi, sprinte le long de la touche et plonge pour un bel essai. Le junior Aurélien Pribat transforme du coin de la touche et remet les deux équipes à égalité 7 à 7. Mais la défense montfortoise va une nouvelle fois se trouer et le puissant n°8 basque va en profiter pour un second essai (10’) non transformé et donner 5 points d’avance à son équipe 12 à 7. Le match est engagé et de bon niveau. Les deux équipes se rendent coup pour coup mais ce sont les locaux qui vont se montrer les plus efficaces grâce à la botte précieuse d’Aurélien Pribat. Il passera deux pénalités (17’ et 27’) et la pause sera sifflée sur le score serré de 13 à 12. La seconde mi-temps sera conforme à la première. Les deux équipes se donnent à fond et se neutralisent. Aurélien récompensera les bonnes intentions des tangos par sa troisième pénalité (52’). Montfort mène 16 à 12 mais rien n’est fait. En effet, les basques ne sont pas premiers pour rien et vont le prouver. Le n°8 va une nouvelle fois faire des misères à la défense tango et marquer son second essai personnel en bonne position (64’). La transformation est réussie et Bidart à maintenant 3 points d’avance 19 à 16. Et il reste un quart d’heure à jouer. Les locaux ne baissent pas les bras et donnent tout. Ils dominent et vont être récompensé par un superbe essai (71’). Jean-Baptiste Dubecq va débloquer la situation par un coup de pied dont il a le secret.  Il remarque Aurélien Pribat isolé sur l’aile dans les 22m adverses. La défense est mal placée. Sa transversale au pied est parfaitement dosée. Aurélien réceptionne le ballon, fixe son défenseur et donne le ballon d’essai à Christopher De Sousa qui marque en coin. Superbe ! 21 à 19, il faut tenir jusqu’au bout. Bidart fera le forcing mais ne marquera plus. Une dernière pénalité sera manquée par le buteur basque dans les dernières secondes et la victoire sourit aux tangos. Félicitations à tous pour cette belle victoire qui va en appeler d’autres. Félicitations aux quatres juniors, Aurélien Pribat, Thomas Castra, Yohan Bessa et Adrien Arribehaute qui ont parfaitement tenu leur place.

 

Dimanche 5 février:

Equipe réserve:              AS MONTFORT  0          SAULT DE NAVAILLES     5  

Lieu: Stade Guy Boniface

arbitre: Y. Cazenave (CBL)

mi-temps: 0 à 5

 

pour Montfort:

l'équipe:

Armand, Darrieux, Fauré, Darriné, Zanfirache, Laplace, Parnaut (cap), Soula Th, (m) Darrigan, (o) Loupien F, Latappy, DeBourran, Oulès, Bessa, Bareyt

entrés en jeu: Castra, Tastet, Toulouzette, De Sousa, Dartiguelongue

 

pour Sault:

1 essai: 10'

Les réservistes ont retrouvé un peu de couleurs par rapport au week-end précédent car ils ont récupéré un peu d'effectif. On est encore loin de l'équipe type mais il y a du mieux. Fabien Darrieux a délaissé l'arbitrage ce week-end pour rendre service et le junior Thomas Castra va faire ses premières armes en séniors. Malheureusement, c'est un temps d'apocalypse qui attend les deux équipes, vent violent, fortes pluies en rafale et terrain qui va se transformer petit à petit en bourbier. Et dans de telles conditions, il vaut mieux marquer les premiers car c'est plus facile de défendre que de faire le jeu. Et ce sont hélas les visiteurs qui vont réussir à inscrire un essai dès la 10ème minute sur leur seule occasion de tout le match. Les montfortois essaieront avec vaillance de renverser le score mais en vain. Au moins quatre occasions d'essais, dont deux ballons tombés au moment de marquer, seront gachés. Jamais ils n'arriveront à concrétiser leur domination et ce sont les béarnais de Sault qui sauteront de joie à la fin du match. Il est vrai que les conditions de jeu ont nivelé les valeurs mais c'est quand même une grande déception pour les réservistes. Il va falloir cravacher dur jusqu'à la fin pour espérer une qualification.

 

Dimanche 29 janvier:

Equipe Réserve:                  URRUGNE   10          AS MONTFORT   22  (défaite sur tapis vert car la réserve s'est présentée en effectif incomplet)

L'équipe: Armand, Parnaut (cap), Fauré, Latappy, Zanfirache, De Bouran, (m) Bessa, (o) Pribat, Loupien F, Oulès, Dartiguelongue, Bareyt.

 

Lorsque le vendredi soir, à l’entrainement, Xavier Imatte et Cédric Dartiguelongue, les deux coachs,ont fait le point sur l’effectif, il a fallut qu’ils se rendent à l’évidence : seuls trente deux joueurs sont disponibles pour ce déplacement à Urrugne. Pour ne pas trop handicaper la première, il est décidé, la mort dans l’âme, de sacrifier la réserve. Un groupe de douze est constitué, un mélange de jeunes dont les deux juniors Yohan Bessa et Aurélien Pribat et d’anciens comme Cédric Dartiguelongue qui va remettre les crampons après 5 ou 6 saisons de retraite. Le match à Urrugne va donc se jouer à 12 contre 12 et avec deux mi-temps de 30mn avec victoire assurée pour les locaux. Les tangos ne sont pas dépaysés car cela faisait trois saisons qu’ils jouaient sous ce format. Ils ont réalisé un match plaisant et ont dominé les basques sans trop de difficulté. Il est vrai que ceux-ci sont bien meilleurs dans le petit périmètre que pour prendre les intervalles qui ne manque pas de s’ouvrir à ce jeu à 12. Les tangos vont marquer 4 essais de belle facture, 2 par mi-temps, tout en se faisant plaisir. Louis Bareyt s’est régalé avec deux essais où il a pu faire admirer sa pointe de vitesse. Et que dire du quatrième essai magistralement amené par Cédric Dartiguelongue qui a montré à tous qu’il avait encore de bien beaux restes en envoyant à l’essai le toujours fringant François « La Fève » Latappy. Fréderic Loupien apportera également sa contribution par un essai au pied des poteaux. Félicitations aux douze tangos qui ont joué le jeu et qui, malgré tout ces aléas, ont mis un point d’honneur à remporter cette rencontre sur le terrain.

 

Dimanche 22 janvier:

Equipe Réserve:         AS MONTFORT    0         PS TARTAS     14

 

Lieu: Stade Guy Boniface

arbitre: Ducurdoy (CBL)

 

pour Montfort:

carton blanc: Soula (40')

 

l'équipe:

Armand, Bernadet, Labat, Zanfirache, Teariki Tehina, Parnaut, De Bourran, Soula, (m) Darrigan (cap), (o) Bareyt, Loupien S, Oulès, Desmaret, Bessa, Aumailley

entrés en jeu: Labrouquaire, Tastet, Fortin, Latappy, Landalle

 

Pour Tartas:

2 essais: n°14 (11'), n°21 (70')

2 transformations: n°11

 

Après un dimanche de repos, les réservistes avaient un rendez-vous important avec cette réception des voisins de Tartas. Sur un terrain gras, tout juste dégelé devant les tribunes, et dans la froideur de ce dimanche d’hivers, les deux équipes se sont affrontées dans un bon esprit mais sans se faire de cadeaux. Le groupe tango est toujours bien amoindri par les absences et les blessures mais va défendre ses chances avec les moyens du moment. Tartas possède un bon groupe et une ligne de trois-quarts physique et joueuse. Et c’est sur un contre rondement mené que la ligne d’attaque des visiteurs va ouvrir la marque par un bel essai d’ailier (11’). La difficile transformation en coin est réussie et Tartas mène 7 à 0. La marque ne bougera pas jusqu’à la pause malgré quelques franchissements de parts et d’autres. La seconde période ressemble à la première car Tartas domine dans le jeu. Pierre Aumailley, à l’arrière, fait un grand match en défense et sauve plusieurs situations dangereuses. Les tangos se heurtent à une défense très haute et à des montées très rapides. Ils ne trouvent pas de solutions. Tartas occupe le camp montfortois qui a du mal a se dégager. A la 68’, sur un rush plein de hargne, le talonneur Julien Bernadet ne se relève pas, se tordant de douleur victime d’une luxation de la rotule du genou. Arrêt du match, appel des pompiers et évacuation vers l’hôpital. Ce long arrêt va perturber ses coéquipiers, orphelins d’un des leaders du pack. Dés la reprise du jeu, ils ont la tête ailleurs et vont encaisser un second essai. La transformation est réussie et le score gonfle à 14 à 0. La victoire a choisi son camp et c’est logiquement que les tarusates regagnent leur vestiaire heureux du devoir accompli. La meilleure équipe a gagné en ce dimanche et les blessures continuent à s’accumuler pour les tangos. Ce n’est pas de trés bonne augure pour la suite mais il ne faut pas lâcher. Des jours meileurs vont arriver

 

Dimanche 15 janvier:

Equipe Réserve              Victoire par forfait contre Grenade

 

Dimanche 8 janvier:

Equipe Réserve:               BIDART   25        AS MONTFORT   7

(mi-temps: 25 - 0)

 

pour Bidart:

4 essais: n°11 (4'), n°4 (7'), n°14 (15'), n°15 (23')

1 transformation (7') et 1 pénalité (2'): n°13

carton rouge: n°19 (30')

 

pour Montfort:

1 essai: Pribat (76')

1 transformation: Bareyt (76')

carton rouge: Mortessagne (30')

carton jaune: Oulès (14')

 

l'équipe:

Morlaes, Bernadet, Labat, Zanfirache, Teariki Tehina, Parnaut (cap), De Bourran, Soula Th, (m) Mortessagne, (o) Pribat, Loupien S, Oulès, Lacoste, Bessa, Bareyt

entrés en jeu: Armand, Toulouzette, Tastet, Mabille

 

Pour ce premier match à Bidart, la réserve est amoindrie. Il y a beaucoup d’absents et de blessés. On a du faire appel à deux juniors qui viennent de faire 18 ans pour renforcer l’équipe. Pour leur baptême du feu en séniors, Aurélien Pribat et Yoann Bessa, ne garderont pas un grand souvenir car on ne peut pas dire qu’ils aient été bien aidés par leurs coéquipiers ! A la 23ème minute, il y avait déjà 25 à 0 pour les locaux dont quatre essais encaissés ! Quel début de match catastrophique ! Certes Bidart a une équipe joueuse et adroite mais le rugby nécessite un minimum d’engagement. Heureusement, les tangos, vexés, vont petit à petit rectifier le tir dans le sillage de Maxime de Bourran et du capitaine Jérémy Parnaut. Ils n’encaisseront plus aucun point et arriveront même à dominer une bonne partie de la seconde période. Mais les locaux vont bien défendre et gérer sans trop de difficulté leur avance. Les attaques des tangos manquent quand même de tranchant mais l’état d’esprit est bien meilleur. Ils arriveront enfin à franchir la ligne par Aurélien Pribat qui récupèrera son coup de pied à suivre et plongera dans l’en-but. Louis Bareyt ajustera la transformation pourtant difficile pour donner au score un visage plus agréable. La reprise a été dure et cette sévère défaite doit servir de leçon ! Pour espérer gagner un match, et encore plus à l’extérieur, il faut être prêt dés la première minute car l’adversaire, lui, le sera toujours

 

Dimanche 4 décembre:

 

Equipe Réserve:       AS MONTFORT   34       URRUGNE   15

(mi-temps : 14 – 5)

Pour Montfort :

4 essais : Teariki Tehina (5’), Loupien S (22’), Ducourneau (50’, 78’)

4 transformations : Bareyt (5’, 22’), Ducourneau (50’, 78’)

2 pénalités : Ducourneau (56’, 61’)

carton jaune : Bernadet (71’)

 

l’équipe :

Morlaes, Bernadet, Labat, Mabille, Teariki Tehina, Parnaut, Soula Th, Felter, (m) Landalle, (o) Huguet, Loupien S, Oulés, Loupien F, Darrigan (cap), Bareyt

Entrés en jeu : Armand, De Bourran, Mortessagne, Ducourneau

 

Pour Urrugne :

3 essais : n°13 (15’), n°16 (43’), collectif (66’)

carton jaune : n°19 (71’)

carton blanc : n°8 (61’)

 

Cela faisait trois semaines que la réserve n’avait pas joué. Elle s’est présentée sur la pelouse de Guy Boniface amoindrie, handicapée par de nombreux absents et blessés. Mais les 19 joueurs avaient tous envie de finir la première phase sur une bonne note. D’ailleurs, ils vont commencer de la meilleure des manières par un essai volontaire de Romain Teariki Tehina dés la 5ème minute sous les poteaux. Louis Bareyt transforme et donne 7 points d’avance. Malheureusement et comme souvent, de grossières erreurs de défenses et des placages ratés vont relancer les basques qui vont réduire le score par un essai de leur centre (15’). Mais les tangos vont se racheter assez vite. Nicolas Landalle va intelligemment jouer rapidement une pénalité prés de la ligne adverse et envoyer Sébastien Loupien à l’essai que transformera Louis (22’). 15 à 5 sera le score à la pause.

La seconde mi-temps verra le pack montfortois souffrir mais serrer les dents et les trois quarts prendre les choses en main grâce à la très bonne rentrée de Geoffrey Mortessagne et de Baptiste Ducourneau. Ils seront à l’origine et à la conclusion de deux magnifiques essais transformés (56’ et 78’). Les basques répliqueront eux par deux essais en force de leurs avants. Si on rajoute les deux pénalités de Baptiste Ducourneau (56’ et 61’), qui marquera à lui seul les 20 points de la seconde période, c’est une bonne victoire 34 à 15 que les tangos ont offert à leurs supporters. Les avants ont terminé à l’énergie, Guillaume Felter blessé au genou, Remy Mabille touché au dos, Jérémy Parnaut perclus de crampes, Nicolas Labat touché à l’œil et Bastien Armand blessé à la main. Mais ils ont tenu et permis aux trois quarts de plier le match. La trêve va faire du bien à tout le monde

 

Dimanche 20 novembre:

Equipe Réseve:          AS MONTFORT VAINQUEUR PAR FORFAIT

L'équipe de Grenade n'a pas présenté d'équipe réserve

 

Dimanche 13 novembre:

Equipe réserve:         St Pée sur Nivelle    13     AS MONTFORT   7

 

Lieu: St Pée sur Nivelle

mi-temps: 0 à 7

 

Pour St Pée:

1 essai: n°6 (42')

1 transformation et 2 pénalités: n°10 (79', 82')

 

pour Montfort:

1 essai: Loupien S (17')

1 transformation: Ducourneau

 

l'équipe:

Toulouzette, Bernadet, Morlaes, Mabille, Teariki Tehina, Parnaut, Soula Th, Felter (cap), (m) Darrigan, (o) Lestage, Loupien S, Oulès, Labat, Mortessagne, Ducourneau

entrés en jeu: Armand, Dubroca, Zanfirache, Latappy, Loupien F

 

Malgré toujours quelques absences, le groupe de la réserve avait une configuration plus classique avec le retour du capitaine Guillaume Felter en n°8. Nous avons assisté, malgré le terrain gras et les averses à un bon match de réserve. Il est vrai que les deux équipes avaient des intentions de jeu et envie de se faire plaisir. Dans ces conditions, les tangos vont faire une bonne première mi-temps dans le sillage d’un Remi Mabille plein de jus et du toujours dangereux Geoffrey Mortessagne. Ils seront récompensés par un très bel essai de Sébastien Loupien dernier servi sur son aile après une superbe action collective (14’). La transformation du bord de touche assurée par Baptiste Ducourneau donne sept points d’avance mérités aux chalossais. De jolis mouvements ne seront hélas pas concrétisés et le score ne bougera pas jusqu’à la pause. Dés la reprise, le traditionnel passage à vide de l’équipe va une nouvelle fois porter préjudice. Ce moment de déconcentration sera mis immédiatement à profit par Saint Pée. Pressé dans nos cinq mètres, Fred Loupien veut dégager le ballon mais est contré dans l’en-but par le troisième ligne qui marque cet essai « casquette » (42’). La transformation est convertie pour l ‘égalisation à 7 partout. Cette seconde période sera un peu moins intéressante que la première mais les montfortois auront plus d’une fois l’occasion de passer devant au score. Certaines pénalités assez bien placées ne seront pas tentées pour privilégier les pénaltouches. Les locaux résisteront vaillamment et les tangos échoueront sur la ligne d’en-but sans pouvoir marquer. Un peu plus de lucidité et la victoire était là. Et ce qui devait arriver et d’ailleurs qui se produit depuis trois dimanche, les locaux vont faire la différence en fin de match par deux pénalités (79’ et 82’). Une nouvelle désillusion pour cette équipe qui n’arrive pas à gagner ces rencontres pourtant à sa portée. Il faudra se servir de ces défaites frustrantes pour gagner en constance et lucidité durant les temps forts et apprendre à « tuer » les matchs. On en aura besoin en seconde phase où tous les matchs seront importants pour la qualification. En attendant, ce sera Grenade qui devrait faire les frais de l’envie de se racheter des tangos.

Dimanche 30 octobre:

Equipe réserve:                 ES LEON     23             AS MONTFORT   22

Lieu : Léon

Mi-temps : 17– 10

 

pour Léon :

2 essais : n°11(9’), n°2 (26’)

2 transformations et 3 pénalités : n°10 (39’, 50’, 60’)

 

Pour Montfort :

3 essais : Darrigan (3’), Bareyt 63’), Mabille (76’)

2 transformations (3’, 63’) et 1 pénalité (6’): Bareyt

 

l’équipe :

Armand, Bernadet, Labat, Soula, Mabille, Parnaut, De Bouran, Darrigan, (m) Landalle, (o) Lestage, Loupien S, Loupien F (cap), Bareyt, Mortessagne, Ducourneau

Entrés en jeu :

Toulouzette, Zanfirache, Oulés, Dubroca

 

Le groupe de la réserve est diminué à cause des absences et des blessures mais il en faut plus pour le décourager. Le pack est remanié avec une troisième ligne inédite où Thibaut Darrigan est positionné en 8 et encadré pas Jéremy Parnaut et Max De Bouran ! Si on ajoute en pilier droit Mika Labat, centre de métier, le pack a une drôle de composition ! Et cette équipe va dominer sa rivale tout au long du match ! Mais hélas, comme le week-end précédent, dominer n’est pas gagné ! Le début de match est parfait et Montfort même 10 à 0 après 6mn de jeu. Un essai de Thibaut Darrigan transformé par Louis Bareyt plus une pénalité de ce dernier lancent les visiteurs sur des bonnes bases. Mais hélas, tout cela sera gâché par des erreurs de défenses, des placages manqués et des fautes inutiles. Résultat des courses, les locaux mènent 17 à 10 à la pause et n’en reviennent pas ! En exagérant à peine, ils sont venus trois fois dans le camp montfortois et à chaque fois, ils ont su profiter des erreurs des tangos. La seconde période sera l’exacte copie de la première avec une domination encore plus poussée. Les tangos font le jeu, écartent les ballons, mettent la défense locale au supplice. Et comme en première mi-temps Léon concrétisera les seules incursions dans la camp adverse. L’excellent buteur léonnais passera deux pénalités et le score gonfle à 23 à 10 (61’). Louis Bareyt, enfin, marquera un essai suite à une superbe attaque qu’il transformera lui-même (63’). 23 à 17, l’espoir est toujours là. Les locaux sont au bout du rouleau mais résistent. A la 76’, Remi Mabille, s’arrache et plonge pour un essai plein de décision en moyenne position. Louis Bareyt a la victoire au bout de sa chaussure mais la balle passe à côté. 23 à 22, encore une cruelle défaite. Léon qui a été dominé la majeure partie de la rencontre a donné une leçon de réalisme. Pour les tangos, que d’occasions manquées ! Des essais tout fait manqués sur des mauvais choix, des maladresses. Et que dire de ces placages manqués qui ont relancés l’adversaire…. Comment peut-on perdre un match pareil ! Il faut continuer à travailler, ça va payer un jour.

Dimanche 23 octobre:

Equipe réserve:       URRUGNE   23        AS MONTFORT  19

mi-temps: 13 à 12

 

pour Urrugne:

3 essais: n°3 (32'), n°19 (47'), n°18 (49')

1 transformation: (32') et 2 pénalités (18', 25') n°9

 

pour Montfort:

3 essais: Desmaret (29'), Mortessagne (38', 81')

2 transformations; Loupien (29'), Lestage (81')

 

l'équipe:

Armand, Bernadet, Morlaes, Latappy, Soula, Sarrés, De Bourran, Felter, (m) Darrigan, (o) Lestage, Taormina, Desmaret, Loupien (cap), Aumailley, Mortessagne

entrés en jeu: Toulouzette, Parnaut, Labat, Teariki Tehina, Oulès, Ducourneau

 

La réserve, confiante après la belle prestation du dimanche précédent, commence la rencontre tambour battant. Les tangos vont dominer sans partage cette première mi-temps en essayant de faire vivre le ballon au maximum. C’est une véritable opposition de style que nous montrent les deux équipes. Les basques ne jouent qu’avec leurs puissants avants alors que les tangos éloignent les ballons dés que possible. Hélas, les basques ne viendront que rarement dans le camp chalossais durant cette première mi-temps mais ils marqueront à chaque fois ! Deux pénalités (18’ et 25’) et un essai en force du pilier (32’) qui sera transformé, voilà comment ils virent en tête à la pause et contre le cours du jeu 13 à 12. Les tangos marqueront, eux, deux jolies essais de trois quarts par le centre Julien Desmaret (29’) et Geoffrey Mortessagne (38’) replacé à l’arrière qui fait admirer sa pointe de vitesse. Seulement deux essais ! Ce n’est pas cher payé pour les locaux mais les ballons tombés, les passes mal assurées et les fautes d’individualisme ont gâché un grand nombre d’actions. La seconde période va mal démarrer pour les tangos ! Urrugne a fait rentrer deux remplaçants devant qui d’habitude jouent en première. Et à eux deux, ils vont amener un surplus d’envie et d’agressivité qui va déstabiliser les tangos. Ils seront d’ailleurs à la conclusion, en deux minutes, de deux essais ou le pack local a emporté la trop faible défense montfortoise (47’ et 49’). Il reste alors 30mn et les basques mènent 23 à 12. Les jeunes tangos essaieront de revenir au score mais les mêmes causes engendreront les mêmes effets. Ils ne réussiront pas à revenir ratant de peu des essais, en avant devant la ligne ou dernière passe en avant, entre autres… Geoffrey Mortessagne, après un exploit personnel, marquera bien un dernier essai dans les arrêts de jeu mais trop tard. 23 à 19 sera le score final et le bonus défensif est une bien maigre consolation vue la physionomie du match. Il y avait vraiment moyen de faire mieux.

Dimanche 16 octobre:

Equipe réserve:          AS Montfort   28          US Cambo     21

(mi-temps: 20 à 0)

 

Pour Montfort:

3 essais: Taormina (36', 39'), Desmaret (52')

2 transformations (36', 39') et 3 pénalités (24', 26', 77'): Bareyt

carton blanc: Parnaut (64')

 

L'équipe

Armand, Bernadet, Toulouzette, Mabille, Teariki Tehina,Parnaut, Soula, Laplace, (m) Darrigan, (o) Loupien F (cap), Taormina, Mortessagne, Labat, Oulès, Bareyt

entrés en jeu: Bats, De Bourran, Zanfirache, Desmaret, Lanternas, Loupien S

 

Pour Cambo:

3 essais: n°1 (42'), n°9 (67'), n°17 (73')

3 transformations: n°10 '42'), n°13 (67', 73')

carton blanc: n°2 (51')

 

La réserve avait un joli défi à relever devant elle, celui de battre le premier de poule et invaincu Cambo. La feuille de match est au complet et aucun joueur ne double en ce dimanche. Cela mérite de le préciser car il y a longtemps que cela n’était pas arrivé. Le groupe est motivé et cela va se voir car la première mi-temps sera de très bonne qualité. Les deux équipes se livrent sans retenue et propose un joli spectacle. Et à ce jeu, ce sont les montfortois qui vont flamber et dominer. En deux minutes (24’ et 26’), le jeune Louis Bareyt va faire apprécier la qualité de son coup de pied et concrétiser par deux pénalités les bonnes dispositions de son équipe. Les tangos défendent bien et se montrent dangereux. Les basques vont enfin craquer en fin de mi-temps et encaisser deux essais superbes en trois minutes par l’excellent Alexandre Taormina, véritable « serial marqueur » d’essais. La pause est sifflée sur le score de 20 à 0. Quelle mi-temps ! Bien amenée par Arnaud Laplace, à l’activité inlassable, l’équipe a régalé ses supporters.

Les basques sont vexés et vont reprendre la rencontre avec de biens meilleures intentions. Dés la 42’, les avants basques font le forcing et envoient le pilier derrière la ligne . 20 à 7, il n’y a pas à s’inquiéter d’autant plus que les tangos vont marquer le troisième essai par le vaillant Julien Desmaret au soutien de ce diable d’Alexandre Taormina qui a encore fait la différence. 25 À 7 à la 52’. C’est alors que les montfortois vont accuser un coup de barre terrible. Une véritable panne d’essence ! Les basques, eux, vont prendre le jeu à leur compte. La défense va alors se faire plus lâche, les fautes s’accumuler. Les placages ratés et les erreurs vont être mises à profit par Cambo. Un essai sera marqué (67’) puis un second (73’) au quels s’ajoutent les deux transformations et Cambo est revenu à 4 points (25 à 21). Ils restent 7 minutes dans le temps règlementaire et Cambo y croit. Heureusement les tangos trouveront les ressources de revenir dans le camp adverse pour provoquer une faute que Louis Bareyt se fera un plaisir de transformer en trois points supplémentaires.  (77’). L’arbitre sifflera la fin du match sur ce score de 28 à 21. Les joueurs sont heureux et peuvent être fiers de cette performance face à cette belle équipe qui n’était pas première pour rien.

 

Dimanche 2 octobre:

Equipe Réserve          Grenade sur l'Adour     5          AS Montfort     25

L’équipe  2  a  démarré  la  rencontre  pied  au  plancher   inscrivant  2  essais  par Th Darrigand  et 

G Mortessagne  +  1  pénalité  de  L Barreyt  dans le  1er  ¼  d’heure . La  suite  sera  beaucoup  plus  confuse  avec  un  nombre  incalculable  de  ballons  tombés ne  permettant  pas  aux  Montfortois  de  scorer  davantage . Le  début  de 2 ème  période  ressemblait  à  la  1ère  avec  1  essai  et  1  pénalité  pour  les Tangos , qui  retomberont  par  la  suite  dans  l’approximatif …

Grenade  réduira  le  score   sur  un  groupé  pénétrant   portant  la  marque  à  25 – 5  pour  nos  couleurs . L’investissement  des  joueurs  était  bien  présent , mais  il  faudra  plus  d’application  dans  les  transmissions pour  concrétiser  les  bonnes  intentions .

 

Dimanche 25 septembre: 

                                          AS Montfort   10             St Pé sur Nivelle   26

mi-temps: 7 - 12

pour Montfort:

1 essai: Desmaret (15')

1 transformation et 1 pénalité (41'): Bareyt

carton jaune: Lanternas (50')

carton blanc: Fortin (11')

 

l'équipe:

Armand, Bernadet, Toulouzette, Soula, Mabille, Prnaud, Darrigan, Fortin, (m) Loupien (cap), (o) Bareyt, Aumailley, Labat, Desmaret, Mortessagne, Ducournau

entrés en jeu: Morlaes, Bats, Latappy, De Bouran, Taormina, Lanternas, Oulès

 

pour St Pé:

4 essais: n°9 (4'), n°7 (8'), n°8 (54'), n°18 (56')

3 transformations: n°10 (4', 54', 56')

 

Par rapport au dimanche précédent, la réserve est un peu remaniée mais la feuille de match est complète.  Les basques de Saint Pé sur Nivelle , eux, sont venus pour se racheter de leur mauvaise performance à Urrugne. Les tangos vont faire un début de match catastrophique. Pas d’engagement, pas de vitesse, pas de combat et c’est logiquement les visiteurs qui occupent le camp montfortois. Et le résultat de cette apathie générale va tout de suite se concrétiser. En l’espace de huit minutes, les basques vont marquer 12 points sans trop de difficulté, c’est-à-dire deux essais et une transformation. Face une équipe aussi solide, on n’a vraiment pas besoin de se donner un tel handicap. Pourtant, petit à petit, les tangos vont commencer à faire surface et faire jeu égal avec les verts de Saint Pé.  Au quart d’heure de jeu, un bon pressing gène les basques. Le ballon tombe aux quarante mètres et Julien Desmaret surgit. Il pousse aux pieds et il sera le premier dans l’en but pour plonger et marquer en bonne position. Louis Bareyt transforme et réduit l’écart à 12 à 7. Ce sera le score à la pause. Dès la reprise, les montfortois obtiennent une pénalité que Louis, d’un jolie coup de pied, passe entre les barres. Les tangos sont revenus à deux points et l’espoir commence à venir. Malheureusement, à la 50ème minute, une faute bête est sanctionnée par un carton jaune. Les tangos se retrouvent une nouvelle fois à 14. Si pour le premier carton, il n’y a pas eu de conséquences, pour celui-là, cela ne sera pas la même chose. En l’espace  de deux minutes, les basques vont engranger 14 points ! Un premier essai par son puissant troisième ligne (54’) suivi d’un autre que l’on peut classer dans la catégorie « gag ». Un ballon haut et deux montfortois qui se télescopent à la réception. Le ballon est manqué pour le plus grand bonheur de l’ailier basque qui profite de cette mésentente pour aller marquer sans opposition trente mètres plus loin (56’). Et voilà comment le match se retrouve plié. 26 à 10 et plus rien ne sera marqué. Les montfortois essaieront jusqu’au bout de réduire l’écart sans succès.  C’est une déception car l’adversaire, bien que coriace et puissant, n’était pas imbattable. Pour cela, il aurait fallu un bien meilleur début de rencontre et aussi une bien plus grande discipline. Il faudra rectifier le tir dimanche prochain

Dimanche 18 septembre

 

Equipe Réserve:  AS Montfort  21       ES Léon  22

(mi-temps: 15 à 12)

 

Pour Montfort:

2 essais: Aumailley (1', 27')

1 transformation: Ducournau (1')

3 pénalités: Ducournau (25', 54'), Bareyt (68')

l'équipe:

Lbrouquaire, Bernadet, Morlaes, Soula, Teariki Tehina, Parnaut, Bats, Felter (cap), Darrigan (m), Bareyt (o), Aumailley, Labat, Loupien, Mortessagne, Ducournau

entrés en jeu:

Toulouzette, Darrieux, Fortin, Latappy, De Bouran, Desmarert, Lanternas

 

Pour Léon:

3 essais: n°3 (10'), collectif (31'), n°5 (41')

2 transformations (10', 41') et 1 pénalité (71'): n° 10

carton jaune: n°7 (2')

 

Les réservistes partaient dans l'inconnu pour ce premier match de championnat du groupe 1. Depuis le printemps 2011 ils n'avaient plus évolué à quinze pendant quatre vingt minutes. De plus, ils recevaient une des trés bonnes réserves de ce niveau avec l'expèrience qui va avec. Pas impressionnés pour deux sous, Les tangos vont commencer la partie tambour battant. Dés la 1er minute et sur la première attaque, l'arrière Ducournau s'intercale et perce. Même s'il oublie le deux contre un, il délivre un parfait coup de pied à suivre que Pierre Aumailley se fait un plaisir de récupérer pour le premier essai. Les léonnais vont répliquer par un jeu basé sur la puissance des avants qui donnera quelques soucis à la défence montfortoise. La première pèriode est de bonne qualité ou chaque équipe se rendra coup pour coup. Les tangos marqueront un second essai sur une belle attaque des trois quarts par l'inévitable Pierre Aumailley (27') mais Léon repliquera rapidemment par un essai collectif du paquet d'avants. Une Pénalité de Ducournau (25') fera la différence au tableau d'affichage à la pause 15 à 12. Malheureusement juste avant le coup de sifflet de l'arbitre, une dernière passe en avant privera Pierre d'un triplé et à l'équipe de prendre le large. La seconde pèriode sera de moins bonne qualité, la fatigue se faisant sentir. Dés la reprise, les visiteurs vont prendre les devants grace à une troisième essai des avants. Les montfortois ne lacheront rien et le score évoluera par deux pénalités de Ducournau (54') et Louis Bareyt (68'). 21 à 19, l'exploit est à la portée de la main.Hélas, à 9mn de la fin, le buteur visiteur rajoute les trois points d'une pénalité pour mener 22 à 21. Les dernières minutes sont toutes à l'avantage des tangos qui vont dominer et acculer les léonnais dans leur camp. Malheureusement, un peu de précipitation, un peu d'individualisme et une bonne défense adverse vont empécher les tangos de connaître leur première victoire. Mais tous les joueurs ont compris qu'ils avaient le niveau et qu'ils ne devaient faire aucun complexe cette saison.

 

Samedi 10 septembre

 

Séniors Réserve:      RC Béarnais    12          AS Montfort   17

 

Quelques réservistes manquaient à l'appel et c'est donc un groupe restreint qui est rentré sur la pelouse de Salies. Heureusement, le match devait se jouer à 12. Face à une opposition dont la principale arme était le jeu devant, les tangos ont opposé la vitesse de leurs trois-quarts et leur vaillance. Ils vont marqués trois superbes essais par leur ligne arrière contre deux essais d'avant pour le RC Béarnais. Une belle opposition de style ! Et à ce jeu on a pu remarquer la belle pointe de vitesse du jeune Geoffrey Mortessagne, encore juniors la saison dernière, auteur de deux essais de pur ailier. Le troisième sera réalisé par Alex Taormina suite à un superbe coup de pied transversal de Louis Bareyt, lui aussi ancier junior. Le score sera complété par une transformation de Thibaut Darrigan. Cédric Dartiguelongue et Xavier Imatte, les deux coachs,  peuvent être fier de l'état d'esprit de leur troupe qui malgré beaucoup d'absents ramènent une belle victoire qui prépare de la meilleure des façons le prochain match contre Léon. On peut aussi remercier Mickael Labat pour avoir accepter de jouer toute une mi-temps en pilier droit lui qui joue habituellement au centre. Mais aussi Thibaut Darrigan qui s'est également sacrifié en acceptant de jouer une mi-temps en deuxième ligne pour le bien de l'équipe.



Réagir


CAPTCHA